La consultation publique de la BCE sur l'euro numérique reçoit 8000 réponses

La BCE a conclu hier sa consultation publique sur un euro numérique et va maintenant analyser les 8221 réponses obtenues. La confidentialité et la sécurité figurent en première place des préférences des citoyens européens.

La consultation publique de la BCE sur l'euro numérique reçoit 8000 réponses

Aperçu des réponses

La consultation publique au sujet de l’euro numérique lancé en octobre par la Banque centrale européenne (BCE) s’est conclue mardi 12 janvier.

Ainsi, 8221 citoyens, entreprises et organisations professionnelles ont répondu à un questionnaire en ligne. Cette enquête a rencontré un franc succès puisque c’est un record de réponse pour une consultation publique organisée par la BCE.

Fabio Panetta, président du groupe de travail de la banque centrale sur l’euro numérique, a déclaré :

« Le nombre élevé de réponses à notre enquête montre le grand intérêt que portent, en Europe, les citoyens et les entreprises à la définition d’un euro numérique ».

Une première analyse des données brutes montre que la confidentialité des paiements figure en première place des caractéristiques requises pour un potentiel euro numérique (41 % des réponses), suivie de la sécurité (17 %) et de la portée paneuropéenne (10 %).

👉 À lire sur le même sujet : La BCE vous invite à partager vos attentes sur l'euro numérique

Quelle forme d’euro numérique ?

Le groupe de travail de l’Eurosystème, qui rassemble des experts de la BCE et des 19 banques centrales nationales de la zone euro réfléchit à la forme la plus adaptée d’un euro numérique.

Toutefois, le groupe de travail a voulu connaître l’avis des citoyens et des entreprises sur ce sujet important. Fabio Panetta a expliqué :

« L’avis des citoyens, des chefs d’entreprise et de l’ensemble des parties prenantes est de la plus haute importance pour nous dans la mesure où nous évaluons les cas d’usage les plus adaptés à un euro numérique. »

A priori, le modèle le plus probable serait la coexistence de l’euro numérique avec des espèces. Un euro numérique serait une forme électronique de monnaie de banque centrale qui, à l’instar des billets de banque, permettrait aux ménages et entreprises d’effectuer leurs paiements quotidiens rapidement, facilement et en sécurité.

Ainsi, il existerait parallèlement aux espèces, sans pour autant les remplacer. L’Eurosystème continuera dans tous les cas à émettre des espèces.

Des analyses complètes des résultats de la consultation seront publiées au printemps, avant que le Conseil des gouverneurs de la BCE ne décide de lancer un euro numérique.

👉 Pour aller plus loin : L’Euro numérique ne sera pas disponible auprès de la banque centrale, mais via les banques commerciales

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Teddy

Heu du coup 8221 personnes sur l'ensemble des citoyens européens en âge et en droit de détenir un compte bancaire ça fait quoi comme pourcentage ? On est d'accord que contrairement à ce qui est dit dans l'article c'est juste risible 😁

Kelly

Il fallait une consultation pour s’attendre à ce que la sécurité et la confidentialité soient les thèmes d’intérêt généraux ? Lol

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals

Aptos : le token APT explose de 230 % sur les deux dernières semaines, pourquoi ?

Aptos : le token APT explose de 230 % sur les deux dernières semaines, pourquoi ?