Fin du projet Cover Protocol

Cover Protocol (COVER), un projet d’assurance destiné à la finance décentralisée (DeFi) a fermé ses portes, selon une annonce faite le 5 septembre. Les utilisateurs sont invités à retirer leurs fonds du protocole dès que possible, car les développeurs ne maintiendront plus l’interface utilisateur. L’équipe restante va redistribuer les fonds de trésorerie restants de manière égale aux détenteurs de tokens.

La fermeture intervient après que l’équipe de développement a soudainement quitté le projet. L’équipe restante a communiqué son souhait de mettre fin au projet :

« La décision n’a pas été facile à prendre. Nous avons été extrêmement déçus d’apprendre que l’équipe de développement soit partie si soudainement ».

La descente aux enfers de Cover fait également suite à un piratage en décembre 2020. En effet, le protocole avait subi lui-même une attaque, ce qui peut être plus ou moins un comble pour une police d’assurance. Les pirates avaient réussi à créer 40 quintillions de COVER, ce qui avait fait chuter le prix du token de 96% en quelques heures. Le pirate avait rendu les 4350 Ethers (ETH) qu’il avait volés, en joignant à la transaction le message suivant :

« La prochaine fois, occupez-vous de vos propres problèmes. »

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

À quoi sert une assurance décentralisée ? Existe-t-il d’autres projets ? 

Quelle était l’idée du projet ? Cover Protocol permettait aux utilisateurs de se couvrir contre les risques liés aux smart contracts tels que les bugs ou attaques. En bloquant des fonds sur Cover en tant que garantie, les utilisateurs recevaient des tokens qui les couvraient au cas où un protocole DeFi dans lequel ils investissaient était victime d’une faille ou d’une attaque. La valeur de la garantie dépendait du risque estimé de chaque protocole DeFi.

Il existe d’autres projets d’assurances destinés à l’écosystème de la DeFi tels qu’Opium Insurance, Bridge Mutual (BMI), Opyn et Nexus Mutual (NXM).

Ce dernier projet est sûrement le plus connu des quatre et rembourse régulièrement des investisseurs lésés. Par exemple, le 30 août, le protocole C.R.E.A.M. a été exploité pour environ 18 millions de dollars. Au moment de l’attaque, Nexus Mutual avait 25 polices de couverture actives pour C.R.E.A.M. v1 pour un total de 6 millions de dollars.

👉 À lire sur le même sujet : Opyn lance une plateforme d’assurances destinée à la finance décentralisée (DeFi)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florent David

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017. Je m’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et les tokens non fongibles (NFT).
Tous les articles de Florent David.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments