Signal bientôt dans le monde des cryptomonnaies ?

L'application Signal serait en train d'explorer l'ajout d'une solution de paiements incluant une cryptomonnaie. Permettant de communiquer de façon chiffrée et sécurisée, Signal a récemment connu une arrivée massive de nouveaux utilisateurs depuis les changements de politiques de WhatsApp.

Selon une publication de Casey Newton, le fondateur du service de newsletter Platformer, Signal mènerait depuis quelque temps des expériences pour intégrer une solution de paiement à son application, laquelle fonctionnerait de pair avec une cryptomonnaie :

« Signal a activement exploré l'ajout de paiements dans son application. En interne, cela a été présenté comme un moyen d'aider les habitants des pays en développement à transférer des fonds plus facilement, » a-t-il précisé.

Casey Newton affirme par ailleurs que Signal aurait déjà réalisé des tests d'intégration d'une cryptomonnaie, plus précisément celle de MobileCoin, un projet basé sur la blockchain Stellar.

En parallèle, le cryptographe Moxie Marlinspike et PDG de Signal, se trouve être l'un des conseillers du projet MobileCoin. Une particularité qui appuie la véracité des précédentes déclarations.

Marlinspike ne dément pas ces affirmations et affirme même que Signal a déjà expérimenté autour de MobileCoin. Toutefois, il tient à minimiser l'importance de ces essais, qui ne sont d'après lui que des « explorations de concepts ».

Une certaine crainte des régulateurs

Bien que Signal se prépare peut-être à l'intégration d'une cryptomonnaie au cœur de son application, prudence est de mise.

« Si nous décidions de mettre des paiements dans Signal, nous essaierions de réfléchir sérieusement à la manière dont nous le ferions, » explique Marlinspike.

L'équipe de développement de Signal est pleinement consciente des nombreuses difficultés réglementaires auxquelles elle pourrait faire face. Casey Newton mentionne notamment le long et périlleux périple de Facebook pour le déploiement de sa cryptomonnaie Libra, rebaptisée en Diem il y a peu.

« Les personnes avec lesquelles j'ai parlé m'ont dit qu'elles considéraient l'exploration de la cryptomonnaie par la société comme risquée, car elle pourrait inviter d'autres mauvais acteurs sur la plateforme et attirer l'attention des dirigeants mondiaux sur le plan réglementaire, » conclut Casey Newton.

Organisation sans but lucratif, la Fondation Signal à l'origine de l'application pourrait cependant obtenir l'accord des régulateurs de manière moins abrupte que Facebook et son projet Diem.

Mais l'équipe tient ses distances pour le moment, et l'introduction d'une cryptomonnaie à son écosystème n'est certainement pas la priorité. S'il n'est pas abandonné, ce projet restera certainement à l'état d'expérimentation pour longtemps, avant que Signal ne soit certain de ne pas froisser les régulateurs et ses utilisateurs.

Quoiqu'il en soit, Signal devra faire preuve d'une extrême prudence, surtout pour éviter que l'application ne soit la cible des régulateurs comme l'a pu l'être Telegram, qui a tenté en vain de lancer sa cryptomonnaie et sa blockchain.

👉 Pour aller plus loin - Telegram abandonne le Telegram Open Network (TON), son projet blockchain

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments