Acheter du Coca-Cola avec des bitcoins : tout un symbole !

Centrapay, la plateforme de paiements néozélandaise a annoncé le 9 juin 2020 un partenariat commercial avec Coca-Cola Amatil, l'entreprise qui distribue la boisson en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Les possesseurs d'un Sylo Smart Wallet de Centrapay pourront donc s'acheter un coca avec leurs bitcoins ou les tokens ERC20 qu'ils possèdent. Pour cela, ils pourront se rendre dans l'un des 2000 distributeurs automatiques installés en Nouvelle-Zélande. L'objectif de ce partenariat est double. Encourager l'adoption de la crypto-monnaie et prouver leur engagement pour le développement d'un Web décentralisé. Un geste fort car associé à une marque puissante consommée partout dans le monde.

Ainsi, le PDG de Centrapay, Jérôme Faury a expliqué dans le communiqué de presse :

“La complexité de son intégration et les expériences utilisateur médiocres sont de réels obstacles à l’adoption du Web3. Nous avons résolu ces deux problèmes (ndlr : grâce à ce partenariat commercial.) Centrapay est pionnier sur la manière de permettre à ce nouvel Internet d’apporter de la valeur aux consommateurs et aux commerçants. Nous nous efforçons de créer un avenir où les individus contrôleront leurs propres données et leur identité numérique."

👉 À lire également sur le sujet : Coca-Cola s'appuie sur la blockchain pour sa chaîne d'approvisionnement

 

Une expérience utilisateur simplifiée

La fluidité et la simplicité d'utilisation sont les priorités de Centrapay. Sylo Smart Wallet est une application qui combine une messagerie privée et un portefeuille numérique. Le crypto wallet Sylo permet de stocker plus de 100 crypto-monnaies différentes.

Les utilisateurs peuvent passer des appels audio et vidéo, envoyer des messages, transférer et recevoir des crypto-monnaies, mais également stocker des bitcoins et autres jetons. L'utilisation des cryptos se fait simplement, sans avoir besoin de manipuler des adresses compliquées qui pourraient être mal copiées.

Dans le cas de l'achat d'un Coca-Cola dans l'un des distributeurs du réseau Amatil, un QR code permettra aux clients assoiffés de se rafraichir grâce à leurs bitcoins. Une transaction simplifiée et rapide qui permettra d'acheter un bien de grande consommation.

"Maintenant que nous avons montré comment cela peut fonctionner en Australie et en Nouvelle-Zélande, nous souhaitons développer l’entreprise à l’échelle mondiale."

Prochain objectif pour Centrapay : les États-Unis.

"Nous allons commencer à nous positionner en Amérique du Nord, ensuite nous ciblerons le marché américain avec des innovations totalement inédites.”

Un programme ambitieux et alléchant qui promet de participer à l'adoption des crypto-monnaies et de démocratiser le Web 3.0 (ou DWeb.)

👉 À lire également sur le sujet : Le Web 3.0 reste mal compris même par ceux qui le développent

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Amandine Mangin

twitter-soothsayerdata

Journaliste de formation, j'ai acheté mes premiers satoshis en 2015 et j'ai immédiatement adhéré à l'état d'esprit joyeusement innovant et contestataire des crypto-monnaies. Mon credo : je préfère avoir tort avec les cryptos que raison avec mon PEL.
Tous les articles de Amandine Mangin.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments