Comme l'a rapporté CryptoDaily, Charles Song, le directeur général de Samsung Foundries China a révélé lors de la conférence MicroBT M20 à Chengdu, en Chine, que la société avait conçu et fabriqué des puces 3 nm et 5 nm pour l'exploitation minière du Bitcoin (BTC).

Selon des documents internes de la société, Samsung fabrique ces puces depuis le premier trimestre de 2018. Samsung a annoncé publiquement son partenariat stratégique avec MicroBT, le troisième plus grand concepteur d'ASICs Bitcoin derrière Bitmain et Canaan lors de la conférence.

Malgré son retard par rapport aux deux sociétés dominantes, MicroBT est reconnue pour la performance et l'efficacité énergétique de ses conceptions de puces, selon des sources de l'industrie.

 

Samsung s'implique de plus en plus dans la blockchain

Étant donné que Samsung est juste derrière Intel concernant les plus grandes entreprises de semi-conducteurs, cela n'est pas forcément surprenant. Le secteur de l'équipement pour le mining a lentement mais sûrement augmenté parallèlement à la croissance de la capitalisation boursière des cryptomonnaies et du nombre de ces dernières utilisant le Proof-of-Work.

Samsung a produit les puces dans la dernière ligne de dispositifs MicroBT - le WhatsMiner M20S - qui revendique une puissance de 70 Terahashes par seconde (Th/s) avec une efficacité énergétique de 46 W/Th.

Pour référence, l'ASIC standard de l'industrie, le Bitmain Antminer S9 atteint 13,5 Th/s avec une efficacité énergétique de 98 W/Th. Le M20S est cinq fois plus puissant et consomme deux fois moins d'énergie que le Antminer S9, mais coûte près de 4 fois plus cher.

 

En février, Samsung a annoncé que son nouveau smartphone, le Galaxy S10, prendrait en charge le stockage des clés privées. En particulier, pour l'Ethereum, les tokens ERC-20 et les tokens ERC-721.

L'année dernière, Samsung SDS, une filiale du géant de la technologie, a également annoncé qu'elle envisageait de créer une blockchain pour une partie de sa chaîne d'approvisionnement. Plus récemment, la société a révélé qu'elle développait sa propre blockchain basée sur l'Ethereum, ce qui donnerait probablement lieu à la création du token - Samsung Coin - en 2020.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments