Suite à l'injonction de la Securities and Exchange Commission (SEC), Telegram a informé ses investisseurs que le lancement de son projet Telegram Open Network (TON) doit être reporté du 30 octobre 2019 au 30 avril 2020. Ces informations à l'intention des investisseurs ont été partagées par CoinDesk le 16 octobre.

 

L'entièreté du projet menacée

Telegram s'est exprimé en admettant que le réseau TON ne pourra pas être lancé avant la date initialement fixée du 30 octobre 2019 à cause des nombreuses difficultés auxquelles l'entreprise fait face avec les organismes des régulations :

Nous avions l'intention de lancer le réseau TON fin octobre. Toutefois, la récente poursuite intentée par la SEC a rendu ce délai irréalisable. Nous ne sommes pas d'accord avec la position juridique de la SEC et avons l'intention de défendre vigoureusement la poursuite. Nous proposons de reporter la date limite afin d'avoir plus de temps pour résoudre la poursuite de la SEC et travailler avec d'autres autorités gouvernementales avant le lancement du réseau TON.

Les deux groupes d'investisseurs devront approuver la prolongation séparément. Dans le cas ou l'un des groupes accepte et que l'autre refuse, Telegram a déclaré que :

Dans ces circonstances, nous proposons d'apporter certaines modifications limitées aux modalités des conventions d'achat qui demeurent en vigueur pour tenir compte du fait que moins de tokens Gram seront émis et en circulation à la date de lancement du réseau.

 

Une décision à prendre rapidement

Si la majorité des investisseurs n'acceptent pas la prolongation, ils devront se détacher du projet et Telegram sera dans l'obligation de rembourser 77% de leurs investissements :

Si le nombre approprié d'acheteurs de la phase A n'approuve pas la prolongation et que votre contrat d'achat prend fin le 31 octobre 2019, nous nous attendons à ce que vous receviez un montant de résiliation aux termes de votre contrat d'achat correspondant à environ 77 % du montant total.

Le lancement du projet et la distribution des tokens Gram étaient initialement prévus au plus tard à la fin du mois d'octobre. Toutefois, la SEC a brusquement déclaré comme illégale la vente des tokens qui a recueilli environ 1,7 milliard de dollars. Telegram a réuni cette importante somme en vendant des tokens Gram à des investisseurs durant 2 séries de financement distinctes.

Telegram demande aux investisseurs de prendre leur décision concernant la prolongation de la date limite avant le 23 octobre. En effet, le 24 octobre se tiendra une audience entre l'entreprise et les organismes de réglementation à New York. Des décisions plus précises sont attendues à l'issue de cette réunion et Telegram sera peut-être sorti d'affaire.

 

Depuis quelque temps, la SEC semble déterminée à faire la chasse aux initial coin offerings (ICO) qu'elle a jugés comme illégales. Ce qui est regrettable dans cette affaire est le fait que la SEC ait pris sa décision seulement quelques semaines avant le lancement du projet. Telegram a notamment précisé qu'elle était en discussion avec l'organisme de régulation depuis 18 mois. Cette décision était complètement inattendue et pourrait mettre la totalité du projet de l'application de messagerie en péril.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments