Cet article est écrit en partenariat avec Paymium (en savoir plus)

Paymium, une pionnière du Bitcoin dès 2011

- 2010

Aux prémices du Bitcoin (BTC) en 2010, il est particulièrement difficile de s'en procurer. Le Bitcoin reste un actif d'ultra-niche, que seule une poignée de personnes à travers le monde connaissent. Pourtant, sa popularité grimpe rapidement en flèche, et la demande progresse rapidement.

C’est une année charnière pour Bitcoin. Durant les deux années qui ont suivi sa création, l'architecture de son réseau s’est consolidée. Le rêve d'une première monnaie numérique devient réalité.

Durant l’été, le célèbre site d’information technologique Slashdot publie un article sur Bitcoin. Au mois de décembre, Satoshi Nakamoto publie son dernier message sur le forum de Bitcointalk.

Peu à peu, l’intérêt pour Bitcoin grandit. Entre le mois d’août 2010 et février 2011, le prix du bitcoin évolue même de 0,06 € à 1 €.

- 2011

De nombreux individus commencent à s'intéresser au bitcoin et comprennent qu'il serait intéressant d'en acheter. Alors que la demande augmente considérablement dès le mois de juin, il reste cependant particulièrement difficile de se procurer du bitcoin de manière sûre.

À cette époque, peu de solutions existent et les plateformes d'échanges se comptent sur les doigts d'une main. D'ailleurs, aucune d’entre elles ne permet d’échanger bitcoin contre des euros.

C'est dans ce contexte que voit le jour, en France, Paymium, la première plateforme au monde encore en fonctionnement à avoir permis l'achat de bitcoins (BTC) avec des euros.

Connue sous le nom de Bitcoin-Central à sa création le 16 août 2011, cette plateforme française est cofondée par Pierre Noizat, un bitcoiner de la première heure, qui en est toujours le directeur général aujourd’hui.

Paymium Bannière

« C’est en 2011 que j’ai déterminé que le bitcoin serait inarrêtable », dévoile Pierre Noizat dans un podcast avec Univers Bitcoin.

Rapidement, Bitcoin-Central devient une passerelle de premier plan dans toute l'Europe pour acheter du bitcoin. Première place de marché européenne en conformité avec la réglementation sur les services de paiement, la plateforme se fait un nom dans le milieu et permet aux early-adopters du Bitcoin d'acheter leurs premiers BTC.

- 2012

Le 10 décembre, Vitalik Buterin publie un article sur Bitcoin Magazine au sujet de Bitcoin-Central. Le célèbre créateur d'Ethereum (ETH) tient à mettre en lumière les avancées de la plateforme. Vitalik Buterin salue d'ailleurs les efforts de Bitcoin-Central pour démocratiser le Bitcoin auprès des masses.

- 2013

Après des années à ignorer totalement le Bitcoin, les grands médias français commencent à aborder le sujet. Le 9 avril, le journal Le Monde ouvre le bal avec son article titré « Le "bitcoin", une monnaie virtuelle qui s'arrache ». Le Bitcoin commence à faire parler de lui, celui-ci étant passé de 20 dollars à 195 dollars de janvier à avril 2013.

C'est notamment via cet article que Bitcoin-Central est évoquée, par une interview de Pierre Noizat. Il y intervient pour défendre la reine des cryptomonnaies, qui à cette époque est sujette à de vives critiques concernant l'impressionnante hausse de son cours.

- 2014

Le 23 juin, Bitcoin-Central change de nom et adopte celui de Paymium. Ce changement fait suite au souhait de l'équipe de réunir sa place de marché Bitcoin-Central et la société qui édite ce service (Paymium SAS) sous une marque claire et unique.

En parallèle, Paymium met à disposition de ses clients professionnels la première solution d’acceptation des paiements en bitcoins. Cette fonctionnalité permet aux commerçants d’accepter des paiements en bitcoins avec conversion immédiate en euros.

- 2015

Le 2 septembre, alors que Paymium compte plusieurs dizaines de milliers de clients européens, la startup clôture une levée de fonds d’un million d’euros auprès de Newfund, Kima Ventures (propriété de Xavier Niel), et Galitt. Une prouesse à une époque où le Bitcoin ne s'est toujours pas démocratisé et où les levées de fonds de startups crypto sont encore extrêmement rares.

En décembre 2015, la Caisse des Dépôts lance LaBChain, un consortium blockchain dont Paymium est l'un des membres fondateurs. Avec 18 autres entreprises, Paymium participe activement à ce laboratoire d’innovation dédié aux architectures de consensus décentralisés.

- 2016

Paymium met à disposition une application gratuite permettant d’acheter et de vendre des bitcoins sur smartphone. Cette application été redessinée en profondeur en 2018 et est désormais disponible sur iOS et Android.

Paymium Logo

Logo de Paymium

- 2018

Le 15 février 2018, Paymium annonce le lancement de Blockchain.io, sa plateforme dédiée aux altcoins. Le 25 octobre de la même année, Blockchain.io clôture une Initial Coin Offering (ICO) pour son token, le BCIO.

Paymium lève ainsi 1,5 million d'euros pour le développement Blockchain.io, lors de la vente aux enchères exclusivement accessible avec du BTC et de l'ETH. Au total, 2,5 millions de tokens BCIO ont été vendus à 882 contributeurs. Une première version de Blockchain.io est rendue publique dès la fin de l’année 2018.

- 2020

En avril, Paymium innove et introduit une fonctionnalité unique au monde. La plateforme offre depuis ce jour des frais négatifs de manière permanente sur les ordres de type makers afin d'encourager l'afflux de liquidités sur ses marchés. Par exemple, tout utilisateur qui place un ordre de type limit reçoit une récompense équivalente à 0,1% du montant de son ordre lorsque sa transaction est exécutée.

Cet ajout unique donne un avantage conséquent à certains utilisateurs, qui au lieu de payer des frais comme sur d'autres plateformes, sont récompensés pour leur trading.

En mai 2020, Paymium lance son programme de parrainage, lequel permet aux utilisateurs de percevoir 30 % des frais de transaction payés par leurs affiliés.

En juillet 2020, Paymium renforce ses services pour Bitcoin. La plateforme rejoint la fondation Blockstream et intègre par la suite la sidechain Liquid à ses services. Cet ajout permet aux utilisateurs de Paymium de bénéficier de transactions Bitcoin plus rapides et confidentielles avec le L-BTC, un actif adossé par des bitcoins et qui suit le cours de la cryptomonnaie.

En janvier 2021, il devient possible d’effectuer des dépôts et des retraits à partir d’adresses Bitcoin SegWit et de bénéficier d’opérations plus rapides.

Paymium fête ses 10 ans, et la suite ?

La prochaine étape pour Paymium est d'obtenir le statut de prestataire de services sur actifs numériques (PSAN), délivré par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

À l'heure de l'écriture de ces lignes, la demande de Paymium est toujours en cours. Une fois acceptée, cela permettra à Paymium de devenir la première plateforme d'échange (hors broker) enregistrée en tant que PSAN.

D'ailleurs, Paymium a connu un mois de janvier 2021 particulièrement fructueux. Depuis l’envolée du cours du Bitcoin débutée fin 2020, Paymium fait l'objet de niveaux d’activités historiques. Au cours du mois de janvier, « les volumes d’échanges réalisés sur la plateforme, qui avaient déjà plus que doublé sur l’ensemble de l’année dernière, ont atteint plus de 17 millions d'euros, soit un bond de 132% par rapport au précédent record de novembre », nous informe Paymium.

Pierre Noizat, fondateur de Paymium, précise de cette dynamique aide grandement au développement de la plateforme :

« Les injections massives de liquidités opérées par les banques centrales et la dévalorisation des monnaies traditionnelles qui en découle, incitent un nombre croissant de particuliers, voire d’entreprises, à s’intéresser à Bitcoin. Le nouveau pic d’activité enregistré par Paymium conforte notre stratégie de développement en tant que plateforme d’échange Bitcoin/Euro de référence en France »

Paymium laisse fuiter quelques informations concernant une évolution majeure de ses services au cours de l’année 2021.

Des centaines de clients de Paymium ont été interrogés ces derniers mois afin de dessiner un service inédit, au plus proche des attentes des investisseurs en cryptomonnaies.

À ce jour, Paymium garde encore le secret de sa roadmap, mais plusieurs fonctionnalités à intégrer en priorité semblent être régulièrement citées.

Parmi elles, un rapprochement avec les services de Blockchain.io semble de plus en plus probable, ce qui impliquerait l’arrivée de nouvelles cryptomonnaies, d’un token propriétaire et d’une nouvelle interface.

De même, de nouveaux services imaginés pour faire fructifier les actifs détenus par les clients« holders » semblent sur la table…

Pour ses 10 ans, Paymium compte bien marquer le coup avec la mise à jour la plus complète de son histoire. À surveiller de (très) près !

Paymium Bannière

👉 Et retrouvez également notre présentation complète de Paymium

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ceci est un article sponsorisé et rémunéré. Cryptoast a fait des recherches préalables sur les produits ou services présentés sur cette page mais ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments