TomoZ, le nouveau protocole de Tomochain

 

Tomochain TomoZ TRC-21

 

Tomochain est une blockchain reposant sur un consensus PoSV (Proof of Stake Voting), un réseau de masternodes qui souhaite résoudre les problèmes de scalabilité que rencontre Ethereum notamment. En effet il n’est pas possible de lancer à grande échelle des applications décentralisées sur le réseau Ethereum sans créer des problèmes de ralentissement et d’augmentation des frais de transactions, comme nous l’avons observé avec CryptoKitties. Les frais sur Tomochain sont donc très faibles et permettent une grande scalabilité des services développés sur ce dernier. Récemment Tomochain a annoncé la mise en ligne d’un nouveau protocole dédié à l’amélioration de l’utilisation du réseau Tomochain : TomoZ.

En effet la principale fonctionnalité que met en avant Tomochain est qu’il est désormais possible de payer des frais de transactions (et donc d’utilisation d’applications décentralisées) directement dans n’importe quel token répondant au standard, nommé TRC-21.

 

Qu’est ce que TomoZ ainsi qu’un token TRC-21 ?

 

Le token TRC-21

Les différents tokens qui existent répondent souvent à un standard spécifique. Cela permet de les utiliser sur d’autres applications et plateformes, et de faciliter leurs développements et sécurisations. Il existe donc plusieurs standards, que ce soit pour Ethereum (les ERC) ou sur Tomochain par exemple (les TRC). Vous pouvez retrouver un article à ce propos disponible sur ce site, si vous souhaitez en apprendre plus. Nous voyons donc que c’est un standard, mais voyons ce qu’est le TRC-21 et ses fonctionnalités.

Sa principale fonctionnalité est qu’il est possible de réaliser des transactions de ce token sans posséder de TOMO. Les coûts de transactions sont payés par le créateur du token, ou des membres de sa communauté par le biais d’un fond crédité par des TOMO. Mais ce n’est pas tout, il possède également de nouvelles fonctions :

  • Issuer : renvoie l’adresse du créateur du token.
  • EstimateFee : renvoie une estimation du coût de transaction des utilisateurs de ce token, payé en ce token spécifique.
  • Fee : définit les coûts de transactions (en tokens, les coûts en TOMO sont spécifiés par le réseau).

Actuellement seul le protocole TomoZ permet l’utilisation de ce standard de token, protocole que je vous présente par la suite.

 

Le protocole TomoZ

Nous présentons souvent les projets blockchain par rapport à cette dernière, mais en réalité ce qui fait la différence et la force d’un projet, c’est le ou les différents protocoles qui s’imbriquent autour de la blockchain. Le protocole, c’est ce qui permet les interactions entre les smart contracts d’Ethereum par exemple, ou encore les faibles frais de transactions de Tomochain. Mais qu’est-ce donc que ce protocole, TomoZ ?

C’est un protocole fonctionnant directement sur le réseau principal de Tomochain, pas besoin d’en utiliser un extérieur, qui permet l’utilisation des tokens TRC-21 et seulement ces derniers. Il permet également la création et l’utilisation de fonds en TOMO, qui payent les frais d’utilisation d’un token TRC-21 précis. Si les utilisateurs finaux payent leurs frais dans le token, ce sont bien des TOMO qui rémunèrent les masternodes. N’importe quel utilisateur peut participer à ce fond, sachant que quelques TOMO suffisent pour faire tourner l’écosystème du token durant des mois.

 

Fonctionnement de ce protocole

transaction-type-tomoZ

 

Voici un schéma permettant de voir comment sont réalisées les transactions avec l’usage de ce nouveau standard. Il présente les étapes de création d’un token TRC-21 et son utilisation par les utilisateurs finaux, par une transaction simple de 100 unités du token. Vous aurez remarqué que les utilisateurs B et C ne possèdent pas de TOMO mais uniquement le token en question, ce qui facilite largement l’expérience utilisateur et la prise en main d’applications décentralisées.

En effet les frais de transactions sont directement payés dans le token utilisé vers le créateur dudit token. Ce dernier se charge de rémunérer les acteurs du réseau Tomochain en TOMO. Sachant que tous les utilisateurs du token peuvent déposer des TOMO sur le fond finançant les frais.

Pour mieux comprendre le déroulé d’une transaction d’un token TRC-21, en voici les étapes :

  1. L’utilisateur C possède des tokens, et souhaite effectuer une transaction à l’utilisateur. Ici 98 tokens par exemple.
  2. Il envoie un nombre de tokens, plus les frais de transactions (un surplus de ce même token) soit 100 tokens (98 + 2 de frais).
  3. Le créateur du token reçoit les tokens payés en frais de transaction.
  4. L’utilisateur B reçoit les 98 tokens, fin de la transaction pour les utilisateurs finaux.
  5. Le fond du token, crédité par le créateur ou des participants s’acquitte des frais de réseau Tomochain, en TOMO.

 

Différences entre un token TRC-21 et un token TRC-20

 

Voici un tableau récapitulatif des différences entre le token TRC-21 et TRC-20, sachant que le TRC-20 est un clone du standard ERC-20 appliqué au réseau Tomochain. On remarque que ce sont deux tokens très différents, et que leurs utilisation semble complètement distinctes. Mais en réalité le token TRC-21 peut tout a fait remplacer le standard TRC-20 dans toutes les situations. En effet le standard TRC-20, inspiré du ERC-20 d’Ethereum est un token tout a fait simple qui permet d’échanger de la valeur dans la plupart des applications et protocoles de l’écosystème. Le TRC-21 est donc un ajout au token le plus utilisé et tend à devenir le nouveau standard général pour les applications décentralisées.

 

Qu’est-ce qu’apportent ces nouveautés à l’écosystème et à l’adoption des applications décentralisées ?

Le principal frein à l’adoption est très souvent l’expérience utilisateur qui n’est pas très compétitive dans l’écosystème des applications décentralisées. Que ce soit pour Cryptokitties ou le Lightning Network, les utilisateurs doivent passer par des cryptomonnaies telles que Bitcoin ou Ethereum et donc se retrouvent à devoir acheter sur des plateformes d’échanges plus ou moins obscures pour eux. Même si tout cela s’améliore évidement : on est désormais assez loin des UI/UX de 2015-2018.

Une des façons d’améliorer l’accès aux applications décentralisées, c’est de limiter le côté technique et de faire en sorte que les utilisateurs n’aient pas à connaître le fonctionnement de la blockchain, ni même du système d’adresse par exemple. Et c’est assez complexe à réaliser car dans les faits, un utilisateur d’applications blockchain a beaucoup de pouvoir, et donc d’actions à réaliser pour les utiliser. Par exemple, un utilisateur d’une application décentralisé doit posséder des tokens, comme des Éthers, qu’il doit acheter sur des plateformes externes avec des frais et une procédure assez complexe pour un néophyte. Ici plus besoin, il peut simplement posséder des tokens de l’application, ce qui peut se faire en un clic sur une application mobile par exemple.

Toute les complications liées au transactions peuvent désormais être prise en charge par le créateur du token. Cela permet de rendre toute l’infrastructure d’une Dapp invisible pour le grand public, et donc utilisable par ce dernier beaucoup plus facilement. Cela existe déjà pour certaines applications et certains wallets, mais c’est une première pour un protocole public et accessible à tous.

 

Créez votre propre Token TRC-21 facilement

Vous êtes intéressé par ce nouveau standard suite à cette présentation, ou simplement curieux de ces nouveautés ? Tomochain a pensé à vous et a mis en place un outil web permettant de facilement créer et déployer votre propre token TRC-21. Il s’agit de TomoIssuer, un site web qui vous permet de déployer votre token TRC-21 en quelques minutes. Pas besoin de connaître tous les rouages du fonctionnement de Tomochain ou généralement d’Ethereum. Pour ce tutoriel vous n’aurez besoin que de l’extension Metamask, ou autres formes d’utilisation de wallet comme TomoWallet, Ledger, Trezor ou une clé privée (je déconseille l’utilisation de clés privées / phrases mnémotechniques pour des services web).

 

landing

 

Vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton « Issue new token » pour commencer l’opération.

 

form-vide

 

Ensuite ce sont les mêmes informations que la création d’un token TRC-20 ou ERC-20. Soit le nom du token, son symbole ainsi que le nombre de tokens déployés et ses décimales. TomoIssuer vous indique le type de token créé soit TRC-21 et les frais de créations. Sachant qu’un TOMO s’échange aux alentours des 50 centimes, on remarque que ces frais sont vraiment très faibles.

 

form

 

J’ai donc rempli le rapide formulaire avec les données qui m’importaient, je vous laisse le choix de votre coté. Une fois ceci fait je vous invite à cliquer sur Save & Review pour passer à la suite.

 

 

 

Voici le récapitulatif de notre nouveau token, il est beau n’est-ce pas ? Mais il n’est pas encore utilisable, nous n’avons pas réglé les frais de déploiement. C’est ce que nous allons faire en cliquant sur Issue Token.

 

 

J’ai utilisé Metamask pour me connecter au site, j’ai donc une pop-up de ce dernier pour me permettre de confirmer la transaction. Même si l’affichage montre des frais d’un Éther, c’est bien un TOMO que je vais payer pour cette transaction.

 

validation

 

Et on obtient le déploiement de notre token TRC-21 ! Voici le tableau de bord de mon token fraîchement créé. Il n’a évidemment que peu de statistiques car non utilisé. Mais c’est un moyen simple de se renseigner sur différents tokens TRC-21, et l’interface est très simple d’utilisation.

Vous êtes désormais capable de déployer n’importe quel token TRC-21 en quelques clics !

 

recap

 

Voilà pour la présentation du nouveau protocole de Tomochain, TomoZ ainsi que le nouveau standard de token le TRC-21. C’est une nouveauté très intéressante pour l’écosystème des applications décentralisées.


Guillaume

Guillaume est un jeune développeur Blockchain, principalement sur Solidity. Il aime partager ses connaissances sur le sujet et il participe activement au rayonnement des aspects techniques de la blockchain au sein de la communauté crypto.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedinEnvoyer un mail

 



Poster un Commentaire

avatar