Une entreprise commune, Partior

JPMorgan, la plus grande banque de Singapour DBS et le fonds souverain Temasek ont annoncé la création d’une coentreprise baptisée « Partior », pour développer un réseau de paiement de gros basé sur la blockchain ciblant les transactions transfrontalières.

La solution, dévoilée pour la première fois en décembre 2020, permettra à de nombreuses banques commerciales de numériser les dépôts en créant de la monnaie numérique pour les paiements transfrontaliers, les transactions commerciales et le règlement des opérations de change. Une fois développée, la solution de compensation et de règlement multidevises permettra un règlement instantané 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Takis Georgakopoulos, responsable mondial des paiements de gros chez JP Morgan, a déclaré :

« Nous pensons qu’une infrastructure de Ledger partagé telle que la plateforme Partior va changer la façon dont les paiements sont compensés et réglés, grâce à ce rail de paiements de gros, premier du genre, basé sur la monnaie numérisée des banques commerciales. »

Dans un premier temps, la solution sera utilisée dans les banques basées à Singapour pour les transactions en dollar (USD) et en dollar de Singapour (SGD). La plateforme sera ensuite étendue à d’autres marchés et devises.

👉 À lire sur le même sujet : JPMorgan crée une nouvelle unité blockchain et déploie son JPM Coin

L’expérience des partenaires en matière de blockchain

Chacun des partenaires possède une grande expérience de la blockchain. JPMorgan est connu pour être le créateur de la blockchain Quorum, basée sur Ethereum (ETH). Elle a également créé le JPM Coin, une forme de monnaie tokénisée utilisée dans le cadre du projet Ubin à Singapour, qui a ensuite inspiré la solution Partior. L’année dernière, la banque a également créé la marque Onyx pour chapeauter ses initiatives blockchain, notamment pour permettre l’utilisation de cryptomonnaies dans le e-commerce.

La banque DBS à quant à elle lancé le DBS Digital Exchange réglementé pour les cryptomonnaies et d’autres actifs tokénisés, avec des projets d’offres de security tokens.

Enfin, Temasek a investi dans diverses initiatives blockchain et est membre du projet Diem (anciennement Libra). Deux des initiatives les plus médiatisées sont une coentreprise avec la bourse de Singapour (SGX) pour les cryptomonnaies et la startup Affinidi qui prévoit de jouer un rôle majeur dans l’intégration de divers certificats de santé COVID-19.

👉 À lire sur le même sujet : ConsenSys lève 65 millions de dollars auprès de JPMorgan et Mastercard

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florent David

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017. Je m’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et les tokens non fongibles (NFT).
Tous les articles de Florent David.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments