Coca-Cola s’appuie sur la blockchain pour sa chaîne d’approvisionnement

Coca-Cola

 

Les embouteilleurs de Coca-Cola implémentent une technologie blockchain pour gérer leurs transactions entre les différentes entités liées à l’activité. La nouvelle a été communiquée par Business Insider le 5 novembre en précisant que l’entreprise concernée est en train de mettre en place une solution blockchain développée par la société allemande de logiciels SAP.

 

Une évolution nécessaire

Coke One North America (CONA), une entreprise qui regroupe 12 fournisseurs et des centaines de milliers de commandes, estime que la solution blockchain de SAP pourrait réduire le temps nécessaire au traitement des commandes et à leur organisation. Andrei Semenov, cadre supérieur de Coke One North America, a déclaré :

Il y a un certain nombre de transactions interentreprises et multipartites qui sont inefficaces, qui passent par des intermédiaires et qui sont très lentes. Et nous pensions que nous pouvions l’améliorer et économiser de l’argent.

Avec l’aide de la technologie blockchain, CONA estime que la durée de conciliation des commandes passera de 50 jours à quelques jours seulement. Un aperçu en temps réel et transparent des transactions effectuées par les différents embouteilleurs sur le réseau sera mis à disposition. Le groupe traite près de 160 000 commandes par jour et génère plus de 21 milliards de dollars de recettes par an.

 

Une solution qui plaît

Selon le rapport, CONA a commencé le programme pilote avec deux embouteilleurs, Coca-Cola United et C.C. Clark, et l’étend maintenant à toutes les franchises. Andrei Semenov a conclu en ajoutant que la mise en place de cette solution était le fruit d’une collaboration de tous :

Il y a eu une négociation et une discussion, nous sommes parvenus à un consensus sur les données que nous voulions partager. Nous avons commencé avec une énorme liste d’attributs de données, et nous avons réduit la liste à celles sur lesquelles tout le monde était d’accord.

L’année dernière, SAP a lancé deux consortiums de blockchains, l’un ciblant les industries pharmaceutiques et des biotechnologies, et l’autre l’agroalimentaire, les produits de consommation et la distribution. Plus tôt cette année, Bumble Bee Foods a été la première entreprise à adopter la technologie blockchain de SAP.

 

Le groupe Pepsi, le principal concurrent de Coca-Cola, a aussi procédé à des expérimentations autour de la technologie de la blockchain. Celles-ci auraient permis d’accroître l’efficacité globale du système de 28% selon l’entreprise. Cet essai baptisé « Project Proton » a été réalisé par l’intermédiaire de la plateforme blockchain de Zilliqa (ZIL).

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar