Personnalité crypto : John McAfee, le plus sulfureux des crypto-investisseurs

Personnalité crypto : John McAfee, le plus sulfureux des crypto-investisseurs

 

John McAfee est un informaticien américain qui est à l’origine d’un des premiers logiciels antivirus. Aujourd’hui âgé de 73 ans, il s’est retrouvé dans le monde des crypto-monnaies où il jouit d’une certaine autorité. Comme à son habitude, il continue à mener une vie active et scandaleuse.

 

Biographie

John McAfee est né en Ecosse le 18 septembre 1945 (il est possible que son année de naissance soit 1946, il n’y a pas d’informations exactes). Presque immédiatement après la naissance de leurs fils, les parents de John déménagent aux États-Unis et s’installent à Roanoke, en Virginie.

Nous ne savons que peu de choses sur les premières années de sa vie. Des rumeurs annoncent qu’à un jeune âge, il crée une entreprise livrant le courrier aux habitants de Roanoke, et devint tout aussi tôt très dépendant à l’alcool, prenant exemple sur son père.

En 1967, John sort diplômé du Roanoke College et obtient un baccalauréat en mathématiques. L’année suivante, il trouve un emploi à la NASA. Il travaille ensuite à UNIVAC, Xerox puis Computer Sciences Corporation. En 1980, McAfee s’engage chez Lockheed Corporation : c’est à cette époque qu’il commence à travailler sur son premier logiciel anti-virus.

En 1989, John est devenu l’un des principaux experts mondiaux en matière de cybersécurité. Il quitte Lockheed Corporation et s’engage pleinement dans le développement de sa propre société, McAfee Associates, créée en 1987. En 1994, il vend ses actions pour 100 millions de dollars. Après ça, il mène une vie confortable, ou il s’engage dans l’investissement, l’enseignement, le yoga et d’autres projets, jusqu’à ce que la crise financière de 2008 éclate.

 

L’aventure à Bélize

En 2009, New York Times rapporte que McAfee ne dispose plus que de 4 millions de dollars (Sur 100 millions initialement). Cette perte colossale est due à des investissements non fructueux selon lui. Pour faire des économies sur ses impôts, John déménagera ensuite à Belize.

L’argent restant lui aurait permis de mener une existence confortable, mais ce n’est pas son style de vie. En 2010, il crée une société de production d’antibiotiques QuorumEx, dont le siège social est à Belize. En mai 2012, il est accusé de vendre des médicaments non enregistrés et de stocker des armes. La police procède alors à la fouille sa villa. Les charges sont abandonnées quelques temps après, John disposant de tous les documents. Il a déclaré que l’histoire était liée à ses nouvelles affaires et que cette enquête avait été initiée par un fonctionnaire corrompu, que McAffee avait refusé de payer. John a même poursuivi le gouvernement du Belize pour arrestation illégale.

Mais il ne s’est pas avéré être un bon combattant pour les droits et libertés des citoyens du Belize, car six mois plus tard, le 10 novembre 2012, son voisin Gregory Fall est retrouvé mort. Fall et McAfee se sont souvent disputés, et John n’a pas attendu les accusations de meurtre et s’est enfui au Guatemala. La police locale procède alors à son arrestation pour avoir traversé illégalement la frontière. Il a déclaré son innocence et a demandé l’asile politique. Il accusait les fonctionnaires corrompus de Belize et assurait que le tueur s’est trompé de maison et a tué Fall à sa place.

Les autorités du Guatemala ont refusé à McAfee un refuge sûr et ont décidé de l’expulser vers les États-Unis. Le 13 décembre 2012, John est accueilli par des agents du FBI à l’aéroport de Miami. Mais la police de Belize ne porte pas d’accusation officielle contre lui. Il donne une explication sur l’incident et l’histoire s’arrête là. Le meurtrier de Gregory Fall n’a jamais été retrouvé.

 

McAfee et les crypto-monnaies

Il est difficile de trouver un personnage plus scandaleux et énergique dans le monde des crypto-monnaies. John se qualifie de « bitcoin investor » et de mineur. Il est ami avec Roger Ver et compte 900 000 abonnés sur Twitter.

En ce qui concerne son activité sur Twitter, difficile d’oublier sa rubrique « pièce du jour ». Il s’agissait d’une série de tweets quotidiens, dans lesquels il faisait à chaque fois l’éloge d’une crypto-monnaie méconnue différente. Immédiatement, son prix augmentait. McAfee a été accusé de pumps intentionnels, après quoi il a d’abord changé le format et publiait une « publicité » une fois par semaine. Par la suite, il a promis d’arrêter les posts de ce type. Quelques jours plus tard, une publicité du token TRON est apparue sur son Twitter. John l’a tout de suite reniée en annonçant le piratage de son compte.

Un autre scandale s’est produit après que McAfee ait écrit sur Twitter qu’il payait des prostitués avec des crypto-monnaies. Cette nouvelle a suscité une grande résonance, John a été accusé de donner une mauvaise image aux crypto-monnaies. Il a annoncé alors qu’il se procurait toutes sortes de bien douteux avec les cryptos : pornographie, drogues et autres dérives bien connues de McAfee.

On peut aussi se souvenir de ce tweet, dans lequel il a déclaré vouloir devenir le premier président des États-Unis à promouvoir les crypto-monnaies.

Un certain nombre de gens au sein de la communauté des crypto-monnaies respecte McAfee pour sa position vis-à-vis du bitcoin. Il a déclaré à plusieurs reprises que les crypto-monnaies sont de l’argent réel, alors que le dollar et les autres monnaies fiduciaires sont trompeuses. John a même promis de manger son propre pénis, si en 2020, le prix du bitcoin n’augmente pas jusqu’à 500.000 dollars. Plus tard, il augmenta le prix à atteindre à 1 million de dollars.

Mais tout cela n’est qu’une infime partie des épisodes de la vie de John McAfee. Il y a encore plus d’action et de rebondissements constants, et ce n’est pas son âge qui semble pouvoir l’arrêter… Peut-être que nous apprendrons des détails intéressants de sa vie dans la comédie « Le roi de la jungle », dans laquelle le rôle de McAfee est joué par Johnny Depp. Ça promet !

Nicolas

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdata


Poster un Commentaire

avatar