La Banque Centrale Européenne détruit le Bitcoin (BTC)

Dans le sillage de l'effondrement de l'exchange FTX, la Banque Centrale Européenne a publié un communiqué faisant l'état des lieux de la situation du Bitcoin (BTC) et des autres cryptomonnaies. Intitulé « Le dernier baroud de Bitcoin », ce billet de blog de la BCE détruit le Bitcoin. Qu'en est-il et que faut-il retenir ?

La Banque Centrale Européenne détruit le Bitcoin (BTC)

Le Bitcoin « en route vers l'inutilité »

Après l'effondrement récent de l'ex-seconde plateforme d'échange de cryptomonnaies au monde, FTX, la Banque Centrale Européenne (BCE) s'est réunit avec certains régulateurs mondiaux pour faire un état des lieux du marché des cryptomonnaies et établir les grands points d'une réglementation plus claire.

Intitulé « Le dernier baroud de Bitcoin », ce communiqué a l'ambitieux objectif de « faire le point sur la situation de Bitcoin ». À défaut de dépeindre le tableau complet de manière objective, la BCE nous propose un zoom sur la récente chute et des arguments démystifiés de nombreuses fois.

L'analyse de la BCE ne souligne que la récente chute de 69 000 dollars à environ 17 000 dollars, sans toutefois remettre en perspective. En effet, le marché des cryptomonnaies a toujours connu des périodes de hausses importantes ponctuées de phases baissières, surnommées respectivement bull run et bear market.

Toutefois, selon les analystes de la Banque Centrale Européenne, le Bitcoin ne risque pas de repartir vers le haut mais devrait définitivement sombrer, « ce qui était déjà prévisible avant que FTX ne fasse faillite » :

« Pour les partisans du bitcoin, cette stabilisation apparente est le signe d'un répit sur la voie de nouveaux sommets. Cependant, il est plus probable qu'il s'agisse d'un dernier souffle induit artificiellement avant la route vers l'inutilité. »

👉 Pour approfondir - Comment acheter du Bitcoin en 2022 ?

Des services divers et complets

Acheter et faire travailler ses cryptos

toaster icon
Investir dans les crypto-monnaies est risqué (en savoir plus)

Le retour des préjugés sur Bitcoin

Dans ce billet de blog, Ulrich Bindseil et Jürgen Schaaf, directeur général et conseiller de la BCE, a ressorti du placard les préjugés déjà démystifiés de nombreuses fois par le passé. À commencer par le fait que « le BTC n'est guère utilisé pour des transactions légales ». 

Par ailleurs, malgré les ambitions initiales de Satoshi Nakamoto de créer une monnaie mondiale décentralisée, la BCE estime que « la conception et les lacunes technologiques du bitcoin le rendent discutable en tant que moyen de paiement » :

« Les transactions réelles en bitcoin sont lourdes, lentes et coûteuses. Le bitcoin n'a jamais été utilisé de manière significative pour des transactions légales dans le monde réel. »

De la même manière, les analystes ont balayé du revers de la main le narratif des cycles haussiers et baissiers sur le marché des cryptos. En effet, selon eux, le bitcoin ne convient pas non plus en tant qu'investissement et son évolution ne résulte que de la pure spéculation :

« Il ne génère pas de flux de trésorerie (comme l'immobilier) ou de dividendes (comme les actions), ne peut pas être utilisé de manière productive (comme les matières premières) ou fournir des avantages sociaux (comme l'or). L'évaluation du Bitcoin par le marché est donc basée sur une pure spéculation. »

Enfin, la BCE insiste sur le fait que l'attention réglementaire que reçoivent actuellement les cryptomonnaies de la part des législateurs du monde entier peut « être interprétée à tort comme une approbation ». En outre, elle a mis en garde les banques contre toute interaction avec les cryptomonnaies, ce qui pourrait entacher leur réputation.

👉 À lire - Paris Blockchain Week (PBW) : vibrez au rythme du Web3 pour l'édition 2023

Paris Blockchain Week 2023

💰 15 % de réduction sur vos tickets avec le code PPM23Cryptoast

toaster icon

Source : communiqué BCE

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
31 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Qakynx

Le fichier audio du player, n'est pas celui de l'article! 😉

Winston 1984

Il faut bien préparer le terrain pour venir imposer la solution préférée des banques centrales: CBDC (central bank digital currency), ce qui se traduira pas un euro digital. Les auteurs de cet article procèdent avec logique: 1. Construire un dossier contre toute crypto qui n'émanerait pas des banques centrales (ex: https://www.ecb.europa.eu/pub/conferences/shared/pdf/shaping_the_digital_euro.pdf ou encore : https://www.ecb.europa.eu/pub/pdf/scpops/ecb.op286~9d472374ea.en.pdf) 2. Imposer les CBDC comme alternative viable et sûre, ce qui leur donneraient le pouvoir de faire la pluie et le beau temps (avec toutes les dérives que l'on peut imaginer. Je vous laisse regarder ce que fait la Chine avec le digital yuan à… Read more »

Steve Dubied

Quelle frustration qui se dégage de la part des banques centrales ! Le BTC est plus que nécessaire lorsqu'on voit comme la politique monétaire est gérée ! Finalement nous avons une monnaie qui n'est pas
tributaire d'une planche à billets ni inflationnaire. Quelle planche de salut pour tous les citoyens qui ont vécu des fiascos monétaires dans leur pays ! La banque centrale européenne devrait au moins avoir le respect de le reconnaître !

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée