Ethereum 2.0 sera-t-il vulnérable à une attaque des 51% ?

L’analyste Eric Wall a lancé le débat sur Twitter, en interrogeant la communauté crypto sur la sécurité d’Ethereum 2.0 et sa vulnérabilité aux attaques des 51%. Selon lui, le coffre-fort (vault) de Yearn.Finance, qui a réussi à rassembler plus de 135 000 ETH lors de sa première journée de fonctionnement, donne un peu trop de pouvoir à ceux qui en sont responsables :

« Déterminons ensemble tous les moyens que pourront utiliser les responsables du coffre-fort yETH pour tirer parti du fait que yETH contrôlera probablement suffisamment de stake pour effectuer une attaque des 67% sur ETH 2.0 en PoS. »

👉 A lire également : Le token de la DeFi yearn.finance (YFI) augmente de 90% en 24 heures

Vitalik Buterin peu inquiet

Vitalik Buterin, le créateur d’Ethereum, a réagi en expliquant que selon lui, le risque d’attaque des 51% est exagéré par la communauté :

« Nous devons dépasser le mythe qui dit qu’il serait fatal pour une entité de rassembler suffisamment pour effectuer une attaque des 51% sur la PoS. La réalité, c’est qu’elle ne pourrait attaquer qu’une seule fois, puis elle serait empêchée ou bien (s’il s’agit d’une attaque de censure) elle serait écartée par un soft-fork puis un “inactivity leak”, et elle perdrait ses pièces. Elle ne pourrait donc pas attaquer à nouveau. »

Vitalik Buterin explique également qu’à l’inverse, la Proof-of-Work est particulièrement vulnérable, car un attaquant peut utiliser les mêmes pièces pour effectuer des attaques à 51% successives. Et de conclure : « C’est un avantage fondamental et souvent sous-estimé de la PoS sur la PoW ».

 

Binance Découvrir ETH sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

 

Ce n’est en tout cas pas Ethereum Classic (ETC) qui pourrait contredire Vitalik Buterin. Le projet initial dont est issu Ethereum, et qui restera en Proof-of-Work, a subi trois attaques des 51% au cours du mois d’août. De quoi faire hésiter certains exchanges, qui considèrent le délisting. Le passage de son hard fork à la Proof-of-Stake lui donnera donc aussi cet avantage…

👉 A lire à ce sujet : Ethereum 2.0 : comment se met en place la mutation

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments