Partager cet article :

 

Microsoft Research a annoncé dans un communiqué du 3 mai 2019 le lancement d’un outil de vérification des smarts contracts. Il permettra de sécuriser les contrats écrits avec Solidity, un langage de programmation très utilisé sur le réseau Ethereum (ETH). L’initiative a été développée grâce à Microsoft Azure Blockchain.

 

Des smart contracts vérifiés grâce à Microsoft Azure

Microsoft avait lancé sa plateforme de développement de smart contracts sur la blockchain Ethereum, grâce à Microsoft Azure blockchain service. Cette division a pour but d’aider les entreprises à développer des applications sur la blockchain. Le kit de développement permet d’utiliser la plateforme BaaS (Blockchain as a service) grâce à une extension de l’éditeur de code Visual Studio Code. Ce sont les smart contracts lancés via ce service qui sont visés par le nouvel outil développé par Microsoft.

Intitulé « Verisol », le programme servira à faire passer des tests de sécurité automatiques aux contrats intelligents. Microsoft rappelle que l’intérêt des smart contracts peut aussi être leur tendon d’Achille : « À cause de la nature immuable et la transparence extrême qui sont inhérentes aux smart contracts, ils parviennent à créer de la confiance au sein d’environnements adverses. Mais cela veut aussi dire qu’ils sont plus difficiles à sécuriser que le code traditionnel. » Les smart contracts ne peuvent en effet pas être modifiés une fois lancé. Verisol permettra donc d’assurer au mieux leur phase de pré-lancement. « Verisol nous permet d’itérer plus rapidement grâce aux vérifications automatiques en continu, cela nous permet également de déceler des bugs plus vite, sans que cela affecte potentiellement les clients. »

 

Microsoft mise sur la blockchain

Après de timides premiers pas, le géant de l’informatique semble miser gros sur les technologies de la blockchain. En avril 2019, une campagne de Ripple (XRP) avait proposé l’intégration du service de paiement à Skype. En mai, Microsoft avait officiellement annoncé le lancement d’un outil de vérification d’identité basé sur la blockchain : l’Identity Overlay Network. Il semblerait donc que Microsoft ait pour projet d’occuper plusieurs terrains.

L’entreprise confirme en tout cas avoir pris conscience de l’ampleur de ces nouvelles technologies : « Malgré son lancement récent, la technologie inaltérable des registres distribués et de la blockchain a déjà généré beaucoup d’engouement. […] Dire qu’elle a un avenir prometteur serait un euphémisme. » Le géant de la Tech a les moyens de se tailler une part de choix dans la nébuleuse des producteurs de smart contracts. Reste à voir ce qu’il fera de cette influence.

👉 Pourquoi faut-il vérifier la sécurité des contrats autonomes ?

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdata twitter-soothsayerdata Site de Marine DebelloirMail de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar