TrustToken va sortir 4 nouveaux stablecoins cette année, dont un adossé à l’euro (TrueEUR)

Logo de TrustToken

 

L’entreprise TrustToken a annoncé dans un article de blog la sortie prochaine de 4 nouveaux stablecoins. Les monnaies virtuelles seront adossées au dollar australien (TrueAUD), à l’euro (TrueEUR), au dollar canadien (TrueCAD) et au dollar de Hong Kong (TueHKD). L’entreprise, qui a sorti récemment une monnaie adossée au pound britannique (TrueGBP), poursuit son expansion et consolide sa place dans le monde des stablecoins.

 

4 stablecoins adossés aux grandes monnaies FIAT mondiales

Pour l’instant, les utilisateurs de TrustToken peuvent uniquement acheter du TrueAUD. Le TrueCAD et le TrueHKD devraient être lancés au deuxième trimestre 2019. Le TrueEUR suivra au troisième trimestre. Selon le communiqué, le TrueAUD suivra les mêmes normes techniques et légales que le TrueUSD (TUSD). C’est-à-dire une garantie que les fonds liés sont détenus dans un dépôt en main tierce, avec des attestations régulières que ces fonds sont présents par une firme non liée à TrustToken, Cohen & Co.

Début avril, TrustToken avait par ailleurs publié les résultats d’un audit de TUSD auquel l’entreprise s’était soumise. Le rapport montrait que TrustToken possédait le nombre de dollars (USD) équivalent à ses tokens de TrueUSD. Au 31 mars 2019, le montant en dollar gardé par des comptes tierces était de 199,063,885 USD, et les TUSD au nombre de 198,982,291.

 

TrustToken essaie de se démarquer de Tether (USDT)

Le communiqué précise que TrustToken s’est également associé à une nouvelle firme pour vérifier en temps réel les fonds qui permettent aux stablecoins d’exister : « Pour renforcer cette transparence, nous avons récemment annoncé un partenariat avec Armanino, une firme comptable classée dans le top 20, qui fournira des informations en temps réel sur les fonds qui adossent tous les produits stablecoins ».

Ce souci de transparence n’est pas anodin : il vise notamment à se démarquer de Tether (USDT). En mars dernier, le concurrent de TrustToken avait été sous le feu des critiques, car il ne mentionnait plus les fonds adossant son stablecoin sur ses réseaux sociaux. Un communiqué de Tether avait tenté de rectifier le tir en expliquant que le USDT était toujours soutenu par des fonds, bien que ceux-ci ne soient pas toujours des dollars. Cette nouvelle avait posé question quant à la légitimité de l’altcoin. TrustToken essaie de se démarquer franchement de cette controverse, en montrant que ses stablecoins sont exclusivement adossés à leur monnaie FIAT.

 

Pour TrustToken, l’enjeu est donc de se placer en interlocuteur de confiance avec une grande transparence qui manque parfois à d’autres altcoins. Cela pourrait plaire à une crypto-communauté en quête de stabilité en 2019.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar