Cryptoast a récemment eu l'opportunité de s'entretenir avec le CEO d'EMURGO, Ken Kodama. EMURGO est la branche commerciale du projet Cardano (ADA). L'entité a pour mission de faire adopter Cardano en construisant, en investissant et en conseillant des projets ou des organisations vers l'utilisation de l'écosystème blockchain de Cardano. Voici notre interview avec M. Kodama :

 

Comment EMURGO travaille-t-il avec les autres entités de l'écosystème Cardano, IOHK et la Fondation Cardano ?

Ken Kodama : Cardano est le nom du projet commun mené par trois entités : EMURGO, Input Output Hong Kong (IOHK) et la Fondation Cardano. EMURGO est la branche commerciale officielle qui se concentre sur la promotion de l'adoption mondiale de Cardano à travers l'investissement, l'éducation, les services de conseil, et la mise en place de projets et d'organisations qui adoptent l'écosystème de la blockchain décentralisée de Cardano. Nous accélérons également l'application pratique de l'ADA et fournissons de l'utilité et de la liquidité aux détenteurs d'ADA de diverses manières telles que l'inscription de l'ADA au listing de plus d'exchanges, l'adoption par les commerçants des paiements ADA, le développement d'un wallet mobile pour l'ADA, le développement de l'explorateur de blockchain Cardano (Seiza), etc.

IOHK se concentre sur le développement technique, et la Fondation Cardano se concentre sur le maintien des règles et des normes Cardano ainsi que de la gestion communautaire.

Chaque entité est distincte et totalement indépendante, mais nous œuvrons tous en étroite collaboration les uns avec les autres pour construire l'écosystème Cardano sur tous les fronts.

 

Quelle est la vision d'EMURGO pour l'avenir ?

Ken Kodama : Chez EMURGO, nous pensons que la blockchain devient une infrastructure sociale vitale, tout comme Internet, et permet un monde plus connecté et plus équitable. Notre vision est de donner à toutes les organisations et à tous les développeurs les moyens de construire des solutions globales embrassant la technologie de la blockchain pour un avenir meilleur. Les solutions de troisième génération de la blockchain de Cardano, axées sur la recherche, constituent un moyen efficace de concrétiser cette vision.

 

Quelles sont les principales différences entre les activités de marketing menées avec succès dans le cadre des projets de la blockchain et les activités de marketing traditionnelles ?

Ken Kodama : En particulier dans l'environnement de la blockchain, le marketing et le fait d'être actif sur les médias sociaux jouent un rôle important dans le succès du marketing de la blockchain. Comme la blockchain est un sous-produit intrinsèquement technique de l'Internet numérique, les activités de marketing en ligne nous permettent d'atteindre plus efficacement notre communauté mondiale. Aux côtés des plateformes traditionnelles de médias sociaux, les plateformes         « alternatives » privilégiées par la communauté de la blockchain sont également précieuses pour la transmission de notre message.

Les équipes techniques et les équipes marketing doivent également être sur la même longueur d'onde et se synchroniser régulièrement pour se tenir mutuellement au courant des dernières nouvelles et évolutions. Cela permet à l'équipe marketing de communiquer clairement avec la communauté et d'informer les équipes techniques des commentaires des internautes sur les médias sociaux.

De plus, comme l'espace de la blockchain fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, avec une véritable communauté mondiale, le contenu produit doit être adapté à des fuseaux horaires spécifiques afin de maximiser l'audience.

Keisha DePaz, responsable mondial des médias numériques d'EMURGO, a récemment présenté une conférence sur les conseils de stratégie du marketing numérique appliqués à la blockchain, que vous pouvez visionner ici.

 

Emurgo

L'équipe d'EMURGO

 

Y a-t-il des domaines dans lesquels vous vous concentrez pour élargir l'utilisation et la connaissance de la blockchain ?

Ken Kodama : EMURGO attache de grandes valeurs à l'importance de l'éducation des développeurs du secteur de la blockchain pour qu'elle devienne à terme la base technique de la croissance de l'écosystème Cardano. C'est ainsi qu'EMURGO a lancé son unité éducative en Inde avec la création d'EMURGO India au début de cette année afin d'offrir une variété de filières sur mesure pour les étudiants universitaires, les professionnels du développement, les entreprises et le grand public.

En Inde en particulier, l'offre de développeurs blockchain compétents est insuffisante pour répondre à la demande croissante des entreprises. Selon un rapport mondial sur les développeurs blockchains, sur un total de plus de 22 millions de développeurs dans le monde, il n'y a que 107 000 développeurs spécialisés dans la blockchain dans le monde, avec seulement un pourcentage de ces développeurs réellement compétents pour l'industrie.

Au début de cette année, EMURGO a également mis en place son accélérateur dLab/EMURGO en partenariat avec SOSV. Cela nous permet de soutenir et d'accélérer les projets blockchain avec des cas d'utilisation potentiels qui montrent une synergie avec les solutions blockchain de troisième génération de Cardano.

Ainsi, EMURGO se concentre sur la mise en place et la fourniture de l'infrastructure d'éducation et de soutien nécessaire pour fournir à l'écosystème Cardano des développeurs et des projets qui traiteront des cas réels d'utilisation de sa blockchain.

 

Pensez-vous que les jeux vidéo pourraient être une bonne manière de promouvoir les utilités de Cardano ?

Ken Kodama : Le jeu vidéo est l'une des nombreuses industries qui, à notre avis, pourraient bénéficier de la mise en œuvre de solutions basées sur une blockchain pour fournir des services uniques aux consommateurs. Beaucoup de jeux se dirigent ou se sont déjà dirigés vers l'espace numérique et virtuel en ligne où les utilisateurs sont déjà familiarisés avec les transactions en devises virtuelles. Les solutions basées sur la blockchain en dehors des monnaies virtuelles peuvent fournir des fonctionnalités supplémentaires de transparence, de sécurité et de traçabilité, ainsi que, entre autres, pour le marché mondial du jeu.

Ainsi, EMURGO a forgé des partenariats avec des associations commerciales en Corée du Sud pour faire une percée sur le marché sud-coréen où les entreprises et les utilisateurs de jeux vidéo sont déjà très développés en termes d'infrastructure et de capacités technologiques. Nous explorons des opportunités potentielles pour aider les entreprises de ce secteur à implémenter des solutions basées sur une blockchain dans leurs marchés verticaux existants et nous pensons que Cardano est particulièrement bien adapté pour répondre à leurs besoins, car il est évolutif, durable et interopérable avec les autres systèmes.

 

Pensez-vous que l'avenir des opérations de Cardano est d'être entre les mains de la communauté ?

Ken Kodama : En définitive, Cardano est un projet open source qui s'oriente vers une décentralisation complète avec l'ère Shelley, puis vers des smart-contracts avec l'ère Goguen, le scaling avec l'ère Basho et une gouvernance avec l'ère Voltaire. Récemment, l'accent a été mis sur le Testnet Incentivized Testnet de Cardano - le début de l'ère Shelley qui apportera à Cardano une décentralisation complète et des fonctions de staking. Avec ce testnet incitatif, les détenteurs d'ADA pourront déléguer leur staking d'ADA ou eux-mêmes gérer un pool de staking afin d'être récompensés par de véritables ADA.

Comme l'indique la roadmap de Cardano : « Pendant que nous construisons Cardano, nous ne sommes que des gardiens. Lorsque le réseau sera entièrement décentralisé, il appartiendra à la communauté, et ce sera la communauté qui décidera de son avenir grâce à des fonctions de gouvernance avancées. »

EMURGO et nos partenaires de l'écosystème Cardano font des progrès constants vers ces objectifs et nous publions les derniers développements sur nos canaux sociaux. EMURGO publie ses avancés mensuelles au travers de vidéos sur sa chaîne YouTube, alors abonnez-vous !

 

Ken Kodama

Ken Kodama lors de la Japan Blockchain Conference de 2019, Yokohama

 

Comment la communauté française peut-elle en savoir plus et contribuer à Cardano et EMURGO ?

Ken Kodama : EMURGO encourage vivement les amateurs de Cardano du monde entier à nous contacter et à nous faire part de leurs commentaires. Nous avons beaucoup de contenu qui peut être traduit dans des langues locales comme le français et nous serions heureux de recevoir vos contributions.

Notre responsable de la direction marketing, Florian Bohnert, est en outre français et a enregistré plus tôt cette année un podcast sur EMURGO et Cardano, que vous pouvez écouter ici.

En attendant, nous vous invitons à consulter notre site et nos canaux de médias sociaux pour prendre connaissance des derniers développements, et n'hésitez pas non plus à nous faire part de vos commentaires à l'adresse info@emurgo.io.

 

Nous tenons une fois de plus à remercier toute l'équipe d'EMURGO et tout particulièrement Ken Kodama qui a accepté de répondre à nos questions. Les efforts d'EMURGO pour promouvoir l'adoption de la blockchain Cardano servent tout autant l'intérêt commun de la blockchain et aide à faire connaître cette nouvelle technologie aux masses par l'intermédiaire de nombreuses innovations.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les solutions qu'EMURGO met à la disposition de la communauté pour l'utilisation de Cardano et de son token, l'ADA, vous pouvez retrouver notre présentation sur le sujet ici.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments