Des crypto-actifs majoritairement volés

L’extrait, publié sur le blog de Chainalysis, montre une chose : l’intérêt renouvelé du grand public pour les cryptomonnaies s’est logiquement traduit par une criminalité en hausse en 2021. Le montant en cryptos illégales détenu sur des adresses visibles est ainsi passé de 3 milliards de dollars en 2020 à 11 milliards de dollars l’année suivante.

On rappellera que si certains interprètent cela comme une preuve que les cryptomonnaies sont associées aux crimes, on verra plutôt la tendance comme un signe de la démocratisation progressive de ces actifs. Pour rappel, les cryptomonnaies liées à des pratiques illicites ne représentaient que 0,15 % du volume de transactions total au cours de l’année 2021.

La donnée qui saute cependant aux yeux, c’est à quel point les actifs volés sont dominants quand on les compare aux autres modes d’obtention. Chainalysis distingue 7 catégories de pratiques illicites : les vols de cryptos, les arnaques, les sanctions, les ransomwares, l’administration effectuée par les cybercriminels, les faux magasins en ligne, ainsi que les marchés du Darknet.

En 2021, les vols ont représenté l’immense majorité des cryptos détenues de manière illicite :

crypto actifs détenus criminels volés

Répartition des cryptomonnaies détenues de manière illicite – Source : Chainalysis

 

Au total, les actifs volés dominent à 93 % toutes les cryptomonnaies détenues de manière illicite. La seconde grande catégorie rassemble les actifs du Darknet, qui montrent eux aussi une percée, mais ne pèsent « que » 448 millions de dollars.

Les arnaques suivent (192 millions de dollars), puis les faux magasins (66 millions) et les ransomware (30 millions).

👉 Sur le même sujet – Cryptomonnaies : ne vous faites pas avoir par les scams en 2022

Les portefeuilles des crypto-criminels

Chainalysis note par ailleurs que ces fonds détenus de manière illicite ont grandement varié en volume au cours de l’année 2021. En juillet, ils pesaient 6,6 milliards de dollars, contre 14,8 milliards de dollars en octobre.

Ce que cela veut dire, c’est bien sûr que les crypto-criminels ont tout intérêt à liquider leurs actifs volés rapidement, afin de profiter de leur larcin sans pouvoir être poursuivis. C’est par ailleurs confirmé par un autre graphique : les fonds volés sont parmi ceux qui sont liquidés le plus rapidement, alors que les fonds du Darknet ont tendance à être conservés :

Temps détention actifs criminels volés

Temps moyen de détention des crypto-actifs par les adresses des criminels – Source : Chainalysis

Et la tendance s’accélère, selon le rapport :

« Ce qui ressort vraiment, c’est à quel point les temps de conservation ont été globalement réduits. Le délai moyen de détention de 2021 est 75 % plus court que pour le total des années, pour toutes les catégories. »

L’accélération des pratiques cryptos dans leur ensemble s’est donc aussi traduit par une plus grande fluidité des fonds liés à des actes criminels.

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Les whales criminelles et leurs actifs

Le rapport de Chainalysis se penche également sur les whales criminelles, c’est-à-dire les portefeuilles détenant plus d’un million de dollars en cryptomonnaies. Il note que les fonds détenus par les whales sont calculés sur la base de wallets privés, alors que les fonds détenus par les criminels en général sont calculés par les adresses signalées comme illicites, d’où la différence de montant global.

Chainalysis dénombre un peu plus de 4 000 whales détenant des cryptos illicites, qui rassembleraient à elles toutes 25 milliards de dollars. Elles ne représenteraient cependant que 3,7 % de toutes les whales en cryptomonnaies.

Le rapport note aussi plus de variété dans les versements venus d’adresses illicites, avec des montants qui sont soit très réduits, soit très élevés. Les différentes catégories de fond sont aussi plus étalées :

Catégories fonds illicites reçus par whales

Catégories de fonds illicites reçus par les whales – Source : Chainalysis

 

Les actifs volés ne représentent ainsi que 24 % des cryptos détenues, contre 37 % pour les fonds venus du Darknet et 32 % pour les arnaques. Le rapport note aussi qu’il semblerait qu’une bonne partie des whales de ce type seraient situées dans les fuseaux horaires correspondant à la Russie, dont Moscou et Saint-Pétersbourg. Cela vient appuyer un précédent rapport de Chainalysis, qui indiquait que 73 % des revenus des logiciels de rançon seraient liés à la Russie.

👉 Pour aller plus loin – Comment sécuriser et stocker ses cryptomonnaies ?

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments