Cet article est écrit en partenariat avec Opulous (en savoir plus)

Opulous, les cryptomonnaies au service des artistes

Dans l'industrie musicale, obtenir des financements n'est pas chose aisée pour les jeunes artistes. Au contraire, les banques traditionnelles sont très souvent réticentes à l'idée de leur octroyer des prêts.

Annoncé en mai 2021, le projet Opulous a pour ambition d'apporter la solution à ce problème décrit comme « le plus grand fléau actuel du secteur de la musique ».

À travers sa plateforme tout-en-un de finance décentralisée (DeFi), Opulous va permettre aux artistes d'accéder plus facilement à des financements, sans avoir recours aux institutions financières traditionnelles.

Trois services seront proposés à destination des artistes, mais également de leurs fans :

  • La création de tokens non-fongibles (NFT) auxquels sont associés les droits d'auteurs musicaux des morceaux.
  • Une plateforme d'échange de ces NFTs, où les artistes et leurs fans pourront se troquer ces droits d'auteurs numériques.
  • Un service de prêts décentralisé permettant de fournir aux artistes des liquidités, de manière sécurisée et à taux réduit, afin de financer leurs projets.

« Opulous est alimenté par les crypto-monnaies et utilise la technologie de la blockchain et des smart-contracts (contrats intelligents) pour mettre en relation artistes et investisseurs comme jamais auparavant, » peut-on lire sur le site Web du projet.

Cette initiative a été inspirée par la communauté de Ditto, et ses 250 000 artistes et multiples labels à travers le monde. Son fondateur, Lee Parsons, souhaite proposer à ses artistes un nouveau moyen de financer leurs projets, même s'ils ne sont pas éligibles aux financements par les vecteurs traditionnels.

En cours de développement à l'heure de l'écriture de ces lignes, le projet Opulous est construit sur la blockchain publique d'Algorand (ALGO). Une première version du produit est prévue dans deux mois.

L'équipe a déjà levé 1,5 million de dollars lors de sa levée de fonds et est soutenue notamment par Borderless Capital, TrustVerse, Somesing, BASIC ou encore Kosmos Capital.

👉 Visitez le site d'Opulous pour en savoir plus sur le projet.

Détenir des NFTs, c'est soutenir vos artistes préférés

Opulous utilisera la puissance de la technologie de la blockchain pour améliorer considérablement le système actuel de droits d'auteurs de l'industrie musicale.

En effet, les artistes qui débutent dans le milieu sont souvent contraints d'accepter des contrats peu avantageux avec des grands labels au point d'abandonner parfois jusqu'à 90% de leurs droits d'auteurs.

Le projet Opulous souhaite justement renverser cela en proposant aux artistes d'associer les contrats de droits d'auteurs de leurs morceaux à des jetons NFTs.

Les redevances générées réellement à partir de ces droits, de toutes sources confondues (Spotify, Apple Music, les concerts en direct, les médias, les lieux publics et plus encore), seront collectées et payées aux artistes grâce à la cryptomonnaie native du projet, l'OPUL.

Cependant jusqu'ici, cela ne résout pas le problème de financement des artistes qui peine à lever des fonds. C'est pourquoi Opulous a développé une plateforme d'échange de NFTs, permettant aux musiciens de revendre une partie de leurs droits d'auteurs numériques afin de subventionner leurs projets.

En contrepartie, tout investisseur disposant d'un portefeuille sur Opulous aura la possibilité d'acheter ces NFTs et ainsi de conserver une partie des droits d'auteurs numériques d'un musicien qu'il apprécie. Ainsi, il percevra chaque mois les redevances associées à ceux-ci.

«Les musiciens peuvent lever des fonds en échangeant librement des parts de leurs droits d'auteurs musicaux sous forme de NFT, tandis que les fans peuvent soutenir leurs idoles en investissant réellement dans leur carrière. Plus un artiste réussit, plus ses fans gagnent de l'argent, » nous explique l'équipe d'Opulous.

Finalement, tout comme sur le marché boursier, les investisseurs auront la possibilité d'acheter des parts d'actifs. Mais au lieu de contribuer à la croissance d'entreprises, ces investisseurs participeront désormais au développement du marché de la musique - une option qui n'était auparavant accessible qu'aux initiés du secteur et aux grands fonds musicaux.

👉 Pour approfondir, consultez cet article d'Opulous détaillant la partie NFT du projet

Le premier protocole DeFi soutenu par l'industrie musicale

Toutefois, le projet Opulous ne s'arrête pas là puisqu'il introduit également la première plateforme de prêt pair-à-pair décentralisée de l'industrie de la musique. Cette technologie a pour objectif de permettre aux artistes d'accéder à des fonds supplémentaires sans passer par une institution traditionnelle.

Bien qu'ils puissent avoir des revenus stables, trop d'artistes sont rejetés par les banques traditionnelles qui refusent de leur accorder des prêts.

« Les musiciens sont souvent pris à la légère lorsqu'il s'agit de prêts bancaires traditionnels, où les conditions sont si défavorables qu'ils n'en valent pas la peine. Grâce à Opulous et à la DeFi, nous souhaitons nous affranchir des institutions bancaires traditionnelles, » nous révèle Lee Parsons, le fondateur d'Opulous.

Avec Opulous, les musiciens ont la possibilité de financer de nouveaux projets en empruntant de l'argent via un protocole décentralisé. La garantie est évaluée à hauteur des redevances qu'ils génèrent sur une année. Afin d'assurer la sécurité de l'emprunt, leurs NFTs de droits d'auteurs numériques sont déposés en collatéral.

De l'autre côté, les investisseurs peuvent épargner leurs cryptomonnaies sur la plateforme Opulous's Music Copyright Pool et ainsi générer des revenus intéressants, estimés à 10% par an.

« En utilisant la DeFi, Opulous s'affranchit des services bancaires traditionnels, offrant aux musiciens une plateforme d'emprunts aux intérêts minimes, tout en donnant aux investisseurs la chance de s'engager dans l'une des industries financières les plus excitantes et à la croissance la plus rapide au monde, » explique le fondateur du projet.

De surcroît, l'équipe d'Opulous explique que les artistes peuvent également exploiter le protocole en épargnant leurs économies ou leurs premiers revenus et ainsi bénéficier de taux d'intérêt beaucoup plus élevés qu'en finance traditionnelle.

En supprimant le recours aux banques ou aux courtiers, les prêteurs et les détenteurs d'actifs peuvent traiter directement avec les emprunteurs sur la blockchain. Il n'y a plus d'intermédiaires centralisés qui « taxent » chaque transaction.

Avec Opulous, les artistes ne seront plus forcés de signer des accords complètement désavantageux avec de grandes maisons de production et pourront reprendre la main sur les revenus associés à leurs créations musicales.

Réseaux sociaux & liens utiles

Twitter Telegram LinkedIn Site internet

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ceci est un article sponsorisé et rémunéré. Cryptoast a fait des recherches préalables sur les produits ou services présentés sur cette page mais ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Lilian Aliaga

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur freelance situé entre Paris et Toulouse. Je souhaite partager ma passion pour l’univers des cryptomonnaies au plus grand nombre. Je m’intéresse également à l’analyse technique et au trading.
Tous les articles de Lilian Aliaga.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments