12 % des Français possèdent des crypto-actifs – Synthèse de l'étude publiée par l'Adan

L'étude annuelle de l'Adan sur l'adoption des cryptomonnaies en France révèle une résilience impressionnante du marché malgré les défis de 2023. Nous pouvons ainsi observer que 12 % des Français possèdent des crypto-actifs, à l'aune d'un marché qui annonce une vague de renouveau après 2 années difficiles. Comment se porte l'industrie de la blockchain en France ? Tour d'horizon.

12 % des Français possèdent des crypto-actifs – Synthèse de l'étude publiée par l'Adan

L'adoption des crypto-actifs toujours en hausse, malgré une année 2023 tumultueuse

Pour la 3e année consécutive, l'Adan a délivré une étude visant à faire le bilan sur l'adoption des cryptomonnaies en France et plus largement au sein de l'Europe.

Les chiffres présentés dans l'étude, que nous allons retranscrire ici, résultent de sondages visant à analyser l'adoption des cryptos au mois de décembre 2023. Et comme le rappelle l'Adan à juste titre, l'année en cours fait suite à une année 2023 compliquée pour l'écosystème dans sa globalité, qui a dû reposer les briques d'un édifice bien abîmé par les diverses faillites de l'année 2022.

À la suite de l'effondrement de FTX au mois de novembre 2022, alors l'une des plus importantes plateformes d'échange de cryptomonnaies au monde, le secteur du Web3 a dû être repensé en son sein par les acteurs qui le font vivre, mais bien sûr également par les différents régulateurs autour du monde, notamment en Europe.

👉 Pour tout comprendre – Qu’est-ce que le Web3, cette version décentralisée d’Internet ?

En parallèle, le marché du Web3 a essuyé certaines attaques en France (lors des débats sur la loi « Influenceurs ») ou plus largement au niveau européen (dans le cadre de la réforme en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme) à l'aune du règlement MiCA qui approche. Et pourtant, comme le révèle l'étude ici menée par l'Adan, l'adoption des cryptomonnaies n'a pas faiblie.

Illustration étude Adan

 

Au contraire, les chiffres traduisent plutôt une très grande résilience du marché, qui continue de traverser les orages en prouvant que, oui, il regorge d'opportunités aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels.

Indéniablement, le secteur se professionnalise, se déleste de sa mauvaise réputation, se consolide et parvient à s'affirmer auprès du grand public.

Les Français, particulièrement, croient en ce pilier technologique novateur. Autonomie financière, vie privée, propriété des données… Autant de sujets d'inquiétude pour les citoyens français, qui perçoivent de manière croissante les capacités du Web3 à proposer des cas d'usage protéiformes, par exemple via l'identité numérique décentralisée.

Acheter des cryptos sur eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)

Le rapport des Français aux cryptomonnaies et au Web3

block aim icon Méthodologie
L'étude de l'Adan a été menée auprès de 2 001 répondants de plus de 18 ans représentatifs de la population française en termes d'âge, de sexe, de CSP et de résidence. Des échantillons complémentaires ont été ajoutés afin de comparer l’adoption des crypto-actifs en France avec celle dans 4 pays européens : l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Ces échantillons couvrent entre 1088 et 1116 répondants interrogés pour les 4 pays. L’âge des répondants est compris entre 18 et 75 ans pour l’ensemble des pays étudiés.

Les Français sont-ils familiers des crypto-actifs ?

Selon les sondages menés par l'Adan au mois de décembre 2023, le nombre de Français connaissant les cryptomonnaies est en légère baisse par rapport à l'année 2022. Il passe ainsi de 85 à 82 %, une baisse qui s'explique à la fois par un taux de notoriété déjà élevé ainsi que par une moindre médiatisation du secteur depuis la fin d'année 2022, ce qui correspond à la faillite de FTX.

À propos des tokens non fongibles (NFT), 36 % des sondés ont répondu qu'ils en avaient déjà entendu parler, contre 39 % au précédent sondage.

Concernant les stablecoins, qui constituent une classe particulière de l'écosystème des cryptomonnaies, une baisse est également à noter. 16 % des sondés ont ainsi indiqué en avoir entendu parler, contre 18 % l'année précédente.

Notoriété cryptos Adan

 

Naturellement, les NFT et les stablecoins connaissent une popularité réduite en comparaison avec les actifs historiques à l'instar du Bitcoin.

Malgré cette légère baisse, une statistique est encourageante et vient confirmer la résilience du secteur : au début de l'année 2024, 12 % des Français possèdent des crypto-actifs, soit une augmentation de 28 % du nombre de détenteurs par rapport à l'année 2023 (9,4 %).

block aim icon Classification des crypto-actifs
Le terme crypto-actifs englobe ici à la fois les cryptomonnaies, les NFT, les stablecoins et les autres actifs numériques sans distinction.

Le nombre de détenteurs dits « actifs » est lui aussi en hausse, passant de 3 à 8 % en l'espace de 2 ans. Une tendance qui coïncide avec le rebond de la valorisation du marché des cryptomonnaies, laquelle est passée de 900 milliards d'euros au mois de janvier 2023 à 1 700 milliards d'euros au mois de décembre 2023.

Quelques chiffres supplémentaires concernant le rapport des Français aux cryptomonnaies :

  • 14 % des Français ont déjà acquis des cryptomonnaies, et 10 % d'entre eux en possèdent encore ;
  • 23 % des Français envisagent d'acquérir des cryptomonnaies dans le futur ;
  • 6 % des Français détiennent des stablecoins, 2 % en ont déjà acquis, et 5 % envisagent d'en acquérir ;
  • 7 % des Français ont déjà possédé des NFT et 6 % en détenaient au moment du sondage

Cette hausse devrait par ailleurs se poursuivre, le 1er trimestre de l'année 2024 ayant été marqué par une hausse importante de la valeur du marché crypto dans sa globalité.

Rejoignez la communauté Cryptoast sur Discord

Quels sont les profils d'investisseurs crypto en France ?

Selon l'étude de l'Adan, les hommes représentent 70 % des acquéreurs de crypto-actifs en France, un chiffre en hausse par rapport à l'année précédente, où il était de 64 %. Notons qu'une différence semblable est observable pour d'autres classes d'actifs, notamment concernant les actions d'entreprises cotées.

Toutefois, concernant les intentionnistes, c'est-à-dire ceux qui comptent acquérir des crypto-actifs, la différence est bien moindre : 51 % des hommes interrogés ont annoncé souhaiter acquérir des crypto-actifs, contre 49 % de femmes.

En parallèle, ce sont toujours les jeunes qui dominent les classes d'âges ayant déjà acquis des cryptomonnaies, 57 % des interrogés dans la section des 18-24 ans ayant répondu favorablement. Ce chiffre était de 50 % lors du précédent sondage, ce qui traduit une hausse de l'intérêt porté aux crypto-actifs pour les jeunes Français.

Cette tendance structurelle est visible à une échelle plus large, puisque c'est la classe des 18-34 ans qui prédomine au début de l'année 2024 (56 %). En 2023, le podium était occupé par la classe des 25-44 ans, qui avait répondu favorablement à 58 %.

Selon l'étude de l'Adan, l'acquisition de crypto-actifs par les Français est en premier lieu motivée par la recherche de rendements financiers, plutôt que pour des raisons idéologiques ou d'usage. Notons cependant que 26 % des Français se disent favorables au développement de solutions de paiements faisant appel aux crypto-actifs. Un chiffre en hausse de 5 % par rapport à l'année précédente.

Le Bitcoin reste en tout cas leader des cryptomonnaies préférées des Français, puisque 60 % des acquéreurs de crypto-actifs ont déclaré avoir acquis du Bitcoin.

👉 Comment acheter du Bitcoin en 2024 ? Faites-vous guider étape par étape

Où en est l'adoption des crypto-actifs chez nos voisins européens ?

Il est intéressant de noter que parmi les pays sondés dans le cadre européen, c'est aux Pays-Bas que le taux de détenteurs de crypto-actifs est le plus élevé. S'en suit le Royaume-Uni, avec 16 % des sondés ayant répondu qu'ils étaient détenteurs de crypto-actifs, puis la France, qui arrive en 3e position avec 12 %.

L'Allemagne observe le même taux, suivie de l'Italie avec 11 %. Soulignons que le nombre d'individus souhaitant acquérir des crypto-actifs est plus important au sein de la France et de l'Italie, ce qui traduit une probable adoption croissante pour les prochaines années, l'intérêt étant déjà présent pour ceux qui n'ont pas encore fait l'acquisition de ce type d'actifs.

Adoption crypto Europe

 

Ainsi, alors que la France était jusqu'ici en retard en comparaison à ses voisins européens, il apparaît que l'adoption des crypto-actifs par les Français continue de croître, là où elle aura plutôt tendance à stagner dans les autres pays. En parallèle, ces mêmes pays observent une hausse du nombre de réfractaire à l'éventualité d'acquérir des crypto-actifs.

À échelle européenne et en incluant la France, les plateformes les plus utilisées pour l'acquisition de crypto-actifs sont, dans l'ordre : Binance, Crypto.com, Coinbase, puis la néobanque Revolut, suivie de Lydia.

Il est donc intéressant de noter la place importante qu'occupent désormais les fintech, qui proposent désormais pour la plupart des solutions d'investissement dans les crypto-actifs ou les actions, notamment auprès d'un public jeune.

Comment se porte l'industrie des crypto-actifs en France suite aux difficultés des années 2022 et 2023 ?

L'étude de l'Adan, ici menée conjointement avec KPMG, démontre que le secteur du Web3 est aujourd'hui encore jeune en France. Le sondage mené révèle que la moyenne d'âge des entreprises à même de répondre aux questions posées est de 5 ans, 77 % des projets ayant été lancés après le 1er janvier 2016.

Cette phase de « lancement » de la professionnalisation du Web3 en France est également vérifiable lorsque l'on observe la taille des entreprises opérant dans le secteur des crypto-actifs. Ainsi, au début de l'année 2024, 68,8 % des entreprises sont des TPE, soit un ordre de grandeur quasi identique à l'année dernière, le chiffre étant alors de 70 % à ce moment-là.

L'étude note par ailleurs que 31,2 % des entreprises interrogées réalisaient des chiffres d'affaires supérieurs à 2 millions d'euros, ce qui traduit une capacité de ces acteurs à pérenniser leur activité et leur société.

Taille entreprises web3

 

Nous pouvons également souligner que les sociétés basées en France ne limitent pas leurs services à l'Hexagone, puisque 45 % de celles interrogées proposent leurs services à l'international, y compris les TPE.

Comme le souligne l'Adan à juste titre, il est essentiel qu'une harmonisation réglementaire soit mise en place afin que les petites entreprises ne subissent pas une concurrence déloyale de la part des géants déjà bien établis sur le marché.

Les entreprises interrogées semblent également confiantes pour le cycle récemment entamé, puisqu'une entreprise interrogée sur 3 prévoit de doubler son chiffre d'affaires cette année. Un optimisme encouragé par 3 facteurs principaux :

  • Une adoption généralisée croissante des crypto-actifs dans le monde ;
  • Les avancées réglementaires et les expérimentations du secteur financier ainsi que des institutionnels, qui ont un impact sur le cours des cryptos ;
  • Adoption du Web3 dans le monde du luxe et du retail.

Croissance CA 2024

 

Un enthousiasme qui fait tout de même suite à d'importants licenciements, puisque le secteur du Web3 a connu pour la première fois de son histoire une baisse de ses effectifs. Plus précisément, le nombre d'employés dans cet écosystème a baissé de 11 % par rapport à l'année 2022. Si l'on remonte encore plus loin, il apparaît qu'entre 2018 et 2022, le nombre d'employés dans ce type d'entreprises augmentait en moyenne de 33 % chaque année.

Mais les sociétés du Web3 ont retrouvé leur optimisme, puisque 85,7 % de celles interrogées prévoient de reprendre les embauches cette année.

Enfin, plus de la moitié des répondants ont indiqué qu'ils étaient parvenus à lever des fonds, dont l'écrasante majorité (88 %) en early stage.

Cela signifie que nous pouvons nous attendre à des levées de fonds de série A, qui pourraient elles-mêmes découler sur des séries B voire C dans les prochaines années. Des perspectives qui s'alignent avec les chiffres précédents, qui indiquaient une prépondérance des jeunes entreprises et des TPE dans ce secteur en France.

👉 Pour aller plus loin, voici un manuel de survie dans la jungle des poncifs anti-Bitcoin

Trade Republic : le moyen le plus simple d'acheter des cryptomonnaies
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024

Bitcoin : les 5 indicateurs à utiliser sur TradingView pour se positionner

Bitcoin : les 5 indicateurs à utiliser sur TradingView pour se positionner

Halving Bitcoin : les plateformes d'échange seront à cours de BTC dans 9 mois, selon Bybit

Halving Bitcoin : les plateformes d'échange seront à cours de BTC dans 9 mois, selon Bybit