Circle mise sur la France pour développer son activité au sein de l’Union européenne

Dans le but de développer sa croissance en France et dans le reste de l’Europe, Circle a déposé des demandes afin d’obtenir l’enregistrement PSAN et l’agrément en tant qu’établissement de monnaie électronique. Cette annonce témoigne de l’attrait de la réglementation française.

Circle mise sur la France pour développer son activité au sein de l’Union européenne

Circle s’intéresse à la France et au statut de PSAN

Circle, la société émettrice du célèbre stablecoin USDC, a annoncé avoir effectué sa demande pour obtenir un enregistrement en tant que Prestataire de Services sur Actifs Numériques (PSAN).

D’autre part, l’entreprise a également dévoilé avoir fait les démarches pour être agréée en tant qu’établissement de monnaie électronique. Ces deux requêtes ont été déposées auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) ainsi que de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

C’est dans le cadre du Circle Forum Paris, que Jeremy Allaire, PDG de l’entreprise, a annoncé cela aux côtés de Jean-Noël Barrot, Ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications :

Lorsque cette initiative sera concrétisée, cela permettra à Circle de prendre de l’avance quant à la conformité avec le règlement MiCA de l’EUROC, son stablecoin adossé à l’euro. La régulation française doit ainsi servir de tremplin à Circle, pour développer ses activités en Europe.

Jeremy Allaire, a d’ailleurs laissé entrevoir ses ambitions pour l’avenir :

« Avec cette demande, nous sommes ravis de passer à la vitesse supérieure avec notre stratégie de croissance européenne. Les efforts complets de la France en faveur de la réglementation crypto axée sur l’innovation sont louables et s’alignent étroitement sur la vision de Circle pour l’avenir du secteur des paiements numériques. »

? Pour aller plus loin — Retrouvez notre guide sur le statut de PSAN

Trade Republic : touchez 4 % d'intérêts par an sur les liquidités non investies
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

Écoutez cet article et toutes les autres actualités crypto sur Spotify

Le continent européen comme vecteur de croissance

À travers cette annonce, il est intéressant de constater l’attrait du cadre légal français, qui a déjà été choisi par des exchanges d’envergure mondiale comme Binance ou Crypto.com pour ne citer qu’eux.

Tandis que Circle est ressortie grandie des difficultés rencontrées avec l’USDC en prouvant sa résilience, le marché européen pourrait lui offrir des opportunités de croissance. Son stablecoin EUROC a tout à y gagner, car depuis son lancement à l’été 2022, il ne dispose encore que d’une capitalisation relativement faible, à savoir un peu moins de 29 millions d’euros.

L’EUROC bénéficie donc d’une grande marge de progression si nous le comparons par exemple à l’EURT de Tether, le premier stablecoin indexé à l’euro du marché, avec une capitalisation de près de 206 millions d’euros.

💡 Sur le même sujet — L’EUROC devient le premier stablecoin euro échangeable sur Coinbase

Cryptoast Research : profitez de 50 % de réduction pour célébrer le halving !

Source : Circle

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?