FedNow, l'alternative américaine aux stablecoins et monnaies numériques de banque centrale (MNBC) ?

La Réserve fédérale des États-Unis a confirmé le lancement de FedNow, son service de paiement instantané entre institutions bancaires. Ce projet d’ampleur permettra des transferts rapides entre établissements bancaires, afin de moderniser le système actuel. Certains y voient la réponse de la Fed aux stablecoins, et aux monnaies numériques de banque centrale (MNBC) qui sont actuellement en train de se développer dans le monde. Quels sont les risques et les opportunités présentés par ce nouveau système ? On fait le tour du sujet, avec l’aide de plusieurs experts.

FedNow, l'alternative américaine aux stablecoins et monnaies numériques de banque centrale (MNBC) ?

FedNow, le projet phare de la Réserve fédérale des Etats-Unis

FedNow est un projet de longue haleine pour la Réserve fédérale des États-Unis : il a en effet été annoncé en 2019 et était en développement depuis. Lancée en juillet 2023, la technologie vise à proposer des moyens de transférer des fonds de manière instantanée entre les banques et les autres acteurs du système financier. Les transferts bancaires aux États-Unis reposent à ce jour sur le système SWIFT, qui malgré son nom est particulièrement lent. Il faut en effet parfois compter plusieurs jours pour envoyer n’importe quelle somme, un délai de plus en plus critiqué à l’heure où les technologies FinTech explosent.

Pour la Réserve fédérale, l’enjeu est donc de fluidifier les transferts, et de les accélérer fortement, en les prenant en compte quel que soit le moment de la semaine ou de la journée. Le service, qui est entièrement contrôlé par la banque centrale, a été proposé à l'été 2023. Les intéressés ont été formés par la Réserve fédérale à partir du mois d’avril, afin de se familiariser avec la technologie.

Plusieurs institutions financières, les processeurs de paiement les plus proéminents aux Etats-Unis, et le Trésor américain, étaient sur la liste d’attente afin de commencer à tester FedNow. L’espoir de la Fed, c’est que FedNow devienne le service de référence, et contribue ainsi à soutenir l’hégémonie d’un dollar en difficultés ces derniers mois.

Le premier vice-président de la Réserve fédérale, Ken Montgomery, s’est félicité de cette perspective :

« Nous ne pourrions pas être plus enthousiastes en ce qui concerne le lancement prochain de FedNow. [Le service] permettra à toutes les institutions financières participantes, de la plus petite à la plus grande, n’importe où dans le pays, d’offrir une solution de paiement instantanée moderne. »

Acheter des cryptos sur eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)

Un concurrent direct d’une MNBC ou des stablecoins ?

La Fed parviendra-t-elle à proposer un système efficace et pouvant concurrencer les autres technologies financières émergentes ? C’est la question qui est posée à ce stade. Certains voient en effet dans FedNow une réponse au secteur de la blockchain, en particulier aux stablecoins. Ces derniers ont en effet pour intérêt d’être transférables de manière fluide et rapide, sans nécessiter les délais de traitement propres aux banques. Un point que souligne Nathalie Janson, professeure associée d’économie à NEOMA Business School :

« FedNow est un moyen d’offrir des paiements instantanés comme nous l’avons fait en zone euro. De ce point de vue, la Fed rattrape un retard en matière de paiement interbancaire. Son déploiement aujourd’hui est également le résultat de la concurrence exercée par l’arrivée des cryptos et des stablecoins, qui la mettent sous pression. C’est la vertu de la concurrence. »

On notera cependant que la comparaison s’arrête là : les stablecoins existent en effet généralement sans contrôle central tel qu’il est envisagé par la Fed. Par ailleurs, FedNow n’est pas en soi une technologie aboutie, comme l’explique Xavier Lavayssière, chercheur indépendant en finance numérique :

« Il est à noter qu’en soit FedNow n’est pas une solution de paiement complète, il s’agit d’une infrastructure de règlement, la qualité finale du service dépend de l’implémentation de solutions de paiement utilisant FedNow. »

Prudence donc : si l’on peut considérer FedNow comme une grande avancée pour la « Fed », c’est bien dans son implémentation qu’elle sera jugé.

👉 Pour aller plus loin – Stablecoin, tout savoir sur ce type de cryptomonnaie

Une alternative à une monnaie numérique de banque centrale (MNBC) ?

Ce qui est cependant certain, c’est que la Fed va tester ce nouveau système afin de voir s’il peut se substituer à une éventuelle monnaie numérique de banque centrale (MNBC), ou s’il sera complémentaire. Pour rappel, les MNBC telles qu’elles sont envisagées par d’autres banques centrales du monde sont des représentations numériques de la monnaie fiduciaire d’un pays, et leurs fonctionnements reposent en grande majorité sur la blockchain. Ce n’est pas le cas de FedNow, qui utilise une technologie différente. Par ailleurs, les deux systèmes ne répondent pas aux mêmes besoins, selon Nathalie Janson :

« Certes le paiement instantané montre qu’on n’a pas besoin de déployer une MNBC pour être efficace dans les paiements. Ce n’est cependant pas à proprement parler une alternative parce qu’une MNBC peut remplir d’autres rôles. »

En tant qu’actif, une MNBC peut en effet avoir un rôle de réserve de valeur, il ne s’agit pas d’un « simple » outil de transfert monétaire. La question de la nécessité d’une monnaie numérique annexe se posera donc nécessairement pour la Fed, à l’heure où un nombre croissant d’économies ont verbalisé une volonté de se détacher du dollar.

👉 Pour aller plus loin – Monnaies numériques de banque centrale (MNBC) – C’est quoi et comment fonctionnent-elles ?

Des systèmes similaires qui se construisent dans le monde

La frilosité de la Fed en ce qui concerne une MNBC semble donc partiellement liée à FedNow, et à son succès éventuel. Un positionnement confirmé par Jerome Powell au début du mois de mars 2023, qui évoquait les différents axes de développement des États-Unis, dont les tests en matière de monnaie numérique :

« Il s’agit d’une sorte d’expérimentation initiale. Comment cela pourrait-il fonctionner ? Est-ce que ça fonctionne ? Quelle est la meilleure technologie ? »

D’autres systèmes de règlement rapide ont en effet été développés, et leur adoption montre qu’ils répondent à des besoins, selon Xavier Lavayssière :

« Il me semble que les systèmes de règlement rapide répondent à beaucoup d’objectifs affichés des MNBC. C’est particulièrement vrai dans les pays en voie de développement, qui ont ainsi une solution à bas coût pour le secteur public à condition de définir le design approprié. Le succès de PIX et UPI [deux systèmes de réglement ndlr.] n’est pas seulement une infrastructure, mais une gestion magistrale de la relation avec les acteurs privés. »

C’est en effet tout l’enjeu : proposer un système qui soit efficace… Et bien gérer la relation avec les acteurs privés, sans laquelle FedNow ne sera pas utilisé. C’est un point qui a freiné notamment TIPS, une solution européenne qui n’a pas encore particulièrement fait d’émules chez les institutions bancaires. Mais selon Nathalie Janson, l’arrivée de FedNow est aussi partiellement symbolique, car elle permet de « montrer que la Fed peut également innover ». A l’heure où les technologies financières se privatisent de plus en plus, c’est en effet un enjeu crucial pour l’institution américaine.

👉 Écoutez cet article et toutes les autres actualités crypto sur Spotify

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Source : Réserve fédérale, communiqué

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
GERARDI

Sur quoi est basé cette technologie ?

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Baisse du Bitcoin (BTC) : presque 1 milliard de dollars liquidés sur le marché des cryptomonnaies

Baisse du Bitcoin (BTC) : presque 1 milliard de dollars liquidés sur le marché des cryptomonnaies

Le marché des cryptomonnaies dans le rouge vif alors que la tension monte entre Israël et l'Iran

Le marché des cryptomonnaies dans le rouge vif alors que la tension monte entre Israël et l'Iran

L'USDT pourrait être retiré des plateformes d'échange européennes avant juin 2024

L'USDT pourrait être retiré des plateformes d'échange européennes avant juin 2024

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024