Venus change les frais de ses coffres-forts

La mise à jour des coffres-forts de Venus aura créé quelques turbulences. Il y a quelques jours, le protocole Venus a mis à jour le fonctionnement de ses vaults. L'objectif de cette mise à jour ? Prélever une partie des frais de transactions lors de l'interaction avec ces derniers.

« En décembre 2020, Venus s'est rendu compte que beaucoup de protocoles tiers (dont Autofarm) utilisaient le token natif de Venus (le XVS) dans leurs stratégies de rendement. Cela générait énormément de volume coté Venus, mais ils ne capitalisent pas sur cet argent. Pour cause, les XVS étaient tous vendus au fil de l'eau par les protocoles tiers, » décrypte Power, un membre actif de l'équipe Beefy, un protocole de yield farming similaire à Autofarm.

Alors, en décembre dernier, la communauté vote en faveur d'un changement dans le fonctionnement des vaults.

Le protocole Venus introduit une nouvelle structure de frais : l'augmentation des frais de rachat à 0,01% de tous les vTokens. Et c'est suite à cette implémentation que les problèmes ont commencé.

« Certaines plateformes d'optimisation de rendement n'ont pas mis à niveau leurs coffres. Les changements ont entraîné une perte de fonds pour les utilisateurs qui avaient jalonné leurs actifs directement sur les coffres-forts Venus d'Autofarm et le coffre-fort stable de Belt Finance, » communique Beefy sur son medium.

Une nouvelle structure de frais qui impacte les utilisateurs

Dès lors, le bloc qui a suivi la mise à jour des frais a bouleversé le fonctionnement des protocoles de yield farming utilisant Venus, Autofarm en tête. Dans la pratique, lorsque les utilisateurs retirent leurs fonds, 0,01% retournent au protocole Venus. Et ce sur la totalité des fonds du vaults.

De ce fait, même les utilisateurs n'ayant pas retiré leurs fonds se sont trouvés impactés. Au moment d'écrire ces lignes, ce changement a déjà couté plusieurs millions de dollars aux utilisateurs.

Dans son post-mortem, un document qui retrace la chronologie des faits et propose une solution à la communauté, Autofarm indique :

« Bien que des mesures aient été prises pour préparer cet évènement, nos coffres n'étaient toujours pas en mesure de couvrir pleinement ces frais. Les coffres Autofarm disposaient de mesures de sécurité suffisantes pour désendetter manuellement les coffres. Ce qui permettait les retraits des utilisateurs. Cependant, les retraits n'étaient pas optimaux lorsque nos coffres étaient entièrement désendettés. Cela a provoqué un nombre important de transactions supplémentaires (prêts et emprunts au protocole Venus) qui ont accumulé un montant considérable de frais pour l'Autofarm Vault. Cela a largement profité au Venus Protocol Treasury aux dépens des utilisateurs du pool, »

De son côté, Beefy n'a pas été impacté.

« Le 18 Avril, l'équipe a exécuté une fonction disponible dans tous nos coffres-forts pour supprimer les jetons mis en jeu des contrats Autofarm concernés vers les coffres Beefy. Cela a permis aux utilisateurs de ne pas épuiser davantage les fonds, » poursuit Power.

👉 Sur le même sujet – Un hacker siphonne 14 millions de dollars au protocole Furucombo

Pas de faille dans les smart contracts

Pas question de hack cette fois. Tout s'est déroulé correctement. Mais les répercussions de ce changement n'avaient à priori pas totalement été anticipées par certains protocoles. Tous les fonds sont désormais dans la trésorerie du protocole Venus et pourraient être retournés aux utilisateurs lésés. Pour Power, il existe deux possibilités.

« Soit Venus rend l'argent de la trésorerie et les protocoles les redistribuent. Soit Autofarm (et les autres protocoles impacté) utilisent leurs fonds propres pour indemniser leurs utilisateurs. »

Dans son post-mortem, Autofarm poursuit :

« Tous les utilisateurs qui avaient des dépôts dans les coffres-forts Venus d'Autofarm et qui ont subi une perte de fonds en raison du changement de la structure des frais de rachat par le protocole Venus dans leur récente mise en œuvre de la proposition VIP-12 seront dûment indemnisés. Nous sommes actuellement encore en discussion avec l'équipe de Venus sur la façon d'aller de l'avant. Comme mentionné précédemment, nous avons mis en place un système automatisé pour retracer et identifier tous les utilisateurs et leurs pertes correspondantes. »

D'ici les mesures de compensation, les utilisateurs des protocoles sont invités à retirer leurs fonds.

👉 Sur le même thème – Les créateurs du protocole Meerkat Finance disparaissent avec 31 millions de dollars

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Valentin Demé

twitter-soothsayerdata

Passionné par la technologie Blockchain et les crypto monnaies, je suis la voix du podcast de Cryptoast. J'écris également beaucoup sur les sujets DeFi.
Tous les articles de Valentin Demé.

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Morgan

Ca confirme ce que j'avais lu, l'amateurisme d'autofarm. Je n'ai pas encore pas vu la couleur mes 0,2 ETH perdus, sans compter les DOT et SXP. Ca fait une sacré somme quand même pour un simple particulier... Ils ne parlent plus des vaults XVS, je pense qu'ils ne font rien rembourser...

post no bills NFT

top l'article ! si y a moyen de nous tenir à jour ici c'est cool, parce que autofarm niveau communication c'est pas la joie, après c'est aussi le problème de la defi (ils ont pas nos mails) mais bon... apprendre par hasard en se connectant au site qu'on est en train de perdre de l'argent depuis 2 jours, la poisse.
perso j'attend le refund mais à l'avenir je stackerai peut-être plutôt sur celsius, nexo ou autre...

robin

merci de documenter cet incident. Maintenant on attend pour voir si auto et à la hauteur. 0,15 ETH de perte pour ma part.