La Thaïlande interdit les NFTs et les tokens basés sur des mèmes

Le régulateur thaïlandais interdit aux exchanges locaux de proposer des tokens basés sur des mèmes, des fans tokens et des tokens non fongibles (NFTs). D’après l’annonce, la Thaïlande cherche à freiner la spéculation sur les actifs « sans objectifs ni substance clairs ».

La Thaïlande interdit les NFTs et les tokens basés sur des mèmes

La Thaïlande ne blague pas

La Commission des valeurs mobilières de Thaïlande (SEC) a publié des directives interdisant aux exchanges de prendre en charge 4 types de tokens. Ainsi, le régulateur s’apprête à interdire les tokens basés sur des mèmes, les fans tokens, les tokens non fongibles (NFTs) ainsi que les tokens émis par des exchanges.

Les plateformes ont maintenant jusqu’au 11 juillet pour mettre à jour leurs règles de listing afin d’être en conformité avec les directives de la SEC. D’après l’annonce, la Thaïlande cherche à freiner la spéculation sur les actifs « sans objectifs ni substance clairs ».

Ces changements pourraient affecter des tokens tels que le Dogecoin (DOGE), ainsi que le Bitkub Coin (KUB), le token natif de la plateforme d’échange de cryptomonnaies locale du même nom. Le gouvernement thaïlandais semble donc décidé à brider l’industrie, sans doute en parallèle du lancement de sa monnaie numérique de banque centrale : le baht numérique.

👉 À lire sur le même sujet : La Thaïlande débutera les essais de son baht numérique en 2022

Une relation compliquée avec les cryptomonnaies

En 2021, la Commission des valeurs mobilières de Thaïlande (SEC) a publié une série de recommandations et de prises de position à l’intention des traders individuels et des entreprises du secteur dont certaines ont suscité l’indignation.

L’organisme de réglementation a proposé que les investisseurs en cryptomonnaies devaient avoir un revenu annuel d’au moins 1 million de bahts, soit environ 26 600 euros. De plus, les régulateurs ont laissé entendre que les investisseurs devraient être tenus de suivre une formation au trading de cryptomonnaies ou passer un test pour prouver leurs connaissances.

Le mois dernier, les autorités ont même encore plus serré la vis. Ainsi, les utilisateurs d’exchange devront se présenter en personne pour valider leur identité et finaliser leur inscription. La mesure prendra effet en juillet prochain, et elle est déjà particulièrement controversée.

👉 À lire sur le même sujet : Thaïlande : les utilisateurs d’exchanges forcés de vérifier en personne leur identité

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Binance évite ce qui aurait pu être l'un des plus grands hacks de l'histoire sur la BNB Chain

Binance évite ce qui aurait pu être l'un des plus grands hacks de l'histoire sur la BNB Chain

L'Union européenne durcit le ton concernant les wallets de cryptomonnaies russes

L'Union européenne durcit le ton concernant les wallets de cryptomonnaies russes

Le taux du livret A passera à 3% en février 2023 – Plus rentable que les cryptomonnaies ?

Le taux du livret A passera à 3% en février 2023 – Plus rentable que les cryptomonnaies ?

Le Conseil de l'Union européenne adopte la réglementation MiCA – L'entrée en application est prévue en 2024

Le Conseil de l'Union européenne adopte la réglementation MiCA – L'entrée en application est prévue en 2024

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast