Plusieurs jeux vidéo cryptos de construction attirent l’attention des joueurs en ce moment. Cette semaine, c’est Cryptovoxels, un jeu élaboré par un unique développeur, qui a créé la surprise en dépassant Decentraland en termes de volume de transactions.

 

Cryptovoxels : un outsider face à Decentraland

Comme l’explique Cryptobriefing, qui rapporte la nouvelle, les deux jeux ont des principes très similaires. Ils proposent des parcelles de terre virtuelles sous la forme de tokens Ethereum non fongibles (NFT). Ces tokens soutiennent le jeu, et permettent aux utilisateurs d’échanger ces parcelles, puis d’y construire des bâtiments variés. Stylistiquement, on est à la croisée de Second Life et de Minecraft, avec une économie blockchain appliquée par dessus.

👉 A lire sur le même sujet : une chasse au trésor en BTC dans Minecraft

 

Decentraland en difficulté ?

Cryptovoxels a donc dépassé le volume de transactions de Decentraland la semaine dernière, avec 117 transactions totalisant 74 000 dollars. De son côté, Decentraland n’a géré que 94 transactions pour un total de 64 800 dollars. Pour comparaison, Decentraland affichait encore en février dernier des volumes de transaction dépassant 550 000 dollars par semaine.

Cette chute est notable, car Decentraland est considéré comme l'un des jeux vidéo blockchain les plus prometteurs du moment. Cette tendance avait également été observée dans un rapport de Nonfungible, qui indiquait que les transactions en dollars de Gods Unchained dépassent maintenant celles de Decentraland. Pourtant, le jeu avait fait parler de lui en 2019, grâce notamment à la vente d’un emplacement baptisé “The Secret of Satoshi Garden”, qui s’était échangé pour la modique somme de 1,299,999 MANA, soit 80 663 USD.

Les volumes de transaction de Cryptovoxels n’ayant pas particulièrement fait de bond ces dernières semaines, c’est bien un essoufflement de Decentraland qui a eu lieu. La cause de ce désamour est probablement à aller chercher du côté des critiques qui ont été faites depuis son lancement en février dernier. On lui reproche des frais de transactions élevés, des mécanismes sociaux favorisant peu l’interaction avec les autres joueurs, ainsi que des problèmes de performance. Le résultat, c’est que seuls 64 utilisateurs actifs ont été enregistrés sur le jeu ces dernières 24h, selon les données de dAppRadar. Decentraland devra donc sortir les rames pour raviver à nouveau l’intérêt qui avait accompagné sa sortie.

 

Les deux jeux vidéo ne sont en tout cas pas seuls sur ce marché. Un autre concurrent a fait parler de lui récemment : The Sandbox. Lors de sa première vente, il a cédé ses terrains virtuels en quatre heures seulement, et a vendu récemment 206 000 dollars de LAND. La compétition promet donc d’être acharnée entre ces trois jeux vidéo cryptos.

👉 Pour aller plus loin, consultez notre dossier sur les jeux vidéo cryptos

 

Source image : Cryptovoxels via Facebook

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments