Le gouvernement de Cuba vient d'annoncer officiellement son intention d'utiliser la cryptomonnaie à l'échelle nationale pour contrer les sanctions américaines visant le pays, ce qui n'est pas seulement une tendance haussière pour l'industrie dans son ensemble, mais pour une personne en particulier, John McAfee.

Il serait étonnant que Cuba accepte ...

En juin 2019, McAfee a atteint le port de La Havane après avoir fui les autorités des Bahamas. Le gouvernement américain avait également tenté d'extrader McAfee par l'intermédiaire du gouvernement des Bahamas. Depuis, il vit sur son bateau avec sa femme, deux gardes du corps et sept directeurs de campagne après avoir refusé de payer ses impôts pendant huit années consécutives.

Le programmeur informatique et candidat à la présidence américaine, se cache actuellement à La Havane et a salué sur Twitter la décision du gouvernement cubain et a aussi proposé de venir en aide au pays pour la mise en place de cette initiative.

 

[tweet 1146497376330420224 align='center']

Cuba prévoit d'utiliser la cryptomonnaie pour contourner les 63 années d'étranglement
économique imposées à 14 millions de Cubains par la folie du gouvernement américain.
Enfin, une application réelle à grande échelle pour les cryptomonnaies. Si Cuba veut mon aide, je suis là.

 

Pourtant, de nombreux partisans de McAfee se sont opposés au soutien qu'il apporte à Cuba. McAfee a répondu aux critiques en insistant sur le fait que des millions de Cubains vivent dans la pauvreté à cause de la politique américaine et qu'il veut faire tout son possible pour mettre un terme à cette situation.

 

Déjà d'autres initiatives similaires

Le mois dernier, John McAfee a annoncé avoir créé sa propre carte de débit Bitcoin (BTC), accessible à tous sans aucune vérification au préalable. 1 mois après, aucune nouvelle information concernant la carte n'a été publiée. Durant la même période, McAfee a aussi lancé son propre exchange de cryptomonnaies : McAfee Magic.

L'idée d'utiliser les cryptomonnaies pour contourner l'autorité et créer un libre-échange n'est pas nouvelle. La Russie, l'Iran et l'Inde ont tous entrepris des recherches sur une cryptomonnaie souveraine pour favoriser le commerce international. Le Venezuela a déjà mis en place ce type de cryptomonnaie, le Petro, qui est censé être soutenu par les réserves pétrolières du pays.

Avec les changements politiques et économiques à travers le monde, de plus en plus de pays entreprennent des recherches sur l'implémentation de ce type de monnaie et étudient en profondeur cette option comme une alternative au dollar américain comme norme pour le commerce international.

 

Lorsqu'on connait le passé sulfureux de McAfee, on peut avoir de forts doutes concernant son sérieux pour conseiller un état sur les cryptomonnaies. De plus, malgré le fait que les États-Unis cherchent à l’extrader, John McAfee compte se présenter aux élections américaines en 2020. Cherche-t-il désespérément à se faire accepter par Cuba pour peut-être avoir une chance d'échapper aux lois américaines ?

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments