Partager cet article :

 

Selon le dernier communiqué publié sur le blog de l'association Libra, le projet de stablecoin de Facebook est en pleine progression et a enregistré plus de 51000 transactions depuis la réinitialisation de son testnet le 17 septembre dernier.

 

Le projet semble bien progresser ...

Intitulé « Five months and going strong », l'article vise à aborder l'avancement du développement interne de l'écosystème de la Libra. En plus des transactions de tests, les développeurs de la communauté Libra ont entamé la réalisation de 34 projets, dont 10 wallets, 11 explorateurs de blockchain, 2 environnements de développement intégrés (IDE), une interface de programmation d'application (API) ainsi que 11 applications clients.

L'association Libra a également lancé ce qu'elle appelle un pre-mainnet, qui est une réplique du réseau actuel à des fins de test supplémentaires. À l'heure actuelle, 7 nœuds d'entreprises membres ont déjà été déployés sur le réseau de la Libra et 6 autres sont en cours de déploiement.

Pour le reste, 8 entreprises partenaires n'ont pas d'équipes techniques capables de s'occuper du déploiement de leur nœud. L'association Libra travaille donc de pair avec elles pour que le déploiement soit bel et bien effectif en 2020. Le prochain objectif de l'association Libra est de déployer 100 nœuds sur le réseau principal, ce qui signifie qu'elle devra théoriquement trouver 79 nouveaux membres.

Dans la seconde partie de son article, l'association Libra tente de convaincre les développeurs de rejoindre la Libra et de proposer leurs projets. C'est très probablement ce dont la Libra manque le plus pour le moment même si 34 projets sont déjà en cours de réalisation. Ce chiffre ne semble pas être suffisant pour l'équipe interne qui souhaite le plus possible étendre l'influence de la Libra à travers le monde.

 

... malgré les difficultés auxquelles il fait face

Après avoir été considérée comme une menace pour la sécurité du système financier américain au point d'être interdit dans de nombreux pays avant même son lancement, la Libra a été en proie à des réactions négatives et à une résistance sous toutes ses formes possibles. Malgré la vie très difficile que mène le projet Libra, ses développeurs et ses membres continuent avec une certaine assiduité de mener à bien les ambitions de Facebook.

Ces informations font suite au fait que la Libra Association ait perdu des membres clés à cause de pressions réglementaires et de lettres de la part de politiciens ayant mis en garde contre toute affiliation avec le projet. Toutefois, la charte officielle de l'association a été signée par 21 autres entreprises membres le mois dernier à Genève, en Suisse.

 

Les avertissements des régulateurs ne semblent pour autant pas faire peur à certains acteurs majeurs du marché des cryptomonnaies. Dans une récente interview accordée à Bloomberg, il a été demandé à Changpeng Zhao, le CEO de l'exchange Binance, si la plateforme listera la Libra. Changpeng Zhao a répondu qu'il est difficile d'évaluer une telle situation sans que le lancement effectif ait eu lieu. Il a affirmé que l'exchange y regardera de plus près une fois que la Libra sera rendue publique. Toutefois, selon ses propos, dans le cas où la Libra recenserait une base d'utilisateurs importante, Binance n'aura pas d'autre choix que de lister le stablecoin de Facebook.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataMail de Clément Wardzala

Français expatrié en Corée du Sud, je m'intéresse depuis plusieurs années au Bitcoin, aux cryptomonnaies et aux technologies blockchain associées. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar