Notre mode de consommation a beaucoup évolué ces dernières années et les consommateurs habituels deviennent petit à petit des consom-acteurs.
On constate une augmentation du nombre de marques développés par des consommateurs, dans l'agroalimentaire par exemple, mais également dans le textile.
Et si la technologie blockchain et surtout les plateformes de smart-contracts permettaient d'aller encore plus loin ? C'est ce que propose le projet que je vous présente aujourd'hui : Saint Fame, l'agence de mode décentralisée.

 

Qu’est-ce que Saint Fame

Saint Fame est née d'un concept assez simple, réduire au maximum les frictions entre la création d'un vêtement et ses acheteurs.
Afin de donner vie à cette proposition de valeur, Saint Fame souhaite se développer en tant que DAO dédiée à la création de vêtements relativement haut de gamme.
Basé sur Aragon, Saint Fame permet aux clients de sélectionner directement les designs des produits, et s'impliquer de plus en plus dans le processus de création. Cela permet de limiter les intermédiaires et de replacer les clients aux cœurs de la création ce qui est l'objectif principal de Saint Fame.

Le fonctionnement est relativement simple, Saint Fame souhaite développer un nouveau vêtement et s'adresse directement à sa communauté d'enthousiastes. Proposant un design de T-shirt aux disciples du projet en utilisant Aragon, ces derniers valident ou non ce dernier afin de passer à la prochaine étape de la création. Par la suite des tokens sont émis et déployés sur le protocole d'échanges de tokens Uniswap, permettant leurs achats et donc indirectement un des T-shirts. Ces tokens permettent d'être échangés contre une unité de la collection, livrée partout dans le monde.

Une première expérience

Un premier T-shirt a déjà été créé par le biais de cette initiative, le "Saint Fame : Genesis Shirt". L'équipe de Saint Fame a en effet fait appel au designer Matt Vernon, bien connu de la communauté par ses travaux pour réaliser cette première opération. Le choix de "Dapp Boi" comme créateur est très intéressant, en effet Matt Vernon facture ses travaux en vendant ses propres tokens. En effet les BOI représentent chacun une heure de travail du designer, Saint Fame a donc acheté huit unités de ce token pour réaliser le t-shirt.

Matt a donc réalisé un design sélectionné et validé par les détenteurs de FAME. Vous pouvez retrouver le résultat de son travail directement sur le site de Saint Fame.
Les tokens FAME peuvent toujours être échangés sur Uniswap, dont le prix est aux alentours de 0.88 ETH soit 115 dollars américains actuellement.

 

Le token Fame

Les tokens FAME sont techniquement de simples tokens Aragon, quelque chose de standard dans l'écosystème Ethereum.
En revanche c'est la relation entre le prix du token et ce qu'il représente qui est intéressante. Posséder un token FAME vous permettra d'obtenir en échange une édition limitée d'un t-shirt créé par Saint Fame ainsi que sa livraison partout dans le monde. Nous avons l'habitude lors del'achat d'un vêtement de payer le même prix que d'autres acheteurs, la valeur des vêtements Saint Fame dépend de l'offre et de la demande.

Vous avez deux options lorsque vous êtes l'heureux propriétaire d'un token FAME. Vous pouvez échanger le token contre un T-shirt bien réel, mais vous pouvez également les vendre sur le protocole Uniswap. Il existe un pool de tokens FAME sur Uniswap doté à l'origine de 100 tokens avec leur valeur d'origine en éthers. Cette valeur est fixée à 8$, mais le prix de chaque token évolue très rapidement dès l'ouverture au marché.

 

Une nouvelle façon de réaliser un crownfunding ?

Avec un token, une distribution limitée et un positionnement de prix relativement haut de gamme (mais fixé par le marché), toutes les conditions sont réunies pour attirer les crypto-enthousiastes collectionneurs. À mis-chemin entre l'ICO et la , cette DAO représente également une nouvelle façon de lever des fonds par le crownfunding. Cette façon de financer des projets semble très intéressante sur le papier mais le secteur n'est pas vraiment tout blanc.

En effet, nombreux sont les projets ratés, en retard ou non conformes aux promesses qui ont étés faites aux clients de ces derniers. C'est également sans compter les pures arnaques dont les fondateurs disparaissent après la campagne de levée de fonds.
Derrière le miroir de la tokenisation et de la décentralisation, nous sommes tout de même en face de clients envoyant leur argent à des inconnus sur internet, sans garantie de livraison.

Mais si le secteur du crownfunding est régulièrement entaché, il a tout de même permis la réussites de nombreuses entreprises. Si le risque que représente l'achat d'un de ces tokens FAME semble très élevé, il est intéressant d'observer l'évolution du projet. Si ce dernier réussit à livrer les 100 exemplaires de la première édition du t-shirt, cela devrait être de bon augure pour la suite.
Les prochaines éditions pourraient alors bien plus intéresser la communauté, et la valeur des tokens associés augmenter.
Néanmoins la spéculation autour des tokens pourrait ne pas être une bonne chose.

Voilà pour cette présentation du projet Saint Fame, qui souhaite développer une DAO destinée au marché des vêtements haut de gamme de créateur. Malgré les avantages que semble proposer le projet, ce dernier possède quelque part d'ombres et de spéculations. Attendons voir la livraison des t-shirts de la première édition avant de juger mais pour le moment il faut rester prudent vis-à-vis de ce type de projets. Si vous avez des questions ou des remarques à propos de cet article, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux.

A propos de l'auteur : Guillaume Chanut

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Passionné par les crypto-monnaies, j’ai rapidement appris à développer des outils dans le domaine des technologies blockchain. J’aime partager mes connaissances sur le sujet et je participe activement au rayonnement des aspects techniques de la blockchain au sein de la communauté crypto. Je suis principalement intéressé par Ethereum et par son code Solidity.
Tous les articles de Guillaume Chanut.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments