Un nouveau fonds de Grayscale se concentre sur les concurrents d’Ethereum

Grayscale, le gestionnaire d’actifs spécialisé dans les cryptomonnaies, lance un nouveau fonds : le Grayscale Smart Contract Platform Ex-Ethereum Fund, ou plus simplement GSCPxE. Derrière ces termes un peu nébuleux se cache en réalité un panier de gas token de différentes blockchains concurrentes à Ethereum (ETH).

C’est donc une nouvelle solution d’exposition diversifiée qui s’offre aux investisseurs, en répondant à un besoin précis des clients de l’entreprise. Le réseau Ethereum reste en effet dominant, mais ses concurrents se sont démarqués ces derniers mois en proposant des alternatives. Les clients de Grayscale expriment donc désormais le besoin de miser sur d’autres écosystèmes de smart-contracts, dans l’optique où ceux-ci continueraient à prendre de l’ampleur.

C’est une logique confirmée par Michael Sonnenshein, le PDG de Grayscale, au sujet de ce nouveau fonds spéculatif :

« La technologie des smart-contracts est essentielle à la croissance de l’économie numérique, mais il est encore trop tôt pour savoir quel réseau l’emportera […]. La beauté de GSCPxE est que les investisseurs n’ont pas à choisir un seul gagnant et peuvent à la place accéder au développement de l’écosystème […] via un véhicule d’investissement unique. »

👉 Pour en apprendre plus – Retrouvez toutes nos fiches de présentation cryptos

Commandez notre livre

publié aux éditions Larousse 👆

La composition de GSCPxE

Le produit est conçu pour répliquer la performance de l’indice SCPXX de CoinDesk. Notez que cette société, tout comme Grayscale, fait partie intégrante du fonds d’investissement Digital Currency Group. La composition de cet indice se présente comme suit, au moment de la rédaction de cet article :

  • Cardano (ADA) : 24,82 % ;
  • Solana (SOL) : 23,41 % ;
  • Avalanche (AVAX) : 19,11 % ;
  • Polkadot (DOT) : 15,19 % ;
  • Polygon (MATIC) : 9,23 % ;
  • Algorand (ALGO) : 4,26 % ;
  • Stellar (XLM) : 3,98 %.

Ce fonds n’est cependant pas destiné aux particuliers, il concernera plutôt les institutionnels, dans le sens où il faudra être accrédité par Grayscale pour pouvoir négocier les titres. Les frais de bases sont de 2,5 % annuels et le ticket d’entrée minimal s’élève à 50 000 dollars.

Cela reste une nouvelle intéressante pour l’écosystème crypto en général. Comme tout ajout de nouveau fonds par Grayscale, cela tend à suggérer une tendance de la part des investisseurs institutionnels, et donc un afflux de capital potentiel. Désormais, c’est une diversification plus large qui se dessine, accompagnant ainsi, cette idée d’un futur multi-chaînes.

👉 Sur le même sujet – Grayscale envisage l’ajout de plusieurs tokens du metaverse à ses produits d’investissement

Source : Grayscale

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Vincent Maire

twitter-soothsayerdata

Je découvre timidement le monde de la blockchain fin 2018 lors de ma quête de liberté financière. D'abord investi modérément, ce n'est que deux ans plus tard que je prends le pari de tout miser sur le mouvement qui se dessine alors. Je consacre ensuite 2021 à mieux me former pour acquérir plus de connaissances et de sérieux. Comme j'aime souvent le dire : j'ai encore un milliard de choses à apprendre. Et ce que je sais, je souhaite le partager avec vous.
Tous les articles de Vincent Maire.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments