Le secteur de la DeFi sujet à un exit scam

Selon un rapport du média sud-coréen Join:D, Jongchan Jang, créateur du token Asuka - fork de Yearn.Finance (YFI) - aurait abandonné le projet avec les fonds récoltés seulement deux jours avec son lancement.

Jang présentait le token Asuka comme le « Dogecoin de la DeFi » sur différents réseaux, tentant d'attirer l'attention d'investisseurs potentiels. Le projet promettait un taux d'intérêt annuel astronomique proche de 500% pour tous les détenteurs de tokens Asuka.

Pour staker des tokens Asuka et être éligible à ce soi-disant taux d'intérêt annuel, les utilisateurs devaient acheter des stablecoins Dai de MakerDao, les placer dans un pool de liquidité du protocole Balancer pour recevoir un token « BPT », puis procéder au staking de celui-ci.

Son faible approvisionnement de seulement 1000 tokens préminés et un total de 21 000 tokens en ont fait un actif très désirable, provoquant une hausse du cours du Asuka à 1 600 $.

Doo Wan Nam, associé au développement commercial de MakerDAO dans la région Asie-Pacifique, a tweeté que Jang avait vendu tous ses Dai avant de déclarer sur Discord : « J'ai honte, alors je vais m'enfuir maintenant » :

 

Un maigre butin en comparaison à l'ampleur du scam

Doo a souligné que Jang semble avoir transféré tous ses Dai vers l'exchange Binance afin de les revendre. Un représentant de Binance a déclaré au média The Block :

« Nous avons identifié le(s) compte(s) correspondant(s). Binance assistera les services de police sud-coréens dans leur enquête dès que nous recevrons une demande de leur part. Comme toujours, nous continuerons à nous efforcer de renforcer la sécurité tant sur notre plateforme que dans le domaine de la crypto monnaie. »

En seulement deux jours d'exploitation, le pool de liquidité lié au token Asuka comprenait déjà près de 8,3 millions dollars. Toutefois, Jang s'est emparé que d'une fraction des fonds des investisseurs.

Sans que l'on sache encore pourquoi, Jang a en effet burn les clés de propriété du pool de liquidité, ce qui l'a empêché d'accéder à davantage de fonds. Ainsi, le butin de l'escroquerie est estimé à environ 30 000 dollars.

Le site web associé au token est aujourd'hui hors ligne, tout comme les pages du projet sur les réseaux sociaux. L'effet de ce black-out total a fait chuter le prix du token Asuka de 1 600 $ à environ 18 $ en quelques heures.

Il s'agit de l'un des premiers exit scam avéré du secteur de la DeFi, et ce ne sera malheureusement pas le dernier.

👉 Sur le même thème : DeFi : un hacker exploite une faille du protocole Balancer et draine $450k

 

Depuis plusieurs mois, le secteur de la DeFi est en pleine explosion et ses protocoles représentent à eux tous une capitalisation boursière de 4,31 milliards de dollars.

Cette hausse rapide de l'intérêt envers ce marché rappelle l'explosion des ICOs en 2017, où de nouveaux projets voyaient le jour à un rythme ahurissant. Les créateurs d'une part non négligeable de ces projets ont d'ailleurs quitté le navire avec les fonds des investisseurs.

Soyez donc prudent lorsque vous investissez dans un nouveau protocole qui n'a pas encore fait ses preuves. Renseignez-vous sur le passé de l'équipe derrière le projet et multipliez vos recherches avant d'y placer vos fonds.

👉 Lisez notre présentation de la finance décentralisée (DeFi)

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments