La crise du Covid-19 touche aussi la blockchain - La société de technologie logicielle ConsenSys, spécialisée dans le développement de solutions autour d'Ethereum (ETH), a licencié 14% de son personnel.

 

ConsenSys affaiblie

Les difficultés économiques mondiales liées au Covid-19 n'auront pas épargné ConsenSys. Un représentant de la société blockchain a ainsi cité l'impact de la pandémie actuelle sur ses perspectives commerciales.

Par conséquent, ce sont un total de 91 personnes qui ont été licenciées. Les branches de la société concernées par ces licenciements n'ont pas été dévoilées.

L'information a été partagée par Decrypt, un média crypto et blockchain financé par ConsenSys. Decrypt est néanmoins indépendant de cette entreprise sur le plan éditorial et n'a pas été touché par ces licenciements.

Le fondateur et PDG de ConsenSys, Joseph Lubin, a fait part de cette difficile décision lors d'une réunion générale sur Zoom le 20 avril :

J'ai envisagé de nombreux leviers que nous pourrions utiliser pour faire face à cette tempête. J'ai consulté de nombreuses personnes à l'intérieur et à l'extérieur de l'entreprise. J'ai poursuivi les conversations avec des investisseurs potentiels. J'ai passé en revue les programmes d'aide du gouvernement. J'ai exploré les moyens de collaborer avec d'autres projets dans l'écosystème.

Cette décision fait suite à une série de licenciements ayant eu lieu en février dernier, au cours de laquelle 14% des effectifs avaient également été licenciés.

Ainsi, ConsenSys comptait au début de l'année environ de 850 employés et en compterait maintenant un peu plus de 600.

 

La société reste positive

Dans des propos recueillis par The Block, ConsenSys affirme que cette décision était nécessaire pour soutenir la mission de l'entreprise et son engagement à long terme envers ses clients, qui, dans de nombreux cas, comptent sur elle pour des déploiements essentiels.

Bien que cette phase de licenciement est assez conséquente, tous les aspects opérationnels clés de l'entreprise sont préservés pour assurer le développement et le service des produits et solutions clés.

La société a ainsi été confortée dans ses décisions par la résilience du réseau Ethereum et l'essor de la finance décentralisée (DeFi) malgré les conditions défavorables du marché.

En février dernier, J.P. Morgan Chase & Co, la plus grande banque des États-Unis, envisageait de fusionner son unité blockchain Quorum avec ConsenSys. Aujourd'hui, si une telle fusion devait avoir lieu, ConsenSys pourrait grandement en profiter de connaître un second souffle.

👉 Pour en savoir plus : JPMorgan pourrait fusionner son unité blockchain Quorum avec ConsenSys.

 

La dernière série de licenciements de cette ampleur pour une société blockchain est celle ayant touché Chainalysis. En novembre dernier, la société spécialisée dans l'analyse de la blockchain se séparait de 20% de ses employés.

👉 Pour en savoir plus : La société blockchain Chainalysis réduit ses effectifs de 20%.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments