La DeFi (finance décentralisée) continue de grandir et l'une des évolutions récentes est menée par les Non-Fungible Tokens. L'exemple de Rocket NFT constitue une première dans ce domaine. Ce projet offre la possibilité d'emprunter ou de prêter un objet sur la blockchain en échange de stablecoins.

👉 Qu'est-ce qu'un non fungible token (NFT) ou token non fongible ?

 

Introduction

Il existe aujourd’hui plusieurs moyens de générer des cryptos passivement : mettre sous séquestre ses stablecoin, staker certaines cryptos pour qu’elles génèrent des profits en les gardant au chaud dans son portefeuille…

👉 Générer des revenus passifs grâce aux cryptos

Si vous jouez à des jeux ou collectionnez des œuvres d’art sur une plateforme utilisant la blockchain, vous avez dû cumuler un certain nombre de Non-Fungible Tokens dans votre portefeuille. Seulement voilà : Vous avez dû vous rendre compte qu’il était plus difficile de vendre ses Cryptokitties ou son épée de Chainbreakers qu’échanger ses Bitcoin en Ethereum. Mais vous êtes-vous déjà demandé s’il était possible d’obtenir un revenu passif de vos NFT ?

Et bien sachez qu’aujourd’hui des initiatives sont en train d’être développées dans ce sens.

👉 Qu'est-ce que la DeFi ou finance décentralisée ?

 

logo rocket nft

 

Présentation

L’idée du projet Rocket NFT est portée depuis fin 2019 par Alexandre Masmejan. Elle fait actuellement partie du système d'incubation de Gitcoin. Elle a été créée depuis un groupe Telegram nommé “Undercollateralized #DeFI” dont le but était d’évaluer à la valeur des jetons qui n’étaient pas de l’Ethereum ou des ERC-20.

De nombreuses personnes dans ce groupe voulaient prêter des NFT ayant une forte valeur (comme des LAND de Decentraland, des oeuvres d’art de Josie, des tickets pour un évènement pour la NFT.NYC, un nom de domaine décentralisé ou encore un objet de jeu vidéo…) moyennant payant. Alex a donc commencé à travailler sur une forme de banque où le prêteur devra mettre sous séquestre son bien afin que l'emprunteur puisse l’utiliser temporairement.

Depuis mars 2020, un autre partenariat avec Buillionix (un service qui propose de transformer ses DGX -une crypto-monnaie backé par de l’or- en NFT), a permis d'avoir son NFT dédié en vu d’être utilisé par Rocket NFT.

Le modèle financier de Rocket NFT sera sous forme de DAO (Decentralized Autonomous Organisation) et brièvement voici comment cela va fonctionner :

  • Les utilisateurs mettent sous séquestre les NFT, les "proposant" essentiellement à Rocket comme garantie
  • Rocket interrogera les fonds du Pool de prêt
  • Si le NFT est accepté, un prêt en DAI sera envoyé
  • La délivrance du NFT est fait par multisig

Si vous voulez participer au projet il va vous falloir remplir ce formulaire et attendre que l'équipe revienne vers vous.

👉 Qu'est-ce qu'une DAO ou organisation décentralisée ?

 

Les risques

Bien que ce projet signe une avancée technologique, les DAO ne sont pas sans risques. L’histoire d’Ethereum est déjà entachée par un hack à 50 millions de dollars et récemment les déboires de MarkerDAO nous ont montré que d’autres failles existent avec ce mode de fonctionnement.

La grosse différence entre MakerDAO et Rocket NFT, c’est que ce n’est pas des stablecoins qui seront déposées contre de l’Ethereum mais des NFT contre des DAI.

Plutôt que servir de monnaie d’échange, ils ont généralement une utilité bien définie au préalable et auront donc peu de chance d’être soumis aux fluctuations des marchés.

Sans penser au pire (un hack), il y a d’autres facteurs à prendre en compte en terme de risques liés aux Non-Fungible Tokens en général :

  • Le premier, c’est la fermeture pure et simple des serveurs du jeu. Si votre jeton n’a plus d’utilité, il n’a donc plus aucune valeur.
  • Le second, c’est la modification des “règles du jeu” qui pourront changer la valeur de votre jeton
  • Le troisième, si c’est une oeuvre d’art, dépendra de la réputation de l’artiste

Comme il s’agit d’un emprunt ou d’un prêt sur une durée déterminée, que vous soyez emprunteur-euse ou prêteur-euse, vous avez donc la securité de récupérer ou de rendre le bien au bout d'un moment. Les deux premiers risques peuvent être réduits si vous recherchez des informations relatives au projet qui concerne le bien qui sera sous sequestre. Quant au troisième, il faudra faire confiance aux goûts de l'équipe pour accepter ou non votre oeuvre d'art.

josie

 

Conclusion

Aux premiers abords, les plus gros risques liés à ce projet sont donc liés à des facteurs extérieurs et ne sembleront pas impacter directement le fonctionnement de Rocket NFT. L'utilisation du modèle Moloch DAO (qui permet notamment une possibilité de retrait sous 10 jours de son engagement en cas de désaccord) est plutôt rassurante en terme de gouvernance.

Si le contexte autour du NFT change, il faut prendre en compte que les inconvénients causés seront limités dans le temps. Par contre, du côté du prêteur il y aura moins de chance que Rocket NFT accepte ce nouveau prêt.

Cet univers est encore très jeune et ce projet encore plus, mais il marque une étape dans le processus de “tokenisation du monde”

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Konohime

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Issu d'une formation artistique, et fort d'un parcours professionnel technique, j'évolue depuis plusieurs années dans l'univers blockchain, et plus précisément dans celui des Tokens Non Fongibles. Ma valeur ajoutée dans cet écosystème est de rendre accessible au plus grand nombre les enjeux et opportunités offertes par ces nouvelles technologies.
Tous les articles de Konohime.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments