Qu'est-ce qu'Ethereum Name Service (ENS) ?

Si vous avez déjà interagi avec la blockchain Ethereum, vous aurez remarqué que la manipulation des adresses est un calvaire sans nom. C'est ce que veut résoudre l'Ethereum Name Service (ENS) en proposant des adresses lisibles et compréhensibles, liées à des adresses classiques. Découvrons ensemble le fonctionnement de ce protocole du Web3 ainsi que les nombreuses autres intégrations et fonctionnalités de l'ENS.

Qu'est-ce qu'Ethereum Name Service (ENS) ?

L’Ethereum Name Service, c’est quoi ?

Ethereum Name Service (ENS) est originellement un standard d’adresses de la blockchain Ethereum (ETH). Contrairement aux adresses classiques composées d’une liste illisible de caractères, les adresses ENS peuvent être choisies par leurs propriétaires et donc être lisibles. Par exemple, au lieu d’envoyer des fonds à 0xb4hg…, il suffit de l’envoyer à vitalik.eth, beaucoup plus simple à dire, à écrire et surtout à mémoriser.

ENS veut ainsi devenir le Domain Name Service (DNS) du Web3. C’est ce DNS par exemple qui vous permet d’accéder à Cryptoast en tapant cryptoast.fr dans votre navigateur au lieu de 185.51.219.238. Tout comme le DNS, il existe bien d’autres utilités, ne s’arrêtant pas aux simples paiements.

👉 Pour aller plus loin – Qu’est-ce que le Web3, cette version décentralisée d’Internet ?

De nombreuses opportunités pour l’ENS

Des adresses publiques illisibles

Lorsque l’on crée un portefeuille sur une blockchain, on reçoit deux clés. Une privée, à laquelle personne ne doit avoir accès, et une publique, qu’il faut donner à droite et à gauche afin d’interagir avec le monde de la blockchain. Cette dernière est également appelée l’adresse d’un compte.

En effet, la clé privée peut être visualisée comme la clé d’une maison. Celle-ci doit être conservée par son propriétaire initial et si elle devient publique, alors tout le monde pourra se rendre à l’intérieur pour y faire ce que bon lui semble. La clé publique, c’est l’adresse de la maison. Les gens savent que vous habitez là, et savent donc comment vous joindre. Ils ne peuvent cependant pas accéder à vos informations personnelles.

Le problème intervient quant à la nature de ces adresses. Comme on parle de blockchains, celles-ci sont des hash (de longues suites de caractères illisibles). Pour la clé privée, ce n’est pas un problème, car celle-ci n’est pas destinée à être partagée. Néanmoins, pour l’adresse publique, cela devient vite embêtant.

Un surnom pour son adresse blockchain

Afin de comprendre ce problème, imaginez une personne avec un nom à 15 mots (ce qui arrive dans certaines parties du monde). Il est invraisemblable que toutes ses connaissances l’appellent par son nom complet. Ainsi, il choisit un de ces mots ou un surnom afin de rendre la tâche plus simple aux personnes qui l’entourent. Son nom officiel est inchangé, mais les gens l’appellent différemment par simplicité. Tout cela est fait en sachant que son surnom redirige vers son nom complet.

L’ENS intervient dans ce cas de figure. C’est un protocole qui permet à un utilisateur de créer un surnom unique pour son adresse publique Ethereum trop complexe. Ainsi, dès qu’un autre utilisateur voudra interagir avec cette personne, il le fera par le biais de ce surnom, qui redirigera vers l’adresse publique originale et complète.

En mai 2022, plus de 36 millions de dollars de tokens JUNO ont été perdus en une seule transaction à cause d’une faute de frappe. En effet, copier ou taper des adresses de 64 caractères qui n’ont aucune signification est la porte ouverte à tout type d’erreurs qui peuvent être évitées par le biais d’adresses courtes et compréhensibles. Une preuve que l’ENS est une innovation nécessaire, levant un frein important lié à la complexité des adresses Ethereum.

ens_metamaskFigure 1 : Exemple d’utilisation d’une adresse ENS dans MetaMask

Un DNS évolué et décentralisé

Comme expliqué plus tôt, l’Ethereum Name Service est en quelque sorte le DNS de la blockchain Ethereum. Cependant, l’ENS offre bien plus de possibilités que ce dernier. Tout d’abord, l’ENS est décentralisé. Avec le DNS, chaque nom de domaine est stocké dans une base de données centralisée, appelée « Nameserver » où il est relié à son adresse IP. Ainsi, si celle-ci se fait attaquer, votre site (ou adresse) peut se voir inaccessible jusqu’à la résolution du problème. Les possibilités de censures sont également à pointer du doigt.

Le 9 août 2022, le domaine de protocole de finance décentralisée Curve Finance a été piraté par le biais d’un Nameserver. Une perte de 570 000 dollars s'ensuivit, ce qui prouve bien la nécessité de pouvoir stocker et héberger son domaine sur une plateforme décentralisée.

De leur côté, les domaines ENS sont tous stockés sur la blockchain Ethereum et ne sont donc pas exposés aux risques mentionnés ci-dessus. Ainsi, lorsqu’il est couplé à l’InterPlanetary File System (IPFS) ou Arweave, des systèmes de stockage décentralisés, un domaine ENS peut rediriger vers un site Web entièrement décentralisé (de bout à bout). Ceci constitue une fondation cruciale dans le développement du Web3.

👉 En savoir plus sur l'IPFS, un réseau de partage de fichiers distribué

Concrètement, comment fonctionne Ethereum Name Service ?

Une série de smart contracts sur Ethereum

Vous l’aurez compris, ENS est en quelque sorte un DNS décentralisé. À la manière de ce dernier, il existe un « registrar » qui contrôle le domaine, dans ce cas, c’est le « .eth ».

Ainsi, toute personne voulant créer une adresse devra interagir avec ce registrar, afin d’obtenir le contrôle de son domaine, par exemple « vitalik.eth ». Cet utilisateur a maintenant un contrôle complet sur ce domaine et tous ses sous-domaines.

Il est par exemple libre de créer « wallet.vitalik.eth », car le registrar .eth lui a fourni l’accès à vitalik.eth. Cela peut paraître complexe, mais tous les services de noms de domaine fonctionnent de cette façon, y compris l’ENS.

Comme l’ENS est décentralisé, il repose sur des smart contracts hébergés sur la blockchain Ethereum. Les deux plus importants sont expliqués ci-dessous :

  • Le « Registry » est un grand registre qui enregistre tous les domaines de l’ENS. C’est donc un smart contract central contenant pour chaque domaine l’adresse du propriétaire ainsi que l’adresse d’un second smart contract : le « Resolver » ;
  • Les « Resolvers » sont des smart contracts chargés de pointer dans les bonnes directions. Ce sont eux qui font correspondre les domaines ENS aux données choisies par son propriétaire. Dans le cas d’un domaine ENS simple, c’est le resolver qui fait le lien entre vitalik.eth et l’adresse Ethereum 0xb4hg....

ens smart contracts

Figure 2 : Les deux types de smart contract du protocole ENS

Le concept des Namehash

Si l’utilisation d’un domaine comme vitalik.eth est très simple pour l’œil humain, il l’est beaucoup moins pour un smart contract. C’est pour cette raison, et afin d’optimiser la gestion des ressources sur l’Ethereum Virtual Machine (EVM), que l’ENS fonctionne avec des hashs de 256 bits.

Namehash est un processus récursif permettant de générer un hash unique pour chaque domaine considéré comme valide. Par exemple, ENS traitera le nom de domaine john.eth comme étant 0x787192fc5378cc32aa. Cela peut paraître complètement contre-productif lorsque l’on connaît l’intérêt des adresses ENS, mais c’est une étape nécessaire lorsqu’il s’agit d’ordinateurs, et en particulier de l’EVM.

Le token ENS, un accès à la gouvernance du protocole

En novembre 2021, le protocole ENS a lancé son token éponyme par l’intermédiaire d’un airdrop. Celui-ci comprend tous les utilisateurs ayant interagi avec l’application avant une date limite. Au total, 25 millions de tokens ENS ont été offerts aux utilisateurs du protocole, soit 25 % de la supply.

Le token ENS donne accès à des droits concernant la gouvernance du protocole. Ainsi, plus vous avez de tokens ENS, plus vous avez de voies quant à la prise de décisions importantes. Peu de temps après l’airdrop des tokens ENS, un vote a été organisé pour créer une constitution régissant les règles, notamment de censure, du protocole ENS. Celle-ci est aujourd’hui disponible en PDF ou sous format papier en nombre limité.

cryptoast logo

L'exchange n°1 au monde - Régulé en France

Binance

-10% de réduction sur les frais avec le code SVULQ98B 🔥

toaster icon
Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Que faire avec un nom de domaine ENS ?

L’ENS, un traducteur d’adresses

Tout utilisateur possédant une adresse Ethereum peut acheter un nom de domaine ENS. À l’heure d’écriture de ces lignes, les plus basiques coûtent environ 5 dollars par an, en plus des frais de la blockchain Ethereum. Certains coûtent bien plus cher en raison de leur taille (moins il y aura de caractères, plus le nom de domaine ENS sera cher) ou s’il s’agit de marques connues ou noms communs.

Pour en faire l’acquisition, il suffit de se rendre sur l’application ENS Domains, de trouver un domaine libre et de suivre les instructions. Mais que faire avec ce domaine ?

Tout d’abord, et à l’évidence, votre nom de domaine est automatiquement assigné à une adresse. Ainsi, si vous renseignez votre nom de domaine .eth dans votre wallet (MetaMask, Coinbase, imToken, MyEtherWallet...), vous remarquerez qu’une adresse Ethereum apparaîtra automatiquement. C’est à cette adresse que votre nom de domaine ENS est lié. Cependant, elle peut être changée à votre guise afin de rediriger votre domaine vers l’adresse Ethereum de votre choix.

De nombreuses nouvelles applications

Ces dernières années ont vu l’arrivée de fonctionnalités plus poussées. En effet, bien que l’ENS soit hébergé sur la blockchain Ethereum, il ne se limite pas à cette dernière. 

En effet, seuls les smart contracts dépendent d’Ethereum, mais ces domaines peuvent en réalité conserver de nombreuses informations différentes. Ainsi, le propriétaire peut y ajouter plus de données comme les adresses d’autres blockchains (Bitcoin, Doge, Litecoin…), mais aussi des liens, adresses mail, etc.

Concrètement, les resolvers peuvent pointer vers tout type de contenu. Ainsi, la seule limite est l’adoption de l’Ethereum Name Service. Par exemple, il est techniquement possible que prénom.eth redirige vers prénom@nom.com. Cependant, à l’heure d’écriture de ces lignes, il est impossible de trouver un service tel que Gmail permettant d’envoyer des e-mails à des domaines ENS.

Comme brièvement mentionné auparavant, il est également possible d’héberger un site Web décentralisé grâce à une intégration avec IPFS ou Arweave. En effet, comme les domaines ENS peuvent stocker tout type d’information, y intégrer une redirection vers un site Web est entièrement possible. De cette manière, le site web sera complètement décentralisé.

Cependant, il faut comprendre que le « .eth » n’est pas agréé par l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) une autorité de régulation d'Internet qui gère les « .com », « .org », etc). Ainsi, il faudra passer par des navigateurs Web comme Brave ou Opera, qui supportent officieusement ces domaines décentralisés, pour accéder à ces sites.

De plus, l’achat d’un domaine ENS vous rend propriétaire de tous les sous-domaines de celui-ci. Ainsi, si vous voulez éviter que le domaine principal soit trop encombré, il est possible de trier toutes ces informations. Ainsi, wallet.prénom.eth pourra rediriger vers toutes vos adresses tandis que site.prénom.eth redirigera vers votre site Web et mail.prénom.eth vers votre adresse email.

Au-delà des noms de domaine

En août 2021, une fonctionnalité très demandée émerge sur le protocole ENS : l’intégration avec DNS. Il est désormais possible de lier les domaines ENS et DNS. Cela peut paraître étrange étant donné la volonté de décentralisation de l’ENS, mais son utilité est bien réelle. 

En effet, le Web2 n’est pas près de partir à la poubelle et l’extrême majorité des internautes ont encore des domaines en « .com » ou « .fr ». Grâce à cette intégration, les détenteurs de nom de domaines ENS peuvent utiliser leurs domaines DNS dans les applications compatibles. Par exemple, il est possible d’envoyer de l’argent à « prénom.com » depuis MetaMask, et ce, grâce à une série de smart contracts.

Pour finir, sachez que les domaines ENS sont vendus sous forme de tokens non fongibles (NFT). Il est donc possible de les vendre et de les acheter sur des places de marché secondaires comme OpenSea. 

Durant l’été 2022, leur volume d’échange atteignait les multiples centaines de milliers de dollars quotidiens. D’importantes marques comme la NBA, Puma ou encore Budweiser se sont mises à acheter leurs domaines respectifs.

The-Ethereum-Name-Service-Ecosystem

Figure 3 : Aperçu non exhaustif de l’écosystème d’ENS

Conclusion sur le protocole Ethereum Name Service

Depuis leur lancement en 2019, les noms de domaines ENS font des malheurs quant à leur adoption. Près de 2 millions d’adresses ont été créées, et ce, par plus de 500 000 personnes uniques, signe d’un protocole en bonne santé. 

Ce protocole permettant de transcrire une adresse illisible en une adresse compréhensible par les humains s’est rapidement imposé comme un outil essentiel pour l’adoption des cryptomonnaies et de la blockchain.

Bien que cette fonctionnalité soit le fer de lance du protocole ENS, ce dernier s’est vu étendre son champ des possibles à d’autres utilités. À l’heure d’écriture de ces lignes, ces domaines peuvent stocker tout type d’informations. Non seulement les adresses de n’importe quelle blockchain, mais également des e-mails, des notes, des sites Web ou même agir en guise d’adresse pour son site internet.

Même si l’Ethereum Name Service semble être en pole position pour remplacer le protocole DNS, cela ne se fera pas sans de profondes améliorations. Alors que DNS peut rediriger en quelques millisecondes, les domaines ENS peuvent prendre jusqu’à quelques minutes avant de retrouver la bonne adresse. Ce délai diffère selon l’information recherchée et doit être réduit si cette solution veut remplacer son concurrent centralisé dans un futur plus ou moins proche.

cryptoast logo

L'exchange n°1 au monde - Régulé en France

Binance

-10% de réduction sur les frais avec le code SVULQ98B 🔥

toaster icon
Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

👉 Retrouvez tous nos guides dédiés à la blockchain Ethereum

Sources graphiques : Figure 1 : EthHub ; Figures 2 & 3 : ENS Domains

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ENS Owner

L'article est clair et explique bien ce qu'est ENS. Malheureusement, il y a de nouvelles fonctionnalités sur les ENS car c'est en constant développement. En particulier, les ENS peuvent être utilisé sur plus de 109 blockchain, ie, être utilisé comme nom de wallet btc, etc ( https://medium.com/the-ethereum-name-service/ens-now-supports-109-blockchain-addresses-5307ce5d2106 ) Si jamais vous êtes intéressé par les ENS, je vous invite à naviguer sur OpenSea, ou encore comme dit dans l'article, suivre les bots qui notifie des noms qui ne sont pas renouvellés 🙂 Sinon, vous pouvez jeter un œil a ma petite collection d'ENS ( https://opensea.io/accounts/RandomBeliever ) [Ils sont tous a… Read more »

Cryptocat

Super article, je test le service du coup et c'est plutôt cool de constater que cela fonctionne bien ! Je trouve dommage que beaucoup de domaines soient qualifiés de "premium" et donc plus de 10 fois plus chers. Idem pour les noms plus courts.

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Bitcoin va tuer la finance ? Avec Raphaël Rossello, ancien banquier d'affaire

Bitcoin va tuer la finance ? Avec Raphaël Rossello, ancien banquier d'affaire

Ethereum (ETH) : l’inflation a chuté de près de 95 % depuis The Merge

Ethereum (ETH) : l’inflation a chuté de près de 95 % depuis The Merge

Carte Binance Avis (2022) : la meilleure CB crypto du marché ?

Carte Binance Avis (2022) : la meilleure CB crypto du marché ?

Une nouvelle chute inévitable pour le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) ?

Une nouvelle chute inévitable pour le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) ?

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast