Blockchain Capital rejoint Libra

Facebook a dévoilé son projet de cryptomonnaie en juin 2019. À l’époque, l’entreprise américaine avait publié un livre blanc pour son stablecoin baptisé Libra.

Le consortium basé à Genève a révélé que Blockchain Capital a rejoint l'association pour participer à la création d'un « système de paiement plus équitable ».

En outre, Blockchain Capital apportera à Libra son expertise dans le domaine de la blockchain ainsi que son réseau constitué d’entrepreneurs à succès. Dante A. Disparte, vice-président de Libra, a commenté cette nouvelle adhésion :

« En tant que membre de l’Association Libra, Blockchain Capital apportera une connaissance approfondie du secteur. »

La société de capital-risque Blockchain Capital a été fondée en 2013 et a participé au financement de géant de l’industrie tel que Coinbase et Ripple (XRP).

👉 À lire sur le même sujet : Le projet Libra se reconfigure complètement pour satisfaire les régulateurs

Facebook n’abandonne pas son projet

Le projet de stablecoin de Facebook a provoqué de nombreuses réactions depuis plus d’un an. La firme a dû faire face aux réticences et la méfiance des régulateurs.

Néanmoins, la firme n’a pas renoncé à son ambitieux projet de stablecoin adossé à des monnaies fiduciaires telles que l’euro, le dollar ou le yen.

Facebook a récemment annoncé le recrutement de James Emmett, haut dirigeant à la Banque HSBC. Stuart Levey, PDG de l’Association Libra, a déclaré :

« James Emmett possède une expertise approfondie et une expérience opérationnelle qui contribuera à faire de la vision de la Libra une réalité ».

L’association Libra était composée de sociétés de renom telles que PayPal, MasterCard, Stripe, Visa et eBay. Cependant, la plupart de ces membres fondateurs se sont depuis retirés face aux nombreuses alertes des gouvernements.

Début 2020, Facebook a modifié son libre blanc pour apaiser les régulateurs. Et d’autres membres ont rejoint l’association tels que Tagomi et Shopify.

Début septembre, les ministres des finances européens ont demandé à la Commission européenne de réglementer les stablecoins.

Bien qu’ils n’aient pas mentionné son nom, les ministres font peut-être référence au projet de stablecoin soutenu par Facebook. Les gouvernements français et allemand ont déjà déclaré qu’ils étaient opposés à ce que des entreprises privées lancent des monnaies susceptibles de défier l’euro.

👉 À lire sur le même sujet : Libra augmentera les revenus publicitaires de Facebook, selon Zuckerberg

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florent David

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

J'ai commencé à découvrir les bases de la technologie blockchain et Bitcoin avec la publication de Satoshi Nakamoto : A Peer-to-Peer Electronic Cash System. L'aspect disruptif et controversé du sujet m'a rapidement passionné !
Tous les articles de Florent David.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments