Étude : le volume de transaction des dApps chute au troisième trimestre 2019

Applications décentralisées dApps

 

Le site d’analyses dApp.com a publié une étude hier. En se basant sur les dApps (applications décentralisées) les plus actives, elle conclut que le volume de transactions est en nette baisse au troisième trimestre, mais aussi le nombre d’utilisateurs.

 

Moins de volume et moins d’utilisateurs pour les dApps

Pour cette étude, dApp.com s’est appuyé sur les 6 blockchains les plus courantes et les plus actives en matière d’applications décentralisées. Les chiffres se basent donc sur Ethereum (ETH), Eos (EOS), Tron (TRX), Steem (STEEM), TomoChain (TOMO) et IOST (IOST).

Selon l’étude, ces six blockchains ont pris en charge un volume de transaction de 2.03 milliards de dollars au troisième trimestre 2019. Si on compare cela au trimestre précédent, cela représente une chute de -40 %. Sans surprise, l’activité des utilisateurs de dApps a elle aussi nettement chuté : seuls 36 % des utilisateurs du deuxième trimestre ont poursuivi leur activité au moins une fois au troisième trimestre.

De manière notable, on voit aussi un certain essoufflement au niveau de la création d’applications décentralisées. Le rapport de dApp.com indique ainsi que moins de 150 nouvelles dApps ont été lancées au troisième trimestre. C’est moins que la moyenne mensuelle du premier semestre 2019 (164 dApps ont été lancées en moyenne de janvier à juin).

 

La finance décentralisée : le moteur de 2019

Comme on a pu le voir depuis la fin de l’année 2018, c’est la finance décentralisée (defi) qui progresse cependant le plus. Ce domaine est devenu porteur pour les dApps : plus de 525 millions de dollars sont passés par les applications décentralisées de finance au troisième trimestre. Au niveau global, la blockchain de l’Ethereum reste très largement reine de ce domaine : elle rafle à elle seule 88 % du volume total des dApps liées au secteur financier.

Cette tendance est confirmée par les nouveaux utilisateurs d’applications décentralisées. Selon le rapport, 138 000 utilisateurs, soit 27.6 % des nouveaux arrivants, ont commencé à utiliser une dApp liée aux services financiers. À noter qu’un autre domaine semble attirer une part importante de nouveaux arrivants : les dApps de paris. Ce sont ainsi 170 000 personnes, soit 34 % des arrivants, qui ont commencé à utiliser une appli décentralisée dans ce but.

 

Des plateformes qui consolident leur position

Le rapport indique que malgré la baisse des utilisateurs et du volume d’échanges, les plateformes ont progressé. Avec 500 000 utilisateurs de plus, le Tron est ainsi devenu la plus grande plateforme blockchain a avoir été lancée depuis 2017. Quant à Eos, même si elle progresse moins rapidement, sa blockchain a un taux de rétention favorable : 40 % des utilisateurs actifs au deuxième trimestre l’ont également été au troisième. Et l’Ethereum affiche une belle stabilité : ses utilisateurs actifs, son nombre de transactions et son volume au troisième trimestre sont comparables à ceux du second trimestre.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar