L'exchange Gemini, appartenant aux frères Winklevoss, a brûlé environ 20% de l'approvisionnement total de son stablecoin, le Gemini Dollar (GUSD). Cette importante manœuvre a été repérée par Whale Alert, un bot qui référence sur Twitter les transactions les plus volumineuses des cryptomonnaies les plus populaires.

 

Une rude concurrence

Il semblerait que l'approbation du Département des services financiers de New York n'ait pas été suffisante pour que les investisseurs s'y intéressent, le 4 décembre, 1 035 020 GUSD ont été brûlés en une unique manipulation. Le reste de l'approvisionnement en GUSD est désormais d'un peu plus de 4,1 millions de tokens. Cette manœuvre complètement inattendue est visible sur Etherscan.io.

 

[tweet 1201958611494289414 align='center']

 

Lancé en septembre de l'année dernière, la performance du GUSD a connu une tendance massive à la baisse en 2019. Le volume déclaré des transactions liées au GUSD s'élevait à 249 millions de dollars en février dernier, mais il a récemment chuté à 3,3 millions de dollars, ce qui représente une somme négligeable en comparaison du reste du marché.

La chute de l'utilisation du GUSD est probablement liée à la quantité de stablecoins il doit maintenant rivaliser. Pour ne citer que les principaux, le secteur des stablecoins a connu une certaine poussée en 2019 avec notamment le DAI de Maker, le Paxos Standard (PAX), l'USDC de Circle, le TrueUSD (TUSD), le BUSD de Binance ainsi que l’indétrônable Tether (USDT).

 

Gemini Do

L’impressionnante chute de la capitalisation totale du Gemini Dollar - Source : CoinGecko

 

Ce malheureux événement pour l'exchange Gemini n'est pas passé inaperçu auprès de la communauté. Frank Chaparro, directeur du média The Block, a commenté sur Twitter que le « GUSD est l'un des plus grands échecs du monde des cryptomonnaies en 2019 ».

 

Cette décision intervient toutefois dans la foulée de l'embauche par Gemini de Julian Sawyer, cofondateur de Starling Bank, comme directeur général de l'exchange pour le Royaume-Uni et l'Europe. L’arrivée de Julian Sawyer marque l’intention de Gemini d’étendre ses services sur le territoire européen.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments