La marque Hermès avertit un créateur de NFT qui propose des imitations de ses sacs Birkin

Le secteur des tokens non fongibles (NFT) est suffisamment nouveau – et suffisamment étendu – pour que des projets parfois douteux émergent. La marque de luxe Hermès vient d’en faire l’expérience, puisqu’elle a noté qu’un créateur profitait de son image de marque en proposant des NFT basés sur des sacs Birkin.

La marque Hermès avertit un créateur de NFT qui propose des imitations de ses sacs Birkin

Des sacs Birkin sous forme de NFT, non autorisés par Hermès

Les sacs Birkin, qui se vendent dans la vie réelle entre 9 000 et 500 000 dollars, sont une des images les plus solidement associées à la marque. C’est sans doute pourquoi Mason Rothschild a choisi de créer des « MetaBirkins », c’est-à-dire des sacs numériques en NFT, dont la forme ressemble fortement à ceux proposés par Hermès.

Ceux-ci se sont vendus plutôt bien. Selon les données publiées sur OpenSea, on a récemment assisté à des ventes dépassant les 20 000 dollars, pour plusieurs de ces sacs numériques de luxe. Au total, cela aurait permis au créateur du projet de récolter pas moins de 790 000 dollars.

? Retrouvez toute l’actualité des tokens non fongibles (NFT)

Cryptoast Research : naviguer dans la crypto aux côtés d'experts

Hermès montre les dents

L’ironie de l’affaire, c’est que Mason Rothschild lui-même avait accusé des arnaqueurs de vendre de fausses versions de ses créations… Et c’est maintenant lui qui est accusé par Hermès, selon un rapport du Financial Times. La marque de luxe a en effet annoncé qu’elle considérait que le projet de NFT portait atteinte à sa propriété intellectuelle. Elle a ainsi expliqué :

« Hermès n’a pas autorisé ou consenti à la commercialisation ou à la création de notre sac Birkin par Mason Rothschild dans le metaverse. […] Ces NFT sont un exemple de faux produits Hermès qu’on trouve dans le metaverse. »

On note aussi que Hermès ne compte pour l’instant pas se lancer dans les NFT. La marque considère en effet qu’il y a plus de valeur dans « l’expression tangible d’objets physiques, qui ont été créés à la main ».

Pour l’instant, le projet MetaBirkins est toujours disponible sur OpenSea. Il est possible que des ramifications légales aient lieu à un moment, et ce malgré un message d’avertissement de Mason Rotschild, qui précise bien que le projet n’est pas lié à Hermès.

? À lire – La marque de luxe Balmain continue les initiatives impliquant des NFTs

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Emails inédits de Satoshi Nakamoto – 5 révélations sur le créateur de Bitcoin (BTC)

Emails inédits de Satoshi Nakamoto – 5 révélations sur le créateur de Bitcoin (BTC)

Un exchange envoie par erreur 650 000 dollars à un utilisateur... Qui s'enfuit avec les fonds

Un exchange envoie par erreur 650 000 dollars à un utilisateur... Qui s'enfuit avec les fonds

4,3 milliards de dollars : c'est le montant que Binance doit désormais régler à la justice américaine

4,3 milliards de dollars : c'est le montant que Binance doit désormais régler à la justice américaine

Uniswap : pourquoi le token UNI est-il en hausse de 40 % sur la semaine ?

Uniswap : pourquoi le token UNI est-il en hausse de 40 % sur la semaine ?