Le développement de la DeFi a-t-il cannibalisé les autres transactions sur le réseau Ethereum ? C’est ce que suggère une étude de la firme d’analyses Covalent, qui indique que les transactions complexes occupent une place de plus en plus importante sur le réseau.

 

Analyse des transactions du réseau Ethereum

L’auteur de l’analyse, Ganesh Swami, est un Etherophile convaincu, c’est donc sous cet angle qu’il livre cette étude. Elle représente cependant un intérêt pour les agnostiques, car elle montre une réelle évolution d’Ethereum. L’étude sépare les transactions sur le réseau Ethereum en plusieurs catégories : d’une part les transactions « classiques » d’ETH, de l’autre celles qui sont liées à des smart-contracts (les transactions « complexes » souvent originaires de jeux ou de solutions DeFi). Une autre catégorie rassemble les transactions de tokens ERC-20.

👉 La DeFi, c’est quoi ? Réponse dans notre analyse du secteur de la finance décentralisée

 

Les transactions de la DeFi cannibalisent-elles les autres transactions Ethereum ?

Les transactions complexes utilisent plus de gas que les transactions classiques, c’est donc cet indicateur qui a été analysé par l’étude. Comme on le voit sur le graphique ci-dessous, l’arrivée en fanfare (et la chute) des ICO est visible par des pics des transactions de tokens ERC-20 dans la seconde moitié de 2017 :

Source : The Defiant

 

Ces dernières années, on note cependant une progression des transactions « complexes » (en vert), qui représentent une part de plus en plus importante des coûts en gas. Comme le rappelle l’étude, les ressources du réseau étant non infinies, le seul moyen de se développer pour les transactions complexes est de prendre la place des transactions d’ETH classiques :

« [Cela] montre la demande élevée pour l’espace des blocs Ethereum, et le manque de scalabilité. Dans un monde idéal et scalable, tous les types de transactions ont de l’espace pour grandir. Mais aujourd’hui sur le réseau Ethereum, pour qu’une catégorie de transactions grandisse, elle doit cannibaliser les autres. »

 

La DeFi se développe, mais à quel prix ?

Cette analyse montre donc la santé du secteur de la DeFi, qui a explosé ces derniers mois avec une multitude de solutions proposées aux investisseurs. Mais cela pose, encore une fois, la question de la scalabilité du réseau Ethereum. Ganesh Swami estime par ailleurs qu’en 2020, cet afflux de transactions complexes ne viendra pas uniquement du secteur, mais aussi des jeux blockchain et leurs tokens non fongibles, ainsi que les DAO et les security tokens.

En ce qui concerne la scalabilité, cela fait maintenant longtemps que la communauté Ethereum attend des réponses à un problème qui menace la pérennité du réseau. Vitalik Buterin avait cependant partiellement répondu à ces questionnements au début du mois de mars. Il avait alors annoncé que la solution de scalablité Rollup, qui permet de repousser une partie des besoins informatiques « off-chain », serait bientôt implémentée.

👉 A lire sur le mêle sujet : le sharding, la solution d’Ethereum pour passer à l’échelle

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments