Cet article est écrit en partenariat avec SuperFarm (en savoir plus)

SuperFarm, le monde des NFT à la portée de tous

Cela ne vous aura certainement pas échappé, l'engouement autour des tokens non fongibles (NFT) ne fait que croître depuis quelques mois. Ces objets numériques rencontrent un succès sans précédent avec certaines ventes qui avoisinent plusieurs millions de dollars. Des œuvres d'art aux terrains virtuels en passant par les albums de musique, tout est tokénisable sous la forme d'un NFT.

Néanmoins, ce monde garde en lui une certaine complexité, et de nombreux NFT sont dépourvus de la moindre utilité. Une fois achetés, la majorité des NFT restent dans le portefeuille de leurs détenteurs, ceux-ci ayant l'espoir de pouvoir les revendre et engendrer une plus-value.

C'est en partant de ce constat qu'est né SuperFarm, un protocole de la finance décentralisée (DeFi) inter-chaîne conçu pour apporter de l'utilité à n'importe quel token non fongible. Grâce à une panoplie d'outils, n'importe qui peut forger des NFT avec des caractéristiques ultra-personnalisées, le tout sans la moindre ligne de code.

« SuperFarm fournit un ensemble simple d'éléments de base qui peuvent permettre à n'importe quel projet d'ajouter une nouvelle utilité à ses tokens et de se connecter à des produits grand public », ajoute l'équipe.

Mais comment SuperFarm se distingue-t-elle des autres plateformes ?

Bien évidemment, SuperFarm propose une place de marché commune pour les NFT, au même titre que ce que propose Rarible, OpenSea ou encore Nifty Gateway. Mais là où SuperFarm tire son épingle du jeu par rapport à d'autres plateformes, c'est qu'elle offre de nouvelles possibilités pour ces actifs, incluant le yield farming et la création de marchés personnalisés.

Toute personne ou tout projet peut facilement créer des « fermes à NFT » avec des règles entièrement personnalisées selon l'envie de son ou de ses créateurs. Toutefois, le déploiement d'une telle ferme requiert d'avoir un minimum de 100 000 token SUPER, la cryptomonnaie native de SuperFarm.

Par exemple, le créateur d'une ferme pourrait décider que chacun de ses NFT soit éligible au yield farming. Détenir un NFT particulier pourrait alors offrir des récompenses, comme d'autres NFT ou des tokens SUPER, le tout en fonction du temps de conservation de l'actif dans le portefeuille.

SuperFarm combine ainsi toutes les principales fonctionnalités des NFT sur une seule et même plateforme tout en apportant des nouveautés liées à la finance décentralisée, le tout avec un point d'honneur mis à l'expérience utilisateur.

SuperFarm Comparaison Autres Projets

Tableau comparatif des caractéristiques de SuperFarm - Source : SuperFarm : Medium

 

Déployé sur Ethereum, le protocole SuperFarm est théoriquement sujet aux frais exorbitants du réseau causés par sa congestion. Mais la mission de SuperFarm étant de faciliter l'accès aux NFT, le protocole s'est associé à Immutable X pour proposer le forgeage et l'échange de NFT à faible coût.

Cette solution de couche 2 basée sur Ethereum permet à l'écosystème de SuperFarm de profiter de transactions à un coût proche de zéro et prend en charge jusqu'à 9 000 transactions par seconde. Il s'agit d'une intégration primordiale pour que SuperFarm réponde à ses promesses.

Quel est le rôle du token SUPER ?

Le token SUPER joue un rôle essentiel dans l'écosystème de SuperFarm, en permettant un vaste champ d'utilisations. Premièrement, le token SUPER alimente la gouvernance du protocole. Les détenteurs de tokens SUPER pourront participer à la gouvernance de SuperFarm en votant pour des propositions destinées à modifier le protocole.

De plus, détenir du SUPER permet de réduire les frais d'utilisation du protocole. Les utilisateurs de SuperFarm peuvent également procéder au staking de leurs tokens SUPER pour obtenir des NFT exclusifs et d'autres récompenses. Comme à l'accoutumée, le staking permet également de générer un revenu passif, distribué en tokens SUPER.

Enfin, le token SUPER donne accès aux fonctionnalités du SuperVerse, une plateforme qui distribue des NFT uniques émis par les divers partenaires de SuperFarm.

À terme, l'entièreté de l'écosystème de SuperFarm évoluera vers une décentralisation totale et sera exclusivement contrôlée par ses détenteurs de tokens SUPER.

Logo SUPER

Logo du token SUPER

Conclusion

Comme l'équipe le souligne, SuperFarm ne se contente pas de faciliter la création de tokens non fongibles, mais fournit les outils et la communauté nécessaires pour qu'ils puissent prospérer.

En 2021, l'engouement autour des NFT devrait sans aucun doute continuer à croître. Les tokens non fongibles occupent désormais une place importante de l'industrie des cryptomonnaies, et les nouveaux cas d'utilisation fleurissent à une vitesse folle.

De l'art numérique à la tokénisation de jeux vidéo, le secteur des NFT n'est encore qu'à ses balbutiements et les projets qui naissent aujourd'hui pourraient devenir des incontournables de demain. Nadya Ivanova, directrice des opérations à l'Atelier BNP Paribas, estime même que les NFT pourraient devenir d'ici 2030 une classe d'actifs majeure.

SuperFarm pourrait se positionner comme l'un des tremplins à l'adoption des NFT par les masses. En offrant un processus de création de NFT à la portée de tous, intuitif et surtout sans code, SuperFarm brise les barrières du secteur tout en apportant des nouveautés comme le yield farming.

Réseaux sociaux & liens utiles

Twitter Telegram Site internet

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ceci est un article sponsorisé et rémunéré. Cryptoast a fait des recherches préalables sur les produits ou services présentés sur cette page mais ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments