JPMorgan et Bitcoin, virage à 180 degrés

« Bitcoin est une fraude ». C'est de cette manière indélicate qu'en 2017, Jamie Dimon, PDG du géant JPMorgan, qualifiait la reine des cryptomonnaies.

Aujourd'hui, le discours de la banque américaine a bien changé, celle-ci reconnaissant désormais que le Bitcoin (BTC) a tout pour concurrencer l'or.

C'est par l'intermédiaire d'une note rédigée à l'intention de ses clients institutionnels que JPMorgan a partagé sa vision de l'avenir du Bitcoin. Le message de la banque est sans équivoque, le potentiel sur le long terme du Bitcoin ne fait plus aucun doute :

« Le potentiel de hausse à long terme du Bitcoin est considérable s'il entre en concurrence plus intense avec l'or en tant que monnaie "alternative", étant donné que les Millenials deviendraient au fil du temps une composante plus importante de l'univers des investisseurs. »

Outre sa vision positive envers Bitcoin qui ne fait plus aucun doute, JPMorgan se rapproche du monde des cryptomonnaies depuis déjà quelque temps.

En juin dernier, la banque avait notamment reconnu la résilience du Bitcoin suite à la crise économique mondiale enclenchée de mars 2020.

Le même mois, JPMorgan avait déjà envoyé un signal fort à toute l'industrie, en approuvant l'ouverture d'un compte pour les plateformes d'échanges Coinbase et Gemini.

👉 Lisez notre guide pour acheter du Bitcoin (BTC)

La banque identifie 3 catalyseurs clés pour le potentiel de Bitcoin

Pour soutenir ses propos, la note de JPMorgan souligne 3 raisons majeures qui accompagnent le potentiel de croissance à long terme du Bitcoin.

Premièrement, le Bitcoin est assurément un concurrent de taille à l'or, et sa position de réserve de valeur devrait se renforcer dans les années à venir. JPMorgan explique que les Millenials reconnaissent déjà l'intérêt du Bitcoin face à son homologue physique, et que cette génération représente les investisseurs de demain.

Deuxièmement, JPMorgan souligne l'utilité propre au Bitcoin, celui-ci permettant notamment le transfert de valeur de manière rapide et peu coûteuse, quel que soit l'endroit.

Comme on le constate assez souvent, transférer des sommes considérables s'avère relativement simple avec Bitcoin, le tout avec des frais de l'ordre de quelques centimes. Une particularité que ne partage aucunement l'or.

Pour finir, JPMorgan note que les entreprises à travers le monde commencent à utiliser et à intégrer le Bitcoin à leurs écosystèmes. On pense notamment à PayPal qui vient tout juste d'introduire le support des cryptomonnaies, ou encore à MicroStrategy qui s'est procuré 400 millions de dollars en BTC pour sa trésorerie.

« Les cryptomonnaies ont une valeur non seulement parce qu'elles servent de réserve de richesse, mais aussi en raison de leur utilité comme moyen de paiement. Plus les agents économiques accepteront les crypto monnaies comme moyen de paiement à l'avenir, plus leur utilité et leur valeur seront élevées, » explique JPMorgan.

C'est désormais une évidence que JPMorgan ne peut plus se permettre de nier, le Bitcoin à un bel avenir devant lui. De tels propos s'avèrent particulièrement positifs pour le futur de l'industrie.

Les institutions se doivent de l'accepter, le Bitcoin s'est fait une place de choix auprès des investisseurs en offrant une alternative à l'or et à d'autres placements.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments