Bittrex bloque le trading de 32 cryptomonnaies aux États-Unis

 

Touche Delete

 

L’exchange de cryptomonnaie Bittrex a annoncé qu’il bloquera la possibilité à ses utilisateurs basés aux États-Unis d’échanger sur 32 cryptomonnaies. L’exchange a révélé la nouvelle dans un article publié sur son blog le 7 juin.

Selon l’annonce, après le 21 juin, les utilisateurs américains n’auront plus accès à un grand nombre de tokens listés sur l’exchange, y compris des capitalisations majeures telles que Qtum (QTUM), Factom (FCT) et Stroj (STORJ).

L’exchange a noté que les utilisateurs américains recevront un mail contenant des explications sur ce qu’ils sont et ne sont pas autorisés à faire avec les actifs concernés. Les options citées par Bittrex comprennent la vente de ces crypto-actifs contre d’autres qui resteront à leur disposition, l’annulation d’ordres et leur retrait de la plateforme.

 

Liste crypto
Liste des cryptomonnaies qui ne seront plus disponibles pour les traders américains

 

Les États-Unis souvent pénalisés

Après l’entrée en vigueur du changement, les clients américains ne pourront plus acheter ou vendre les cryptomonnaies sélectionnées, tandis que tous les ordres en cours concernant ces actifs seront annulés. Certaines fonctionnalités limitées concernant les actifs seront encore disponibles pour les traders américains et les tokens seront transférées sur la plateforme Bittrex International :

 

« Les clients américains peuvent retirer ou continuer à détenir dans leur portefeuille Bittrex les tokens / monnaies concernées tant que Bittrex International prend en charge un marché pour ces tokens / monnaies. »

 

Bittrex International est la filiale européenne de Bittrex, qui répertorie certaines cryptomonnaies uniquement disponibles sur la plateforme Bittrex International – et non pour les utilisateurs américains.

Comme Cointelegraph l’a signalé à la mi-mars, Bittrex a annulé sa première Initial Exchange Offering – IEO – qu’elle prévoyait d’organiser sur Bittrex International.

Comme nous l’avons signalé la semaine dernière, l’exchange décentralisé mis au point par Binance bloquera l’accès à son site Web pour les utilisateurs basés dans 29 pays, y compris les États-Unis.

 


Cet article est traduit de Cointelegraph dans le cadre d’un partenariat entre Cryptoast et ce média international.
Fondé en 2013, Cointelegraph couvre l’actualité des technologies blockchains, des crypto-actifs et des tendances émergentes en matière de fintech.


Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar