Bonjour et bienvenue dans le Crypto Brunch. Je partage avec vous chaque dimanche un condensé de l'actualité crypto de la semaine.

 

À table !

 

Vous avez déjà entendu parler de la Libra ? 😛 Comme à son habitude, elle concentre à elle seule la majorité de l'actualité du secteur.
Un septième membre fondateur a décidé de mettre fin à sa collaboration avec la Libra Association. Il s'agit de Booking Holdings, la société des voyages en ligne. Malgré cet ultime départ, la première réunion de l'association a bien eu lieu. Elle a abouti sur la signature de la charte du projet par les 21 autres membres, et à la nomination d'un conseil d'administration pour la Libra.

Une grande question reste néanmoins en suspend. Comment Libra va-t-elle trouver les 79 membres restants pour parvenir aux 100 nœuds nécessaires au fonctionnement de leur blockchain ? Les quelques résignations qui ont eu lieu ont notamment été causées par la pression américaine, rappelant avec insistance aux membres qu'ils s'exposaient à une surveillance très intense de leurs affaires. 👁
C'est donc surtout cette hostilité qui plombe l'avenir du panier de monnaies en effrayant les membres potentiels. Qui aurait envie de rejoindre un pionnier face au mépris de la population et des organismes réglementaires ?

Heureusement, il semble que Libra ait trouvé un allié au Sénat américain. L'un des sénateur défend le fait que Libra est une porte vers l'innovation qui permettrait aux USA de rattraper le retard face aux pays concurrents. Il cite notamment le fait que les chinois utilisent à 80% des systèmes de paiement mobile contre 10% aux USA, mais aussi que 6.5% des foyers américains n'ont pas de compte bancaire. Un allié chez les régulateurs est un atout conséquent, plus qu'à voir si il est le premier ou si il restera le seul.

Soyons clair. Au risque de me répéter, Libra n'a rien d'une crypto-monnaie. Il s'agit du rêve d'une multinationale de créer sa propre monnaie, mélange de devises existantes. Du rêve de devenir sa propre banque, de créer la première cryptomonnaie privée, et tout ce que cela engendre comme problématiques économiques et politiques. Elle est cependant la première a oser proposer une alternative, quoique minime, aux monnaies fiduciaires. La première à proposer une liberté de choisir une monnaie fondée sur un panier qui n'a pas été choisi par un État ou une institution. Sa réussite a peu d'importance, cependant son échec potentiel aurait un énorme impact sur le développement ainsi que sur la portée que peuvent espérer atteindre les crypto-monnaies. À défaut de mieux, vive Libra #DavidGoodenough

 

 


Toasts

 

  •      Le 18 millionième bitcoin vient d'être miné, plus que 3 millions pour atteindre la quantité maximale ! Cependant, pas de raison de s'alarmer. Au rythme des halvings réguliers, la récompense du dernier BTC devrait passer en dessous du satoshi dans environ 120 ans. 👴
    Le Satoshi en a d'ailleurs profité pour devenir un mot officiel en rentrant dans le Oxford English Dictionary.

 

  •      Après le feu rouge dressé par la SEC, Telegram a finalement pris la décision de reporter le lancement de TON. Leur blockchain est dorénavant prévue pour le 30 avril 2020. Si les investisseurs n'approuvent pas ce changement c'est 77% des 1.7 milliards de dollars récoltés qui leur seront alors rendus. On n'oublie pas de remercier la SEC qui, au passage, a reporté l'audience de Telegram au 18 février. 😡

 

  •      La prochaine IEO de Binance a été annoncée, il s'agit de KAVA. Si jamais vous souhaitez participer à cette levée de fond, prenez garde. Les ventes privées ont proposé le jeton à une moyenne de 0.13$ là où l'IEO les vendra à 0.46$. De quoi faire de KAVA une IEO digne de ses successeurs : chaque fois pire que la précédente. 💩
    Cela ne semble pas gêner Binance, puisqu'ils viennent de faire leur plus gros trimestre depuis leur existence tout en atteignant l'impressionnant chiffre de 1 milliard de dollars de bénéfice au total !
    Si vous voulez vous aussi participer à l'accroissement des profits de Binance n'hésitez pas à essayer leur nouveau levier x125 afin d'être liquidé avant d'avoir pu expirer.

 

  •      Petit retournement de situation chez notre comique de service. Craig Wright, qui aime vraiment se prendre pour Satoshi, affirme maintenant que le véritable Satoshi a plagié sa thèse universitaire sur Bitcoin en 2008. Une thèse énigmatique qui serait toujours entre les mains de l'université en question, celle-ci devant la révéler si le procès en cours est gagné. On a hâte de lire ce papier blanc, qui doit l'être littéralement. 🤡

 

  •      Le G7 a dressé une conclusion sans contraste du BTC. À leurs yeux le bitcoin a échoué à la fois en tant que moyen de paiement mais aussi en tant une réserve de valeur. Ils en ont profité pour faire un tableau des stablecoins qui selon eux représentent un danger pour la stabilité de l'économie mondiale.

 

Pour tout ceux qui sont intéressés par un moyen d'utiliser les cryptos, on vous propose cette semaine un guide d'utilisation de Monolith. Une banque décentralisée de crypto-monnaies munie d'une carte bancaire. 👍


Expresso

 

"L'Histoire est tragique" comme le disait Raymond Aron, voilà déjà 46 ans, juste avant de s'éteindre. Il aurait conclu juste après "Je crois que je suis arrivé à dire l'essentiel." Un homme sage d'un détachement perspicace, lequel lui aura permis de remarquer une règle universelle et intemporelle. L'Histoire se répète, il est impossible pour un Homme d'arrêter le mouvement de balancier qu'elle produit au fil des générations.
Cet homme, témoin de la montée du nazisme, n'avait cessé de prévenir ses contemporains du changement radical que pourrait produire cette nouvelle idéologie pour toute l'Europe. Ces derniers l'ont copieusement ignoré ou lui ont indiqué qu'ils étaient incapables d'agir contre un attisement inexorable de l'esprit européen. Ce point a porté Aron a penser que les mots n'ont qu'un effet minime face à la force écrasante du changement. Rejeté de tous côtés, Raymond Aron devient enseignant, finissant même rejeté par ses étudiants en 1968.

Peut-on faire un parallèle avec nos monnaies numériques ? Si en dehors de toute opinion politique, on les compare au nazisme, elles représentent alors une force croissante au sein de la population qui n'a que le désir ardent de s'externaliser, de devenir universelle.

La clairvoyance rend inaudible, et comme l'avait déjà constaté Cassandre, elle n'empêche pas les changements radicaux d'avoir lieu. Et si les cryptos en étaient un ?

 

 


Bon brunch !

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Ryo

twitter-soothsayerdata

Rédacteur sur Cryptoast depuis début 2018, j’aime partager mes découvertes sur les cryptos et participer à la démocratisation du Bitcoin et de la blockchain. Je m’occupe notamment de rédiger des résumés de l’actualité crypto chaque semaine que je vous présente le dimanche durant le “Crypto Brunch”.
Tous les articles de Ryo.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments