Partager cet article :

La plateforme Zilliqa (ZIL) a lancé son premier smart contract sur sa blockchain. Annoncée dans un article de blog par le directeur technique Amrit Kumar, cette nouvelle étape devrait permettre de tester les capacités du réseau Zilliqa, censé être bien plus performant que celui de l’Ethereum (ETH).

 

La montée en puissance de Zilliqa

Créée en 2017, Zilliqa était pour l’instant en phase de recherche, mais son développement s’est accéléré. Il y a 6 mois, l’altcoin a ainsi lancé son mainnet, suivi par un test de vitesse de son réseau. La crypto-monnaie a pu prouver qu’elle pouvait soutenir près de 2 500 transactions par seconde, avec 3 600 nœuds. Pour comparaison, l’Ethereum ne peut pour l’instant gérer qu’une dizaine de transactions par seconde.

Cette belle performance est due à une technologie : le sharding. Il permet de diviser le réseau de Zilliqa en fragments (shards en anglais), qui peuvent chacun traiter des transactions en parallèle. C’est donc potentiellement une solution aux problèmes de scalabilité que rencontrent les plus grandes cryptodevises comme le Bitcoin (BTC) et l’ETH. Le Zilliqa a également lancé un langage de programmation qui lui est propre : Scilla, ainsi qu’un porte-monnaie. Le fonctionnement du réseau pourrait donc permettre de diminuer grandement les coûts de transaction, qui ont tendance à grimper avec l’inflation.

 

Des smart contracts pour Zilliqa

La nouvelle pourrait avoir de l’importance dans le monde des crypto-monnaies, si le réseau Zilliqa est aussi performant qu’il l’annonce. Comme le rappelle Amrit Kumar, l’enjeu sera maintenant d’attirer des développeurs et de faire grandir la communauté : « J’ai hâte de voir comment cette technologie se développe, change et évolue, et ce que nous allons pouvoir construire avec. Cela inclut le développement de notre réseau global de développeurs. Mais aussi la visite d’événements et conférences pour impliquer notre communauté grandissante. »

C’est la difficulté que pourrait rencontrer le réseau Zilliqa. Il arrive dans un univers déjà saturé, avec de nombreuses plateformes de smart contracts qui existent déjà depuis plusieurs années. Pas sûr donc que des rivaux comme l’Ethereum, le Neo (NEO) ou encore Cardano (ADA), lâchent facilement une part du gâteau. D’autant plus qu’ils profitent de solides communautés. Dans tous les cas, le Zilliqa vise large : « Les smart contracts nous aideront à étendre notre territoire à toute une gamme de secteurs – que ce soient les services financiers, les médias, la publicité ou les jeux vidéos et le divertissement. » Actuellement, le ZIL profite d’une capitalisation boursière de 213 000 000 dollars (USD) et s’échange autour de 0.02 USD.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine DebelloirMail de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar