YAM est mort, vive YAM

Il y a une semaine, Yam.Finance avait été érigé en exemple des projets de finance décentralisée (DeFi) douteux. Lancé dans la précipitation, son code n’avait pas été audité, ce qui a conduit à un bug dans le système de gouvernance, avec des effets catastrophiques : le cours du YAM est passé de 15 dollars à 0.25 dollar en moins de deux heures.

La communauté crypto s’est donc empressée de clore l’affaire en lançant un avertissement : oui, la DeFi est un domaine enthousiasmant, mais tout comme pour les ICO en 2017-2018, les paris peuvent être risqués. Sauf que l’enthousiasme autour du secteur est tel, que Yam.Finance semble être parvenu à renaître de ses cendres, si on en croit certains indicateurs…

👉 Lisez aussi : La plupart des tokens DeFi sont détenus par les 500 premières adresses

Les investisseurs repartent de plus belle

Comme l’explique une analyse de Messari, les investisseurs n’ont en effet pas été échaudés et ont continué à prendre part au projet. Pour preuve, la Valeur Totale Verrouillée (TVL) sur Yam.Finance, qui était passée de 750 millions de dollars à 200 millions de dollars lors du krach. Dans les jours qui ont suivi, elle est remontée et a dépassé les 400 millions de dollars :

TVL Yam.Finance YAM

Source : Messari via Twitter

La cause de ce regain de confiance, c’est certainement le plan de migration de Yam. L’équipe de développement a proposé à la communauté de migrer vers une version auditée du protocole, afin de sauver le projet. Autre signe de cet enthousiasme de la communauté, des investisseurs achètent du YAM sur le marché ouvert, car le cours semble être reparti sur une courbe ascendante :

Cours YAM hausse Yam.Finance

Source : Uniswap Vision – YAM/USDC

Deuxième chute pour Yam.Finance

Mais cette deuxième envolée serait-elle la dernière ? Depuis hier, la TVL de Yam.Finance a encore chuté, plus durement que la première fois. Au matin du 20 août, ce sont seulement 33 millions de dollars qui sont verrouillés sur le réseau… On vous dirait donc bien que le projet est maintenant enterré, mais l’histoire montre qu’en matière de DeFi, tout est actuellement possible. Il convient donc d'attendre la fin de la migration vers la version 2 de YAM afin de voir s'il aura le même succès que son grand frère.

Prudence donc. Comme le conclut Messari, l’enthousiasme pour ce type de projets ne semble pas prêt de retomber… Du moment qu’il y a de l’argent à gagner :

« On ne sait pas encore si cette remontée est due aux profits à court terme des yield farmers qui souhaitent se faire de l’argent facile au détriment des autres utilisateurs, ou si cette expérience peut devenir un outil financier utile. »

En attendant, on rappellera que le secteur de la DeFi pourrait être surévalué de 2,9 milliards de dollars, et qu’il convient donc de faire preuve de discernement…

👉 A lire également : Le « token inutile » de la DeFi YFI dépasse le cours du Bitcoin (BTC)

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments