Le service de messagerie cryptée Telegram lancera son service Telegram Open Network (TON) au cours du troisième trimestre de 2019, selon le site de news crypto The Block.

Un mémo interne envoyé aux investisseurs aurait indiqué que le réseau serait lancé plus tard cette année. Telegram aurait prétendu qu'un récent processus de test réussi « réaffirme notre conviction que la machine virtuelle TON et l'algorithme de consensus TON : Byzantine, sont capables d'atteindre les objectifs énoncés dans le whitepaper d'origine. »

En avril, Cointelegraph a rapporté que Telegram a ouvert l'accès à une version de test privée de la blockchain TON à un nombre restreint de développeurs. Les développeurs de tests anonymes ont déclaré que cette blockchain démontrait une « vitesse de transaction extrêmement élevée

Le réseau TON est censé héberger des applications décentralisées (dApps), similaires à celles du réseau Ethereum.

En février, une convention d'achat des tokens Gram de Telegram - la devise numérique native du réseau TON - stipulait que ces contrats seraient annulés si le réseau ne se lance pas d’ici le 31 octobre 2019.

Telegram a été fondé par les frères Nikolaï et Pavel Durov en 2013. L'entreprise a recueilli près de 1,7 milliard de dollars au cours de 2 ICO privées l'année dernière. La plateforme compte aujourd'hui plus de 200 millions d'utilisateurs.

Le mois dernier, l'équipe de développement de TON s'est associée au fournisseur de services financiers allemand Wirecard. TON Labs travaillera avec Wirecard pour développer des produits financiers numériques.

 


Cet article est traduit de Cointelegraph dans le cadre d’un partenariat entre Cryptoast et ce média international.
Fondé en 2013, Cointelegraph couvre l'actualité des technologies blockchains, des crypto-actifs et des tendances émergentes en matière de fintech.


A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments