Partager cet article :

 

La startup d’investissements Robinhood a procédé à une nouvelle levée de fonds, comme le rapporte Reuters. La jeune pousse parvient à débloquer plus de 300 millions de dollars de financements, ce qui lui permet de revoir à la hausse sa valorisation. Elle pourrait ensuite se lancer dans la gestion d’espèces pour ses clients.

 

Qui est Robinhood ?

La startup Robinhood (Robin des Bois en anglais) est parvenue à attirer l’attention de la crypto-communauté grâce à son fonctionnement avantageux pour ses utilisateurs. À l’origine spécialisée dans le trading d’actions, elle offre des services sans commission. En janvier 2018, elle avait ajouté les investissements en crypto-monnaies à sa liste de services. Au départ restreints au Bitcoin (BTC) et à l’Ethereum (ETH), ces derniers ont ensuite inclus le Bitcoin Cash (BCH), le Litecoin (LTC), le Dogecoin (DOGE) ainsi que l’Ethereum Classic (ETC).

Comme le rappelle Reuters, Robinhood permet de proposer des prix plus bas que la moyenne, grâce à un modèle modernisé. Son infrastructure est moins développée que celles de ses concurrents, et de nombreux processus ont été automatisés. C’est ce modèle qui lui a permis de se démarquer de ses nombreux concurrents tout en attirant un public plus jeune et connecté.

 

323 millions de dollars de levée de fonds pour Robinhood

Les investisseurs semblent avoir décelé le potentiel de Robinhood, puisqu’ils lui ont permis de lever 323 millions de dollars additionnels cette semaine. Cela fait grimper la valorisation de l’entreprise à 7,6 milliards de dollars. Le communiqué qui a accompagné ce lancement rappelle le but de Robinhood : « Nous utiliserons ces fonds pour continuer notre mission de démocratisation de la finance pour tous. » Plusieurs sociétés de capital-risque d’ampleur ont répondu présent, parmi lesquelles Ribbit Capital, Thrive Capital, New Enterprise Associates et Sequoia Capital.

Ces levées de fonds pourraient ne pas s’arrêter là. Un article de Bloomberg paru en mai dernier indiquait ainsi que la startup pourrait viser 10 milliards de dollars de valorisation. En attendant, l’entreprise souhaite diversifier à nouveau ses services. Son site Internet mentionne qu’elle se lancera bientôt dans la « gestion d’espèces » pour ses clients.

 

Pour l’instant, Robinhood n’est pas disponible en Europe, bien que des rumeurs lui prêtent des vues sur le Royaume-Uni. En attendant, de grandes entreprises essaient de reproduire cette success-story à l’américaine. C’est le cas de JFD Brokers, qui a annoncé en début d’année proposer le trading d’actions sans commissions. Le modèle d’eToro se rapproche cependant plus de Robinhood, car il propose également les investissements en crypto-monnaies.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdata twitter-soothsayerdata Site de Marine DebelloirMail de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar