Régulation indispensable au niveau européen

Robert Ophèle a abordé le sujet des cryptomonnaies lors d'un discours à la 5e conférence annuelle « FinTech et Réglementation ». Le président de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), a fait valoir que les autorités de surveillance financière doivent adopter une nouvelle approche dans la réglementation des instruments financiers basés sur la blockchain en raison de la croissance exponentielle du marché. Il a déclaré :

« Le développement confirmé et continu des cryptomonnaies rend indispensable une régulation rapide de leur marché au niveau approprié (…) Il est évident qu’un processus est en cours qui, sous de nombreux angles, va profondément modifier nos marchés financiers. »

M. Ophèle a proposé que l’Autorité européenne des marchés financiers, ou AEMF, soit l’institution responsable de ce nouveau domaine de réglementation et de surveillance.

Située à Paris, l’AEMF est une autorité européenne indépendante qui s’attache à préserver la stabilité du système financier de l’Union européenne en renforçant la protection des investisseurs et en favorisant la stabilité des marchés financiers. Au début de l’année 2018, l’AEMF a publié une mise en garde commune sur le fait que les cryptomonnaies étaient des « actifs très risqués », avertissant les investisseurs de ne pas « investir de l’argent qu’ils ne peuvent pas se permettre de perdre ».

👉 Retrouvez notre Interview de Cédric O, secrétaire d'État chargé de la Transition numérique

Un cadre plus favorable et ambitieux

Robert Ophèle a également suggéré qu'un cadre réglementaire plus favorable et ambitieux soit créé notamment pour les security tokens. Le fonctionnaire a déclaré que les règles actuelles entravent le développement de la technologie blockchain, car elles ont été conçues pour des systèmes centralisés. Le président de l’AMF a déclaré que la nature décentralisée de la blockchain pourrait jouer un rôle crucial dans l’économie européenne.

Nous pouvons lire dans son discours des propos modérés :

« Je voudrais souligner que si nous limitons trop strictement le champ d’application du régime pilote, les projets innovants pourraient quitter l’Europe et développer leurs projets en dehors de l’UE. »

La Commission européenne a publié son règlement sur les marchés des cryptomonnaies, ou MiCA, en septembre 2020. Ce texte prévoit un régime législatif pour les marchés des cryptomonnaies et les fournisseurs de services concernés. Les principales sociétés de l’industrie ont par la suite exprimé leurs inquiétudes concernant MiCA, avertissant que la nouvelle réglementation pourrait surcharger l’industrie avec des exigences de conformité coûteuses et complexes.

👉 À lire sur le même sujet : Ordonnance du 9 décembre 2020 applicable aux PSAN - Analyse et critique

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florent David

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017. Je m’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et les tokens non fongibles (NFT).
Tous les articles de Florent David.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments