Bithumb subit une nouvelle perquisition

Une publication du média local Seoul Shinmun nous informe que les bureaux de Bithumb ont été fouillés lundi dernier par l'Agence de la police métropolitaine de Séoul.

Pour être plus précis, la police aurait assiégé les locaux de la direction générale de Bithumb à Séoul, afin de débusquer et sécuriser tout élément pouvant être utilisé pour incriminer l'exchange.

En réalité, Bithumb connaît actuellement une période agitée en raison de certaines accusations portées à son encontre.

L'entreprise est accusée d'avoir vendu les tokens BXA, déclarés comme étant les jetons natifs de sa plateforme de trading, sans avoir jamais procédé à leur listing. Cela aurait provoqué une perte de près de 25 millions de dollars pour les investisseurs.

Cette intrusion des forces de police précède celle effectuée le 2 septembre dernier. Le très faible écart entre les deux raids pourrait signifier que cette affaire est en train d'évoluer en défaveur de l'exchange.

Cependant, lorsque Coindesk a contacté Bithumb pour en savoir plus, l'exchange lui aurait répondu que tout allait bien.

👉 A lire sur le même sujet : Bithumb utilisera le service d’identité décentralisée MyID

La Corée du Sud lutte contre la fraude aux cryptomonnaies

Récemment, les autorités sud-coréennes ont mis les populations en garde contre d’éventuelles menaces liées aux meetings sur les cryptomonnaies.

Selon le gouvernement du pays, ces rencontres exposeraient les participants non seulement au Covid-19, mais aussi à de lourdes pertes financières.

Cette situation est consécutive au constat que les organisateurs de ces rassemblements sont très souvent des arnaqueurs qui utilisent des stratagèmes de Ponzi pour escroquer leurs victimes.

À titre d'exemple, Muhan Group, l'une des entreprises suspectées de fraude dans le pays, fait la promotion de placements financiers relatifs aux cryptomonnaies alors que l'entreprise n'a même pas d'existence légale.

De plus, 83 personnes ayant assisté à l'une de leurs conférences auraient été testées positives au coronavirus.

👉 Sur le même thème : Corée du Sud : un million de permis de conduire blockchain déjà délivrés

S'informer pour protéger son investissement

Les escroqueries se multiplient dans la cryptosphère, et en bons parleurs, les criminels saisissent toutes les occasions de tromper la vigilance de leur public.

C'est la raison pour laquelle il est toujours recommandé de mener une enquête approfondie avant d'injecter de l'argent dans un projet crypto. L'information est la clé pour gérer au mieux les risques.

Pour revenir au cas de Bithumb, il aurait peut-être fallu savoir que le BXA ne serait listé que si l'acquisition de Bithumb par l'entreprise BK Global devenait effective.

👉 Lisez aussi : Les arnaques au Bitcoin et aux crypto-monnaies, comment s'en prémunir ?

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Junie Maffock

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Avec un fort intérêt pour la blockchain et les cryptos, je souhaite contribuer à la vulgarisation de ces technologies. Je suis également très intriguée par les méthodes d'apprentissage ludiques et actives.
Tous les articles de Junie Maffock.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments