Qu'est-ce que Runes et comment utiliser ce protocole de Bitcoin ?

Les utilisateurs du protocole Ordinals attendaient avec impatience le lancement de Runes, un nouveau protocole de Bitcoin promettant une création de tokens fongibles de manière plus efficace et sûre. Créé par Casey Rodarmor, le créateur des Ordinals, le protocole Runes a été lancé simultanément au 4e halving de Bitcoin. Comment fonctionne Runes et quelles sont ses particularités ?

Qu'est-ce que Runes et comment utiliser ce protocole de Bitcoin ?

C'est quoi le protocole Runes ?

Depuis le début de l'année 2023, une pratique a beaucoup fait parler d'elle dans le monde des cryptomonnaies : les inscriptions on-chain.

Les inscriptions sur une blockchain telle que Bitcoin offrent la possibilité de stocker des données de manière immuable, incluant des images, des fichiers texte, des clips audio, des GIFs ou même de légers jeux vidéo, en les incorporant dans les blocs de la chaîne. Ceci permet de créer des actifs de collection uniques.

Lancées sur la blockchain Bitcoin avec le protocole Ordinals, créé par Casey Rodarmor, les inscriptions se sont rapidement étendues à d'autres blockchains, notamment celles de l'écosystème Ethereum.

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Au mois d'octobre 2023, Rodarmor a introduit le protocole Runes permettant la création et l'échange de tokens fongibles, à l'instar du protocole Ordinals et de ses BRC-20. Selon lui, ce nouveau protocole est plus efficace et plus flexible que sa précédente création.

👉 Pour aller plus loin – Qu'est-ce que Ordinals, le protocole qui permet d'inscrire des données sur Bitcoin ?

Le protocole Runes a été lancé lors du bloc numéro 840 000, celui du 4e halving de Bitcoin. Ce timing a motivé de nombreux investisseurs à générer leurs Runes dans les premiers blocs suivant le halving, dans l'espoir de valoriser leurs actifs créés juste après cet événement.

En résumé, le protocole Runes se caractérise comme étant :

  • Simple, avec seulement environ 500 lignes de code ;
  • Compact, occupant relativement peu d'espace dans la blockchain ;
  • Extensible, permettant des mises à jour via des softforks ;
  • Atomique, permettant plusieurs transferts de Runes en une seule transaction on-chain ;
  • Basés sur des UTXO, fonctionnant de manière similaire aux transferts de Bitcoins sur la blockchain ;
  • Compatible avec le Lightning Network, la seconde couche d'infrastructure de Bitcoin, permettant des transactions quasi instantanées à frais réduits.

À la manière d'Ethereum Name Service (ENS), un standard d'adresses sur la blockchain Ethereum, le protocole Runes ne permet pas de créer une infinité d'actifs. En effet, les noms des Runes sont uniques et peuvent au maximum contenir 28 caractères, incluant n'importe quelle lettre de A à Z.

De plus, il est impossible de nommer un actif avec moins de 13 caractères au lancement du protocole. Sur une période de 4 ans, le minimum de caractères requis sera réduit de 1 tous les 4 mois, laissant la possibilité de création de noms courts aux futurs utilisateurs.

Runes Bitcoin

 

Bien que les Runes semblent ouvrir la porte à de nouveaux cas d'utilisation sur la blockchain Bitcoin, il est important de souligner que quelques mois après le lancement des tokens BRC-20, l'intérêt pour celui-ci a fortement diminué.

Perçu initialement comme révolutionnaire par de nombreux utilisateurs, le protocole Runes a rapidement limité son usage à la collection d'actifs uniques en raison de sa complexité technique.

Considérés par beaucoup, y compris par leur créateur, comme des « memecoins » (des tokens créés à partir de blagues et sans fondamentaux technologiques) il est encore difficile de prédire si d'autres cas d'utilisations, au-delà de la collection, seront un jour créés et adoptés pour les Runes.

Enfin, la question la plus controversée au sein de la communauté Bitcoin est celle de l'impact du protocole sur la congestion de la blockchain. Les Ordinals et les tokens BRC-20 avaient déjà largement saturé le réseau et, malgré une plus grande efficacité, le protocole Runes a produit le même effet.

En effet, dans le bloc numéro 840 005, les frais de transaction les moins élevés par transaction étaient d'environ 200 dollars, cumulant un total de 29,8 BTC, soit 1,9 million de dollars. Dans ce bloc, plus de 90 % des transactions étaient associées au protocole Runes.

Le protocole Runes, tout comme celui des Ordinals et des BRC-20, facilite la création d'actifs numériques sur Bitcoin. Il est important de rappeler que, bien qu'ils offrent de nombreuses opportunités d'investissement, les actifs de ces protocoles reposent souvent sur des tendances éphémères qui finissent par s'essouffler, entraînant la perte de fonds pour les investisseurs arrivés en dernier.

Formez-vous avec Alyra pour intégrer l'écosystème blockchain

Qu'est-ce que les Runes ont de mieux que les BRC-20 ?

Si vous connaissez déjà les BRC-20, vous comprenez sûrement déjà les avantages offerts par les Runes. Pour les néophytes, voici comment ce nouveau protocole se distingue :

  • Les Runes peuvent être transférés en 1 seule transaction, contre 2 à 3 pour les BRC-20, simplifiant l'utilisation et réduisant le besoin de payer des frais de transaction ;
  • Contrairement aux BRC-20, les Runes disposent d'une implémentation de référence, ce qui facilite la création d'un portefeuille spécifique et d'un explorateur de blocs similaire à Etherscan pour Ethereum ;
  • Le protocole Runes est plus flexible et peut être mis à jour, ce n'est pas le cas pour les BRC-20 ;
  • Les Runes ne sont pas basés sur la théorie des Ordinals, rendant son implémentation plus simple et plus accessible ;
  • Les BRC-20 étaient limités à des noms de 4 caractères, alors que les noms des Runes peuvent être plus complexes, longs et variés ;
  • Fonctionnant sur le principe des UTXO, les Runes bénéficient de la robustesse de Bitcoin, tandis que les BRC-20 sont plus vulnérables à certaines attaques.

Ordinals Bitcoin

 

Par exemple, les soldes des BRC-20 d'un utilisateur peuvent être bloqués par un tiers qui lui enverrait des inscriptions de transferts non sollicités, une vulnérabilité absente chez les Runes.

Ledger : la meilleure solution pour protéger vos cryptomonnaies

Comment utiliser le protocole Runes ?

Les portefeuilles compatibles avec Runes

Pour commencer à interagir avec le protocole Runes, il est nécessaire de disposer d'un portefeuille. 2 options principales s'offrent à vous : le portefeuille Xverse et le Unisat Wallet.

Ces 2 portefeuilles non custodials offrent une interface conviviale et facile à utiliser. Ils sont compatibles avec la blockchain Bitcoin, mais aussi avec les protocoles Ordinals, BRC-20, et Runes. Xverse présente l'avantage supplémentaire d'être compatible avec la sidechain Stacks (STX).

Disponibles sous forme d'application mobile et d'extension de navigateur, ces portefeuilles offrent une expérience utilisateur semblable à celle de Rabby Wallet pour l'écosystème Ethereum.

unsat wallet et xverse

Où acheter et revendre ses Runes ?

La plateforme la plus accessible pour échanger des Runes est sans doute OKX. En plus de leur plateforme d'échange centralisée, l'entreprise propose une marketplace dédiée aux d’inscriptions.

À la manière d'OpenSea avec les tokens non fongibles (NFT) sur Ethereum, le marché d'inscriptions d'OKX permet l'échange des Ordinals, des BRC-20, ainsi que des Runes depuis leur lancement.

Pour échanger sur ce marché, il faudra vous munir d'un portefeuille tel que le portefeuille Xverse mentionné plus tôt, ou bien du OKX Wallet, le portefeuille non custodial de l'exchange.

Comment naviguer plus efficacement avec le protocole Runes ?

Un outil largement utilisé par les utilisateurs d'Ethereum pour suivre leurs transactions et être informés des activités sur la blockchain est Etherscan. Ce site offre une vue détaillée de toutes les transactions passées et en attente de confirmation.

Pour le protocole Runes, la situation est assez similaire. Plusieurs outils initialement créés pour le protocole Ordinals permettent désormais de visualiser les transactions des Runes, parmi les plus utilisés, on trouve Ord.io et Ordiscan.

De plus, un nouvel outil, le Runes Terminal, a été lancé en parallèle du protocole Runes. Bien que toutes ses fonctionnalités ne soient pas encore disponibles, à terme, cette plateforme permettra de :

  • Visualiser les transactions des Runes sur un scanner dédié ;
  • Offrir une interface spécialement conçue pour la création de Runes ;
  • Mettre à disposition un livre rassemblant toute la documentation sur le protocole ;
  • Financer de nouveaux projets développés sur le protocole grâce à un Launchpad.

En tirant parti des informations disponibles sur les plateformes mentionnées précédemment, il sera plus facile de naviguer et d'identifier les projets susceptibles de créer la meilleure communauté autour de leurs actifs.

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Clement

De ce que je comprend, les BRC 20 type ORDI ou 1000SATS par exemple vont être obsolètes face à RUNES?
Du coup si ont en a, ils faut les vendre ?

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

La Chine démantèle une banque illégale qui aurait procédé à près de 2 milliards de dollars d’échanges en USDT

La Chine démantèle une banque illégale qui aurait procédé à près de 2 milliards de dollars d’échanges en USDT

JP Morgan voit le cours du Bitcoin rejoindre son coût d'extraction à 45 000 dollars

JP Morgan voit le cours du Bitcoin rejoindre son coût d'extraction à 45 000 dollars

Bybit, Kucoin, Bitget... L'Autorité des marchés financiers (AMF) est-elle en campagne contre les cryptomonnaies ?

Bybit, Kucoin, Bitget... L'Autorité des marchés financiers (AMF) est-elle en campagne contre les cryptomonnaies ?

FTX : Le remboursement de ses clients pourrait créer 16 milliards de dollars de volume acheteur

FTX : Le remboursement de ses clients pourrait créer 16 milliards de dollars de volume acheteur