La plateforme d'échange de cryptomonnaies Rain a ouvert ses portes à la suite de l'approbation réglementaire de la banque centrale de Bahreïn. L'entreprise a également conclu une levée de fonds de 2,5 millions de dollars menée conjointement avec BitMEX Ventures. L'annonce a été faite sur le blog officiel de la plateforme le 31 juillet.

 

Une première pour la région

Disponible par navigateur et aussi via une application, Rain dispose déjà d'un listing intéressant, majoritairement constitué des cryptomonnaies les plus connues telles que le Bitcoin (BTC), l'Ethereum (ETH), le Litecoin (LTC), le Tron (TRX) et le Basic Attention Token (BAT). Toutes ces cryptomonnaies seront échangeables entre elles et surtout avec 5 monnaies souveraines de la région ainsi que le dollar américain.

L'annonce fournit des détails sur ce que cette approbation signifie pour Rain, l'exchange note qu'il a récemment reçu le feu vert pour sa mise en service. Cette approbation est venue par l'intermédiaire de la Banque centrale de Bahreïn (CBB) et cela fait de Rain le premier exchange à obtenir un tel accomplissement dans la région :

En devenant un exchange agréé, nous sommes en mesure d'établir des relations plus durables avec nos partenaires bancaires et nos processeurs de paiement. Il en résulte des relations bancaires plus stables, de meilleurs prix, des frais moins élevés et des processus de dépôt et de retrait plus fiables pour nos clients. Nous sommes très fiers de cette avancée qui nous permet d'offrir un service plus solide et plus sûr aux clients du Moyen-Orient.

 

Un futur prometteur pour les cryptomonnaies au Moyen-Orient ?

Commentant l'investissement de BitMEX Ventures, Arthur Hayes, CEO et cofondateur de BitMEX, a fait le point sur le besoin de promouvoir les cryptomonnaies, particulièrement dans les pays en développement :

En tant que premier exchange de cryptomonnaies sous licence au Moyen-Orient, Rain a une occasion sans précédent d'exploiter l'incroyable potentiel que le commerce des cryptomonnaies apportera à la région. Nous pensons que Rain apportera une plus grande diversification aux traders du Moyen-Orient grâce à son offre et à son équipe expérimentée, et nous sommes ravis de contribuer à ce moment déterminant.

Traditionnellement, le Moyen-Orient s'est montré assez réticent à accepter les cryptomonnaies, même s'il s'est montré enthousiaste lorsqu'il s'agit de la blockchain, en général. Cela tient en grande partie aux lois de la région qui dictent l'utilisation de la monnaie pour certaines transactions. C'est pourquoi l'obtention de l'approbation réglementaire de Rain est si importante, surtout pour les traders de la région.

 

Le mois dernier, l'Iran, pays membre de cette zone géographique, a beaucoup fait parler de lui autour du sujet des cryptomonnaies et notamment du mining. Après de nombreux événements, le pays a enfin décidé de légaliser le mining des cryptomonnaies et à toujours proposer ses tarifs attractifs en termes d'électricité aux entreprises de mining.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments