L'Assemblée nationale a voté en défaveur des influenceurs crypto, que faut-il comprendre ?

Jeudi 30 mars, l'Assemblée nationale a voté en faveur d'un projet de loi exigeant des influenceurs qu'ils ne puissent promouvoir que des sociétés agréées en tant que Prestataires de services sur actifs numériques (PSAN). Seul problème, aucune entreprise n'est agréée PSAN en France. Par ailleurs, les députés montrent ici qu'ils refusent la main tendue du secteur, qui proposait notamment un meilleur encadrement de l'activité d'influenceur.

L'Assemblée nationale a voté en défaveur des influenceurs crypto, que faut-il comprendre ?

L'Assemblée nationale adopte le texte visant les influenceurs

Finalement, l'Association pour le développement des actifs numériques (Adan) et Owen Simonin (Hasheur), qui ont tenté de défendre la sphère crypto francophone auprès des députés Stéphane Vojetta (Rennaissance) et Arthur Delaporte (PS), n'auront pas réussi à faire entendre leur voix.

Aujourd'hui, l'Assemblée nationale a voté en faveur d'un texte de loi visant à interdire aux « influenceurs » de faire la promotion de quelque projet relatif aux cryptomonnaies que ce soit, à moins que l'entreprise concernée ne bénéficie de l'agrément de Prestataire de services sur actifs numériques (PSAN).

Seul problème, aujourd'hui, absolument aucune entreprise ne bénéficie de l'agrément PSAN en France. Ceci étant, plus d'une soixantaine sont enregistrées en tant que PSAN, un titre moins exigeant mais qui demeure obligatoire pour toute entité souhaitant proposer l'achat ou la vente de cryptomonnaies sur sa plateforme.

À ce titre, un amendement visant à permettre aux influenceurs de mettre en avant des projets enregistrés en tant que PSAN a été déposé par le député Eric Bothorel, mais cet amendement a été rejeté ce jeudi par l'Assemblée.

Le texte, avant d'être définitivement adopté, devra encore subir quelques étapes, notamment le passage entre les mains des sénateurs et éventuellement de la commission mixte paritaire en cas de désaccord.

? Retrouvez notre article pour tout comprendre au statut de PSAN

Commander notre Livre pour tout comprendre aux cryptos

Publié aux Éditions Larousse

toaster icon

Le couperet plutôt que des négociations

Nous constatons que le secteur des cryptomonnaies n'a pas été exclusivement visé par le projet de loi dont nous parlons, puisqu'il a été placé au même rang que la chirurgie esthétique ou la retouche d'images, entre autres.

Et pourtant, le secteur a essayé de se faire entendre, en vain. Alors qu'il est absolument essentiel que les investisseurs soient protégés et que l'activité d'influenceur soit encadrée dans cette optique, l'Adan avait justement proposé un cadre alternatif à ce projet de loi tel qu'il a été présenté aujourd'hui.

Dans ce texte, l'Adan mettait notamment en exergue le récent renforcement des critères d'enregistrement PSAN - auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) - dans le cadre de la loi DDADUE, qui soumet déjà les prestataires concernés à l'obligation de communiquer de façon claire et transparente auprès de leur public. Comme l'association le souligne par ailleurs, les prestataires enregistrés ont le droit de faire de la publicité pour leurs services conformément à l'article L. 222-16-1 du Code de la consommation.

Ainsi, les promoteurs de contenu relatif aux cryptomonnaies pourraient très bien se voir contraints de respecter des exigences propres au secteur afin de permettre le développement de celui-ci tout en protégeant leur communauté, comme le rappelle également l'Adan :

« La promotion de produits et services sur actifs numériques doit ainsi pouvoir tenir un équilibre clair entre la présentation des performances et des avantages des actifs numériques ainsi que des risques liés à ce type d’investissements. Les influenceurs, principales sources d’information des utilisateurs de ce marché, sont les garants de fait de cet équilibre par le biais des contenus qu’ils diffusent. »

Nous ne pouvons ainsi que constater le refus de main tendue de la part des députés, face à un secteur qui se montrait pourtant prêt à renforcer l'encadrement juridique le concernant. En exigeant des influenceurs qu'ils ne promeuvent qu'exclusivement des entreprises agréées PSAN, le projet ne loi ne vise ainsi pas à mieux encadrer l'activité, mais purement et simplement à la supprimer.

? Pour plus de détails, retrouvez notre article portant sur les risques de cette loi

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Source : Assemblée nationale

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Savoies

C'est la responsabilité de chacun de choisir celui qu'il écoute. et de choisir ou non de risquer son argent. Il faut etre un peu c** pour suivre aveuglément les conseils investissement d'un type qui sort d'une téléréalité et qui vend des blanchisseurs de chicos.
Tu suis les conseils de n'importe qui, tant pis pour toi. Il faut tenir la main de tout le monde. responsabilisez-vous!

GwadaDLT

Bonjour,
Binance est PSAN depuis le 4 mai 2022.
Les influenceuses et influenceurs n’ont pas toujours les connaissances et les compétences attendues sur les crypto actifs et la blockchain mais c’est vrai aussi dans d’autres domaines.

Kdd122

Mdr les influenceur tout court devrait être interdit, il sont tellement inutile. Il pense avoir un métier mes bon , pour moi ce sont juste des arnaqueurs qui serve a rien. Après tout le monde a le droit de brancher son cerveau. Surtout ce qui on besoin de quelqu'un de débile pour les aidée a fair un choix sur un crème mdr influenceur de style de vie ???

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Les ETF Ethereum spot pourraient-ils décevoir ?

Les ETF Ethereum spot pourraient-ils décevoir ?

Cette entreprise achète du Bitcoin et son cours gagne plus de 500 %

Cette entreprise achète du Bitcoin et son cours gagne plus de 500 %

États-Unis : la Chambre des représentants vote une loi contre les MNBC

États-Unis : la Chambre des représentants vote une loi contre les MNBC

MultiversX dévoile ses Sovereign Chains pour une interopérabilité maximale entre les blockchains

MultiversX dévoile ses Sovereign Chains pour une interopérabilité maximale entre les blockchains